03/11/2011 07:00

Le fils de Philippe de Villiers accuse toujours son frère de l'avoir violé - Regardez

Laurent de Villiers, fils du député européen Philippe de Villiers, "espère encore avoir un procès" contre son frère aîné Guillaume, qu'il accuse de l'avoir violé durant son enfance, a-t-il déclaré aujourd'hui sur Canal+.

Auteur d'un livre "Tais-toi et pardonne", à paraître le 9 novembre aux éditions Flammarion, Laurent de Villiers attend la décision de la Cour de cassation à ce sujet. Il s'était pourvu en cassation en décembre 2010, afin d'obtenir un procès contre son frère Guillaume. Laurent de Villiers avait déposé plainte pour "viols" en 2006 contre son frère aîné.

Mais en juin 2007, il avait souhaité retirer sa plainte, avant de réitérer ses accusations en novembre 2008.

En mai 2010, un juge d'instruction versaillais avait renvoyé Guillaume de Villiers devant les assises pour s'expliquer de ces viols qu'il aurait commis entre décembre 1995 et janvier 1996.

Mais Guillaume de Villiers, ainsi que le parquet de Versailles avaient interjeté appel de cette ordonnance, et le 17 décembre 2010, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles avait estimé qu'il n'existait "pas de charges suffisantes" à l'encontre de Guillaume de Villiers et prononcé un non-lieu en sa faveur.

"J'espère encore pouvoir avoir un procès", a déclaré Laurent de Villiers, revenant sur les circonstances de sa plainte et sur ses relations avec sa famille.

"Je n'ai plus de relation avec cette famille, qui n'est plus ma famille. Aujourd'hui je ne suis le fils de personne. Je suis papa aujourd'hui et je sais ce que c'est que la paternité. La paternité, ça se mérite", a-t-il dit, ajoutant que Philippe de Villiers était uniquement "un père biologique".

Laurent de Viliers a notamment déclaré que son père lui avait dit "que cela ne le concernait pas et que c'était entre moi et mon frère".

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mimicassbrik
4/novembre/2011 - 06h26

Il se bat quand même depuis 2006! j'estime qu'il a raison il doit aller jusqu'au bout connu ou pas connu.

Portrait de didile59
3/novembre/2011 - 19h52

Y a peut-être que comme ça qu'il pourra faire connaitre la vraie personnalité de son père et des siens. Je ne savais pas et j'espère qu'il obtiendra enfin justice.

Portrait de La-mire
La-mire (non vérifié)
3/novembre/2011 - 14h33
The New Greenday a écrit :
Ce qui est certain en tout cas, que l'histoire soit vraie ou fausse, c'est que la famille de Villiers ne tourne pas rond, pour avoir un fils qui accuse l'autre de viol. Et après ce monsieur va prôner les valeurs traditionnelles de la famille ! GD

Vu ses frasques il y a longtemps que le monsieur en question à arrêter de donner des leçons de morale aux autres. ..pouvant recevoir le boomerang en retour..!!

Portrait de titony
3/novembre/2011 - 11h56

dans ce genre de famille bourgeois et catho on se protège et on se serre les coudes même si on connait la vérité, je plains ce jeune homme, il faudra attendre un ou deux génération pour que la vérité éclate, qu'il y ait un descendant rebelle et qui parlera.

Portrait de rvgc52
3/novembre/2011 - 11h24

je tiens à dire que la démarche de ce monsieur est courageuse, ce sont des choses très difficile à déballer en comité restreint mais devant les médias, ce l' est plus encore...... Je suis heurté par l' indifférence du père qui pense, je crois, plus à sa carrière qu' à son fils.

Portrait de KarmaLevel1
3/novembre/2011 - 11h22

Il y a une parodie dans les guignols : Six saignées, Six enfants

Portrait de Gégé94
3/novembre/2011 - 10h53


C’est d’autant plus dramatique que cette famille De Villier fait partie de l’aristocratie française.
Ayant fait des études secondaires avec les enfants appartenant à cette classe là, je peux vous dire ils ont des principes, des lois qui leur sont propres.
Dès l’enfance, on leur inculque l’idée qu’ils appartiennent à la classe des nobles et tous les autres ne sont que des moins que rien, des manants, des gueux.
Alors lorsqu’on a été plus d’une fois méprisé et humilié dans son enfance par cette classe, dite aristocratique, on ne peut que se gausser de voir la mésaventure qui arrive à l’une d’elle.
Je sais que c’est méchant, mais bon…

Portrait de La-mire
La-mire (non vérifié)
3/novembre/2011 - 10h22

Cherchez la notoriété avec une histoire pareille..!! il a quoi à gagner vu que les gains sur les ventes de sont livre seront reversés à une association qui lutte contre l'inceste?

Son témoignage
Inceste : la plainte qui ravage le clan Villiers !Libé

Portrait de Gégé94
3/novembre/2011 - 10h10

J’adore cette "noble saga familiale" et son déballage en public.
Le Vicomte Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon dont la famille a été anoblie par lettres patentes en 1595.
Au lendemain de la victoire de François Mitterrand à l’élection présidentielle de mai 1981, alors qu’il était sous-préfet de Vendôme (Loir-et-Cher), il n’hésita pas à demander sa mise en disponibilité, pour ne pas servir un pouvoir de gauche avec lequel il se disait en profond désaccord.
L’un des grands combats du Vicomte a été la défense de la famille française, véritable socle de la société et il souhaitait inscrire le mariage dans la Constitution comme étant l’alliance d’un homme et d’une femme dans le but de former une famille.
Et refuser le mariage homosexuel et l’adoption des enfants par des couples du même sexe.

Et qu’est ce qu’on apprend ?
Qu’il avait délaissé sa propre famille, ses propres enfants pour sa carrière politique, c’est à dire exactement le contraire de ce qu’il a toujours prôné

Portrait de SOSIE
3/novembre/2011 - 09h13

J'ai dela peine pour ce garçon. J'espère qu'un jour il sera entendu et qu'il sera reconnu victime.

Portrait de jujuras
3/novembre/2011 - 08h04
KERCHAK a écrit :
Pauvre jeune homme... Il faut beaucoup de courage, ne pas baisser les bras surtout.

J'ose ou pas....allez, j'ose:
Il faut bcp de courage, (et) ne plus baisser le bas surtout.....

Voilà, c'est sorti.....

------------------->

Portrait de KERCHAK
3/novembre/2011 - 07h54

Pauvre jeune homme...
Il faut beaucoup de courage, ne pas baisser les bras surtout.

Les plus vus