06/01/2009 18:28

Une version française du site d'info américain Slate?

Jean-Marie Colombani, ancien patron du groupe Le Monde, a indiqué mardi à l'AFP qu'il comptait lancer "fin janvier" une déclinaison française de Slate, un site américain d'informations en ligne, confirmant une information parue dans les Echos.  

"Le tour de table n'est pas encore constitué", a ajouté M. Colombani, en jugeant "un peu prématuré" d'évoquer en détail ce projet.  

Fondé en 1996 avec le soutien financier de Microsoft et racheté depuis par le groupe Washington Post, Slate.com est un site gratuit qui propose des analyses et des points de vue de spécialistes sur l'actualité politique, économique ou culturelle. Littéralement, Slate, c'est l'ardoise d'école.  

La version française, Slate.fr, aura pour fondateurs, outre M. Colombani, deux autres anciens du Monde Eric Leser et Eric Le Boucher (actuel directeur de la rédaction d'Enjeux-Les Echos) ainsi que l'écrivain Jacques Attali et Johan Hufnagel, ancien rédacteur en chef du site 20 minutes.  

"Notre projet est de faire un site dédié à l'analyse de l'actualité, avec une forte plus-value éditoriale", a expliqué M. Colombani. "Nous avons discuté avec le Washington Post et sommes parvenus à un accord éditorial et de partenariat", a-t-il poursuivi. "Slate.fr sera nourri par nous-même et par Slate.com", a-t-il dit.  

"Nous allons commencer modestement, avec une dizaine de personnes à plein temps", a déclaré M. Colombani.   Les besoins de financement de Slate.fr sont estimés à "deux millions d'euros pour les deux premières années", a déclaré l'ancien président du directoire du Monde.  

Les fondateurs seront majoritaires dans la société. Le Washington Post sera présent au capital. En revanche pour l'instant, seuls "des accords techniques" ont été conclus avec le groupe Lagardère Active, a précisé M. Colombani.  

L'opérateur de télécom Orange ne sera pas au capital mais un partenariat sera noué avec Slate.fr qui lui fournira des analyses et points de vue.  

Comme son grand frère américain, le site sera gratuit et sera financé par la publicité et la vente de contenus à des tiers.  

Plusieurs journalistes issus de la presse écrite ont investi le web depuis 2007. Le site d'informations satirique et polémique Bakchich a ouvert le bal. Suivi du site gratuit Rue 89, lancé par des anciens de Libération puis de MediaPart, site payant monté par Edwy Plenel. Rue 89 traduisait parfois des articles de Slate.com mais cela ne lui sera plus possible car Slate.fr aura désormais l'exclusivité.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Hassene Lupin
6/janvier/2009 - 20h22

excellent

Les plus vus