27/10/2011 09:48

Audiovisuel extérieur: un rapport parlementaire fustige Alain de Pouzilhac

Un rapport parlementaire de la députée socialiste Martine Martinel, présenté mercredi devant la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée, dénonce "les errements de la gouvernance" de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF), réclamant le départ de son patron Alain de Pouzilhac.

"Si la situation financière et les perspectives financières de l'AEF ne sont pas clarifiées à ce stade, il en va de même de l'impact réel de la réforme, la direction justifiant ses diverses décisions stratégiques par des chiffres d'audience, difficilement vérifiables et largement contestés", souligne le rapport.

"La rapporteure pour avis estime que la liste des errements de la direction est déjà suffisamment longue et la rupture de confiance suffisamment consommée pour qu'il soit mis fin au mandat de M. Alain de Pouzilhac", ajoute-t-il.

Martine Martinel souligne aussi avoir des "interrogations" sur deux sujets "qui lui paraissent d'une gravité et d'une urgence particulières": la fusion entre RFI et France 24, et l'avenir de TV5 au sein de l'AEF (TV5 Monde, Radio France Internationale, France 24).

La fusion entre RFI et France 24 est "une réforme conduite à marche forcée et dont ni la nécessité ni l'utilité ne sont avérées", estime-t-elle, faisant part de "ses très fortes réserves sur l'opportunité de cette fusion".

Elle aurait trouvé "plus pertinente" une "rationalisation de l'audiovisuel extérieur en fonction des métiers, France 24 étant rattachée à France Télévisions et RFI à Radio France".

Dans un communiqué, l'intersyndicale de RFI et la CGT de France 24 ont salué mercredi soir "la clarté et le courage dont fait preuve ce rapport".

"Nous constatons les dégâts causés par cette réforme que M. de Pouzilhac poursuit", poursuivent-ils.

L'Audiovisuel extérieur de la France n'a cessé de connaître des problèmes, avec notamment une guerre entre Alain de Pouzilhac et Christine Ockrent, ex-directrice générale déléguée de l'AEF, qui a quitté la chaîne avant l'été sur fond d'espionnage, de plainte pour harcèlement et d'enquêtes.

Un autre rapport parlementaire sur le budget de l'AEF a également été présenté mercredi par le député PS Didier Mathus en commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale. Dans un communiqué, il a dénoncé un "grand dérapage" budgétaire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de La-mire
La-mire (non vérifié)
27/octobre/2011 - 11h47

Comme Hadopi un fiasco..ça change pas.!

Les plus vus