13/01/2009 19:02

France TV:La nomination du PDG par le chef de l'Etat validée

Le Sénat a validé mardi la nomination des présidents de France Télévisions et de Radio France par le chef de l'Etat, un des articles les plus controversés du projet de loi sur l'audiovisuel. L'article 8 a été adopté par 175 voix contre 157.

La gauche et le groupe RDSE (radicaux) ont voté contre une disposition qu'ils jugent "liberticide" et "régalienne". Elle prévoit que ces dirigeants sont nommés en Conseil des ministres après avis conforme du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et accord du Parlement à la majorité qualifiée des 3/5e.

Un amendement de la commission des Affaires culturelles précisant que les commissions compétentes du Parlement pour donner leur accord aux nominations sont celles "chargées des Affaires culturelles", a été adopté par les sénateurs. La gauche a longuement argumenté contre cet article.

"Nous voilà au coeur du cyclone, ce coup de force devrait soulever l'indignation de chaque parlementaire, rien ne la justifie sauf la logique d'étatisme affairiste du président", s'est indigné l'ancien ministre de la culture PCF, Jack Ralite. David Assouline (PS) a lancé un "appel solennel" sur une "question qui ne devrait pas diviser la gauche et la droite" car "il s'agit de liberté, de République".

Il s'est alarmé de n'entendre "aucune voix à droite" "pas une voix centriste" pour s'élever contre cette nomination. Plusieurs sénateurs UMP, dont Gérard Longuet ou Robert Del Picchia ont alors pris la parole pour défendre "une évolution qui va dans le bon sens".

Le rapporteur UMP du texte Michel Thiollière s'est félicité de cette "procédure de co-décision entre le président de la République et le Conseil supérieur de l'audiovisuel avec le droit de veto des commissions parlementaires".

Le chef de file des centristes Michel Mercier a dit son accord avec ce "système de co-décision" estimant qu'il fallait "aider le CSA à devenir indépendant" et appelant le Parlement "à se servir" d'un "vrai pouvoir" dont il dispose.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de corsica2
14/janvier/2009 - 13h38

Vous n'avez que ce mot là à la bouche .... félicitations Kois pour votre humour !!!

Portrait de MITEL
14/janvier/2009 - 11h58

C'est plutot les sénateurs UMP qu'il faut féliciter d' avoir amenter les pouvoirs de nomination du président de FTV par le président de la République. Au moins tout le monde n'est pas à sa botte.

Portrait de Moli3
14/janvier/2009 - 10h54

C'est bien ce que je craignais, que des accusations mais aucun argument...!
Alors je cherche encore le moindre début d'une dictature... Dites moi en quoi consiste la mainmise de Nicolas Sarkozy sur le service public ou même privé (et souvenez vous par la même occasion de ce qu'il se passait auparavant, que ce soit à gauche ou à droite, avant de dire que Nicolas Sarkozy est le plus grand dictateur de nos anciens présidents) !
De même je ne vois pas ce que viens faire l'histoire du juge d'instruction la dedant (surtout lorsque l'on ne connait pas encore la loi qui va être présentée - j'espere au moins que vous avez quelques notions en droit et au système juridique pour parler de cela et ne pas vous contentez de ce que vous pouvez entendre chez les syndicats...) !
Et encore moins en ce qui concerne les amendements puisque si vous avez un petit peu suivit c'que les parlementaires UMP veulent faire (ce n'est pas une proposition du Président), il s'agit simplement de transférer l'étude des amendements en commission et non en séance afin de voter plus de texte et plus rapidement ! J'ajoute que si cette loi est mise en place sous Nicolas sarkozy, elle sera aussi en vigueur si un jour la gauche arrive au pouvoir, mais encore faut-il que cela arrive... je vous l'accorde !
Quand à la "saine réaction" que vous appelez de vos voeux ça n'est pas sans me rappeler "la colère saine" de Mme Royale lors du débat... Tous ces saints à gauche c'est effrayant !!!! J'imagine que vous faisiez parti des quelques personnes qui souhaitaient un "mai 2008", quelle déception pour vous ! Sachez tout de même que nous sommes en hivers (il fait froid) et en pleine période de crise, alors je ne crains pour vous que cette "réaction" ne puisse se réaliser, d'autant plus si vous observez les cotes de popularités montantes de notre président =) ! Aller un peu de courage, un jour vous vous remettrez de l'élection de 2007... si si j'vous assure ;) !

Portrait de soyonsprecis
14/janvier/2009 - 10h11

Bon, je vois que tous les gauchistes du forum sont devant leur ordinateur à s'auto-encourager. Désolé d'avoir un peu foutu le bordel, mais je dois aller bosser, moi !
Bonne branlette :mrgreen:

Portrait de soyonsprecis
14/janvier/2009 - 10h09

Si tu pouvais dire vrai. Ton post reconnait implicitement que toi et tes amis de gauche etes incapable de gagner en 2012 et 2017. Pour une fois, je serai d'accord avec toi :mrgreen:

Portrait de soyonsprecis
14/janvier/2009 - 10h07

Oui à une SAINE REACTION CITOYENNE contre les gauchistes qui veulent gagner dans la rue ce qu'ils ont perdu dans les urnes (et ce sera idem en 2012). :mrgreen:

Portrait de soyonsprecis
14/janvier/2009 - 10h04

C'est bien, tu as bien appris ta leçon auprès de Benoit Hamon :mrgreen:

Portrait de mazou
14/janvier/2009 - 10h01

:shock: Bokassarko (merci, DEUG) cherche à annihiler tous les contre-pouvoirs de ce pays :
- les médias, via sa mainmise sur le Service Public et le privé appartenant à ses copains, grands patrons de presse
- la Justice, e.a. par le changement de statut du juge (de) l'instruction
- le Parlement, en limitant le temps de débat des amendements ("davantage de pouvoir au Parlement" = poudre aux yeux !)

