03/11/2011 10:15

News Corp: l'affaire des écoutes divise les enfants Murdoch

L'affaire des écoutes qui ébranle l'empire des médias News Corporation, dirigé par Rupert Murdoch, a fait voler en éclats un pacte liant ses enfants au sujet de la répartition des responsabilités au sein du groupe au moment de la succession, selon Vanity Fair.

Selon cet article fleuve à paraître jeudi dans le magazine, "les tensions (autour de l'affaire des écoutes) ont fait déborder les tensions entre Elisabeth et James", deux des quatre enfants adultes de l'octogénaire Rupert Murdoch, et semé l'incertitude sur la répartition des responsabilités à la tête du groupe quand M. Murdoch se retirera.

En février, James Murdoch, 38 ans, a été nommé directeur d'exploitation adjoint. Il semblait alors parti pour se faire former avant de prendre la succession de son père, et ses frères et soeurs s'étaient engagés à l'entourer.

Aujourd'hui plus rien n'est sûr, même si "les membres de la famille continuent à envisager un avenir (..) où ils pourraient tous jouer un rôle actif" au sein du groupe, selon Vanity Fair.

James Murdoch est en première ligne dans le scandale en tant que responsable des opérations britanniques du groupe, et son avenir serait très menacé.

Selon Vanity Fair, Rupert Murdoch, avec qui les relations sont marquées de "tensions" depuis des années, lui a conseillé de démissionner en juillet, avant de se raviser quelques heures plus tard.

Sa soeur Elisabeth, 43 ans, "avec qui il était en désaccord depuis des mois", l'accuse de n'avoir pas su gérer l'affaire, et aurait également suggéré qu'il démissionne pour laisser Rupert Murdoch gérer le scandale.

Leur frère Lachlan, de son côté, envisagerait de prendre la présidence du conseil d'administration pour laisser la direction générale à James.

Elisabeth Murdoch aurait dû faire son entrée au conseil d'administration cette année après l'achat de sa société de production de télévision Shine par le groupe, mais y a renoncé cet été. "Ses avocats et son mari lui ont fait valoir qu'il serait mieux de ne pas y siéger, afin de rester aussi éloignée du scandale que possible", selon le magazine.

Dans ce contexte Lachlan Murdoch, 40 ans, qui fut au début de la décennie directeur d'exploitation adjoint du groupe et se contente désormais de siéger au conseil d'administration, serait l'élément conciliateur: "il est resté auprès de son père (durant le scandale), incarnant le calme par opposition à Elisabeth et James", ajoute Vanity Fair.

Aujourd'hui, "s'il s'agit de conserver l'intégrité du groupe, Lachlan voudrait être président (du conseil d'administration). James serait directeur général (...) et Liz se retrouve isolée", a déclaré "un confident proche de la famille" au magazine.

Pour l'instant, James Murdoch a pris comme prévu le titre de directeur d'exploitation adjoint, ce qui le place au troisième rang de l'organigramme, après le PDG Rupert Murdoch et le directeur d'exploitation Chase Carey.

En février, au moment de sa nomination, "Rupert envisageait sérieusement d'abandonner son titre de directeur général, et voulait que Carey prépare James pour le poste", écrit le magazine.

"Lachlan, Prudence (une demi-soeur aînée) et Elisabeth en avaient beaucoup discuté avec James. Ils avaient discuté avec un psychologue familial de la succession", selon Vanity Fair. "Ils ont dit à James (...) qu'ensemble, les enfants pourraient obtenir que Rupert soit un mentor pour James plutôt qu'il ne sape son autorité, comme il l'avait fait avec Lachlan des années plus tôt".

La fratrie se serait aussi accordée sur le fait que James devait "cesser d'être si agressif en public".

Prudence Murdoch, 53 ans, est née du premier mariage de Rupert Murdoch. Le magnat né en Australie a aussi deux filles de 8 et 10 ans, nées de son mariage avec Wendi, sa troisième épouse.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus