14/01/2009 09:47

France Soir va-t-il être racheté par une société Russe ?

Le tribunal de commerce de Lille se prononcera jeudi sur une prise de participation majoritaire du fonds Sablon International, dirigé par l'homme d'affaires Alexandre Pugachev, dans le capital de France Soir, a-t-on appris mardi auprès de la direction.Le tribunal de commerce a tenu une audience ce mardi pour "entendre le personnel afin de savoir quelle était sa position quant à l'entrée majoritaire à hauteur de 85% du fonds Sablon" dans le capital, a indiqué la secrétaire générale de France Soir, Christiane Vulvert.

Lundi, le personnel s'était prononcé en interne à "l'unanimité et deux absentations" pour cette opération, a-t-elle ajouté. Sablon International détenait jusqu'à présent 19,90% des Editions du nouveau France Soir, le reste appartenant à Jean-Pierre Brunois. Celui-ci avait acquis le titre, notamment aux côtés du journaliste Olivier Rey, au terme d'une longue bataille judiciaire et sociale en 2006.

A l'issue de la prise de participation majoritaire de Sablon International, M. Brunois conservera 15% du capital.

Selon la lettre spécialisée Presse News, Sablon International serait "prêt à lourdement investir pour refaire du journal un grand quotidien populaire de qualité" et souhaiterait nommer l'ancien rédacteur en chef du Parisien Gilles Bornais comme directeur de la rédaction pour porter ce projet.

Jean-Pierre Brunois resterait président du journal "au moins dans un premier temps", ajoute Presse News.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jicebe
14/janvier/2009 - 14h26

Cet achat est absolument illégal et les juges - comme les dirigeants - sont des ânes d'y souscrire :

Loi n° 86-897 du 1 août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse :
Art. 7. -
Sous réserve des engagements internationaux souscrits par la France et comportant soit une clause d'assimilation au national, soit une clause de réciprocité dans le domaine de la presse, les étrangers ne pourront, à compter de la publication de la présente loi, procéder à une acquisition ayant pour effet de porter, directement ou indirectement, leur part à plus de vingt pour cent du capital social ou des droits de vote d'une entreprise éditant une publication de langue française.
Pour l'application du précédent alinéa, est étrangère toute société dont la majorité du capital social ou des droits de vote est détenue par des étrangers ainsi que toute association dont la majorité des dirigeants est étranger

Les plus vus