C'est moins évident que Berlusconi ou Poutine, mais ça commence à se voir !
VIVEMENT UNE SAINE REACTION CITOYENNE !!!:mrgreen:

Portrait de ENRIQUE 11
14/janvier/2009 - 08h30

Le CSA indépendant??? C'est une blague???

Portrait de Moli3
13/janvier/2009 - 23h37

Je suis tout a fait d'accord avec vous à une exception près ! Je ne sais pas si cette solution de nomination était la seule envisageable, ni même s'il s'agit de la meilleure ! Tout ce que je peux dire et que je pense, c'est que cette solution ne va en aucun cas remettre en question l'indépendance des médias ! En réalité le Président de la République ne fait qu'une proposition de nomination qui devra ensuite être validée par l'avis conforme CSA (on peut imaginer qu'il le donne) mais surtout par les 3/5 de l'assemblée ! Donc il faudra nécessairement que majorité et opposition soient d'accord sur la proposition présidentielle afin de la transformer en nomination.

Portrait de Moli3
13/janvier/2009 - 23h23

citez moi au moins une chose qui va vers une quelconque dictature dans ce pays ?!! Vous êtes malhonnete en faisant croire ce genre de chose ! Et si ce n'est pas volontaire alors je me demande vraiment qui de Nicolas Sarkozy ou de vous (je parle de cet ensemble d'anti sarkozystes primaires) êtes le plus anxiogène et mégalo, voyez vous !!!
J'vous rappelle qu'une révision constitutionnelle, réclammée par ce Président, vient d'être adoptée et donne davantage de pouvoir au Parlement ! Je ne pense pas que vous doutiez de l'intelligence de notre Président, alors tout de même reconnaissez qu'il y avait mieux comme mesures à prendre pour augmenter ses pouvoirs, nan ?!

Portrait de Moli3
13/janvier/2009 - 23h12

bizarrement... en effet, car si vous ne vous limitiez pas à vous informer qu'à travers les tracts CGTistes, le canard enchainé, charly hebdo et tous ces médias de gauches... vous auriez été au courant que les mandats présidentiels avaient été limités au nombre de deux avec la révision constitutionnelle de l'année dernière ! Héé oui comme la plupart des promesses faites lors de la campagne, cette mesure a été mise en application !
Encore une critique à faire à ce sujet ?!!

Portrait de poildur
13/janvier/2009 - 22h19

Maintenant qu'il a son jouet il ne va pas le lâcher,voir Poutine il n'est plus président il gouverne toujours;)

Portrait de Kristobal
13/janvier/2009 - 21h02

Enfin et pour parler directement du sujet : La nomination par le chef de l'Etat...
Le PDG de la RATP est bien nommé par le chef de l'Etat ou en conseil des ministres, certes.
Il s'agît là, par contre, d'un média, d'un vecteur de communication à forte audience.
Outil de "propagande" ? Nous verrons à terme. Mais le risque est certain et évident.

Portrait de poildur
13/janvier/2009 - 20h47

C'est sûr c'est court,mais tout est fait dans sa mégalomanie pour tout rapatrier à lui;même la justice,c'est le personnage qui est à l'Elysée qui détruit la convialité de la France:mrgreen:

Portrait de Kristobal
13/janvier/2009 - 20h41

J'ajouterai juste que ce sont quand même les concurrents du service public qui seront principalement en charge d'assurer le budget de la télévision publique.
Alors un conseil : Faîtes faillite, vos concurrents vous viendront en aide !!
C'est la nouvelle doctrine en cours ! C'est cool le vrai Socialisme !!

Bref, plus sérieusement : du vrai et grand Nawak.

Portrait de Kristobal
13/janvier/2009 - 20h29

Encore une fois : Une réforme qui s'imposait !
L'Etat est à court de ressources, mais il se trouve tout d'un coup capable de financer une télévision publique sans publicité... Donc, soit au rabais, soit en augmentant les prélèvements sur d'autres.
Certains ont fait la bibliothèque de France, d'autres avaient envi de "pisser sur leur arbre"... C'est fait. A notre frais.
Merci !

Portrait de poildur
13/janvier/2009 - 20h27

Et oui la structure du despotisme avance voterons nous en 2012:twisted:

Portrait de jonas25
13/janvier/2009 - 20h11

Les laquais séniles ont enterriné les désirs et faits du prince

Portrait de luc21
13/janvier/2009 - 19h23

Putain, parfois je me demande ce qu'il faut faire pour que certains ouvrent les yeux et sortent de leur sarkolatrerie !!!
Puisque tu l'ignores, les fonctionnaires bossent et créent de la richesse.

Portrait de blondinette
13/janvier/2009 - 19h17

LAMENTABLE !!!!

Les plus vus