04/11/2011 17:20

Audiovisuel extérieur: une députée PS répond à Alain de Pouzilhac

La députée PS Martine Martinel, auteur d'un rapport parlementaire sur l'audiovisuel extérieur dénoncant "les errements de la gouvernance" de l'AEF (Audiovisuel extérieur de la France), estime que son PDG, Alain de Pouzilhac, essaie de "discréditer" son rapport.
"Alain de Pouzilhac tente de discréditer mon rapport sur le bilan des réformes de l'audiovisuel public en contestant des chiffres qui n'y figurent pas", écrit la députée dans un communiqué.
M. de Pouzilhac a estimé que le rattachement de France 24 à France Télévisions et RFI à Radio France, préconisé par ce rapport parlementaire, "n'a aucun sens stratégique", dans un entretien aux Echos.
"Ce que je dénonce, c'est de ne pas avoir été, en tant que rapporteure des crédits accordés par l'Etat à l'Audiovisuel extérieur pour 2012 (quelque 315 millions d'euros jugés insuffisants par M. Alain de Pouzilhac), en mesure d'informer nos concitoyens sur l'ampleur de ce dérapage financier, sur lequel l'Etat lui-même a dû demander à l'Inspection générale des finances de l'éclairer", explique la députée.

d: AFP-MAIL : Assemblée-médias-télévision-audiovisuel-partis-PS






Boîte de réception

x





Kévin Vatant via hotmail.com 
 17:14 (Il y a 2 minutes)

à Mathieu


Kévin Vatant -Rédacteur en chef jeanmarcmorandini.com
Envoyé depuis un iPhone

Début du message transféré :

Expéditeur: <[email protected]>
Date: 4 novembre 2011 17:13:06 HNEC
Destinataire: <[email protected]>
Objet: AFP-MAIL : Assembl?e-m?dias-t?l?vision-audiovisuel-partis-PS
Répondre à: <[email protected]>

Assemblée-médias-télévision-audiovisuel-partis-PS
  Audiovisuel extérieur: une députée PS répond à Pouzilhac
 
  PARIS, 4 nov 2011 (AFP) - La députée PS Martine Martinel, auteur d'un
rapport parlementaire sur l'audiovisuel extérieur dénoncant "les errements de
la gouvernance" de l'AEF (Audiovisuel extérieur de la France), estime que son
PDG, Alain de Pouzilhac, essaie de "discréditer" son rapport.
  "Alain de Pouzilhac tente de discréditer mon rapport sur le bilan des
réformes de l'audiovisuel public en contestant des chiffres qui n'y figurent
pas", écrit la députée dans un communiqué.
  M. de Pouzilhac a estimé que le rattachement de France 24 à France
Télévisions et RFI à Radio France, préconisé par ce rapport parlementaire,
"n'a aucun sens stratégique", dans un entretien aux Echos.
  "Ce que je dénonce, c'est de ne pas avoir été, en tant que rapporteure des
crédits accordés par l'Etat à l'Audiovisuel extérieur pour 2012 (quelque 315
millions d'euros jugés insuffisants par M. Alain de Pouzilhac), en mesure
d'informer nos concitoyens sur l'ampleur de ce dérapage financier, sur lequel
l'Etat lui-même a dû demander à l'Inspection générale des finances de
l'éclairer", explique la députée.
  dec/vdr/sm/df

 
Répondre
Répondre à tous
Transférer



Cliquez ici pour Répondre, Répondre à tous ou Transférer.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus