02/01/2009 12:24

Télévision: 2009, l'année du grand chambardement

Moins de publicité sur les chaînes publiques, plus sur les chaînes privées, des "soirées télé" qui commencent plus tôt: 2009 devrait être l'année du grand changement pour les télespectateurs, sur fond de basculement vers le numérique.

Après plus de trois semaines de bataille parlementaire, la réforme de l'audiovisuel public, contestée à gauche mais aussi par une partie de la droite sur certains points, a été votée le 17 décembre par l'Assemblée nationale. Elle doit être examinée par le Sénat à partir du 7 janvier.

En attendant, le conseil d'administration de France Télévisions a décidé lui-même l'arrêt de la publicité après 20h00, à la demande du gouvernement, afin que cette mesure phare du projet de loi puisse s'appliquer en temps voulu.

Le 5 janvier 2009, la publicité, introduite à la télévision en 1968, disparaîtra donc des écrans des chaînes de France Télévisions entre 20h00 et 06h00 du matin, prélude à une suppression totale fin 2011.

Le téléspectateur en aura ainsi fini avec le "tunnel" enchaînant pubs et programmes courts sur les chaînes publiques: la première partie de soirée commencera à 20H35 au lieu de 20H50.

Arte et M6 avanceront aussi leurs "prime time" pour s'aligner. TF1 a fait savoir qu'elle serait "pragmatique", mais ses grilles restent pour le moment inchangées, de même que celles de Canal+.

Les nouveaux horaires pourraient bouleverser les habitudes quotidiennes des téléspectateurs (heures des repas, coucher des enfants...).

Côté contenu, la télévision publique verra sa programmation culturelle enrichie et à des heures plus raisonnables, conformément aux souhaits du gouvernement selon lequel la culture ne doit pas être "l'apanage des noctambules".

2009 sera aussi l'année du retour du cinéma le samedi soir sur le service public: France 2 et France 3 sont désormais autorisées à diffuser des films d'art et d'essai entre 23h00 et 03h00.

Mais ces ambitions risquent de pâtir des incertitudes qui planent sur le financement de la télévision publique, selon les nombreux détracteurs de la réforme.

Transformation en une entreprise unique, nomination du PDG par l'exécutif, budget en déficit de 135 millions d'euros: les quelque 11.000 salariés de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO) craignent de vivre un "grand saut dans le vide" sur fond de "mainmise" du pouvoir, selon les syndicats.

La plupart des organisations professionnelles des auteurs, réalisateurs et producteurs ont, elles aussi, exprimé leurs "angoisses" sur le financement et le risque d'homogénéisation des programmes.

Selon un sondage LH2, plus d'un Français sur deux estime que la réforme de l'audiovisuel met en cause l'indépendance des chaînes.

Pour le téléspectateur, le petit écran de 2009 devrait en tout cas accentuer la différence entre chaînes publiques et chaînes privées.

Outre le transfert des recettes publicitaires dont elles devraient bénéficier, les chaînes privées se verront accorder une deuxième coupure publicitaire pendant les films et fictions.

Pour autant, TF1, qui avait suggéré la suppression de la publicité sur le service public dans un "Livre blanc" fin 2007, comme M6, refusent d'y voir un "cadeau", soulignant qu'elles seront taxées pour financer une partie du manque à gagner de France Télévisions.

2009 marquera également le "début de la fin" de l'ère analogique. L'extinction progressive de ce mode de diffusion originel de la télévision hertzienne, que le gouvernement vient de valider, va s'étaler entre fin 2009 et fin 2011, date du basculement vers le tout numérique.

Quant à la télévision mobile personnelle, sa naissance risque de tarder en raison des désaccords entre chaînes et opérateurs de télécoms.

Juliette COLLEN

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de FTV
10/janvier/2009 - 13h38

votre combat est totalement justifié, car on ne comprend pas que d'un coté on nous annonce une réduction de la publicité et d'un autre on réduit nos programmes régionaux et locaux, votre direction est totalement schizophrène, elle fait l'inverse de ce qu'elle annonce.
comment votre direction justifie t'elle cette logique???
comment porter un projet de développement quand on a une stratégie aussi différente entre le jour et la nuit, ( la journée elle développe la PUB et la nuit elle la supprime), un chef d'entreprise digne de ce nom n'aurait qu'un stratégie et en plus cohérente avec son développement, là vous avez un chef d'entreprise qui ne sait plus où il habite, il exécute le plan du Président de la république, réduire les services publics , on le voit avec la poste, les hopitaux, l'education etc....
ne vous laissez pas faire, votre combat est logique et fondé, car vous avez tiré les bonnes conclusions, votre direction va vous appauvrir et demain on vous expliquera que vous coutez cher et qu'il n'y pas d'audience en face, doncl alogique dans ce cas là , c'est de fermer.
ce qui laissera la possibilté pour les télé privées de récupérer les moyens, et de créer un modèle économique qu'ils ne peuvent avoir aujourd'hui.
plus de télé locale publique c'est donner la possibilité aux grnads groupes nationnnaux de récupérer les espaces et de faire ce qui s'est fait avec les radios , d'autan tqu'il y a aujourd'hui des dispositions pour permmettre aux grands groupes nationnaux de posséder la majorité dans les structurees locales privées.
on voit bien dasn ce cadre que la boucle est bouclée.
on affaiblit , deuxièment temps on redéploie, et en fin du fin on ferme et on laisse le champ libre. voilà le plan qui vous attend.
il faut informer le peuple de cette menace et de tout ce que cela va engendrer, pour eux mais aussi dans l'économie locale , car vous êtes un acteur au même titree sue toute autre entreprise, vous faites partis du tissus économique loacl et régional. vos employeurs n'ont pas conscience de ça.
la lutte doit payer nous sommes avec vous, continuez le combat juste.

Portrait de TVMaine
4/janvier/2009 - 17h43

Premier dommage collatéral de la fin de la pub sur France TV...

«Ce lundi 5 janvier est une journée historique pour la télévision publique et le téléspectateur qui la regarde. A partir de 20 heures, il n'y aura plus de réclame sur les écrans de France 2 et France 3...Mais davantage de ces tunnels publicitaires entre 19h00 et 20h00! Ce qui a pour conséquence directe, de "torpiller" l'information de proximité produite par les localiers de France 3.

Désormais, les sarthois ne verront plus qu'un seul journal (avancé à 18H40). Contre auparavant, une première diffusion à 18H48 et une seconde à 19H55.

Notre indignation est grande d'autant qu'entre 2007 et 2008, selon Médiamétrie, l'audience dans la Sarthe a gagné 14 %. Environ, 145 000 téléspectateurs nous rejoignent quotidiennement, dont plus de 80 000 à 19H55.

En creux, nous estimons que c'est la survie de la rédaction de France 3 Maine qui est en jeu. «Lorsque la SNCF veut fermer une gare, elle réduit le nombre de dessertes, et au bout de quelques mois, elle déplore une baisse du trafic. Pour nous, c'est la même logique. On nous enlève la meilleure plage horaire. Qui nous dit que dans un an, faute d'audience, la direction ne décidera pas de tout concentrer en région ou dans les plus grosses rédactions.

L'information de proximité produite par France 3 et son réseau des locales représente "une richesse" pour les territoires. Aujourd'hui la diffusion de ces éditions "du lien social" et du "débat citoyen" est gravement remise en question. Au service d'information de proximité, on semble préférer des tunnels de pub. Alors même que le législateur entendait débarasser les chaînes publiques de la réclame...Allez comprendre! »

C'est entre autres pour cette raison, que nous sommes appelés à la grève d'une durée de 24 heures à compter de ce soir 0H00.

En savoir plus : www.sauvonsleslocales.org

Portrait de Dori66
3/janvier/2009 - 13h49

Ca ne va pas chambouler ma vie, juste me faire souvent rater le début des programmes.
Déjà que je trouvais que 20h50 c'était trop tôt, là ça va être pire...

Portrait de leabk
3/janvier/2009 - 00h06

On va payé un maximum : la redevance, les taxes sur les pubs des autres chaines, les taxes sur la téléphonie,...Et le prix des produits ne baissera pas puisque le budget pub des firmes ne baissera pas. 100% gagnant :evil:

Portrait de Ludivine1983
2/janvier/2009 - 23h24

PBLV à 20h10, çà m'arrange pas. Ca va écourter le temps d'écoute du journal sur une autre chaine. Juste les titres maintenant.:(

Portrait de cristobal93
2/janvier/2009 - 20h11

C'est qd même incroyable de voir comment on est esclave de la télé.
On est en train de ns dire que les programmes qui commencent avec 15 minutes vt chambouler nos vies.
Faudrait peut-être se calmer un peu... On parle de la télé, d'une machine, d'un objet!

Portrait de mauzemontole
2/janvier/2009 - 19h52

L'ORTS a déjà débuté :
- Hier soir docu sur Carla Bruni
- Ce soir docu sur Drucker
- Premier titre du JT le bébé de Dati

Portrait de fabuk
2/janvier/2009 - 17h26

Les emissions de ce type (magazines, tele realite, show...) sont soumis a un regime plus flexible permettant plus de coupure. C'est l'une des raisons qui rend ce genre de format si populaire sur les chaines privees.

Portrait de mazou
2/janvier/2009 - 14h49

:s Avec ces nouveautés (nomination par Zébulon, financement réduit), on va tout droit vers une "télé-sarko" !
Déjà en route - d'ailleurs - vu les nombreux "tapis rouges" déroulés devant la "chanteuse" madââââme sarkobruzy :roll: ;(

Portrait de BONESFAN
2/janvier/2009 - 14h25

Je suis d'accord...le fait d'être "limitée" dans le choix de mes chaînes m'a permis de regarder Arte d'un autre oeil et de découvrir des reportages très enrichissants.
On verra ce que France 2 et France 3 proposeront.
Comme quelqu'un le dit aussi plus bas, j'aurais préféré aussi qu'ils laissent la pub et nous suppriment la redevance...ça aurait fait du bien à notre porte-monnaie par les temps qui courrent.

Portrait de BONESFAN
2/janvier/2009 - 14h10

Quand je pense que selon un homme politique haut placé avait dit que la redevance n'augmenterait pas...:lol:
J'ignore encore si ce grand chambardement va bouleverser mes habitudes télévisuelles réduites à une portion congrue en ce moment (eh oui, je n'ai ni la TNT et encore moins le câble et le satellite).
Laisser une grande place à la culture sur le service public c'est une bonne chose mais on a vu ce que ça a donné avec Hondelatte...je suis pas sûre que le public réponde présent.

Portrait de éphinème
2/janvier/2009 - 14h06

*

c clr on polémique beaucoup sur france télévision et pendant ce temps on oublit les belles promesses de notre cher président... bref quand le chomage aura diminué et le pouvoir d'achat augmentait je me soucierais plus du problème de pub

Portrait de frdu67
2/janvier/2009 - 14h02

la seul certitude s'est que la redevance va augmenter. les gens aurait preferer a la suppression de la pub la suppression de la redevance, mais l'etat faire un cadeau au francais et ainsi augmenter un peut leurs pouvoir d'achat non pas possible, il on preferer faire un cadeau au petit copain des chaines publiques :mrgreen:

Portrait de sanya
2/janvier/2009 - 13h41

Il est certain que je préfère voir un film sans coupures publicitaires et pourtant si TF1 programme un bon film (à mon goût) je vais regarder en zappant la pub.
A présent, je suis assez perplexe sur le "chamboulement" des chaînes publiques, sur l'intérêt de cela, sur le positif que cela va m'apporter.
Un Président a instauré la pub sur les chaînes publiques en argumentant ses décisions, un autre Président interdit la pub en argumant, aussi ses décisions !
J'attends de me rendre compte du "mieux" pour moi. Hélas ! j'ai l'impression que je vais devoir payer plus et je ressens quelques soupçons concernant "l'Internet".

Portrait de djia777
2/janvier/2009 - 13h34

Mon programme déjà ce soir c'est

"Les disques d'or" :arrow: TF1
Samedi (je crois) :arrow: "Faut se mefier des ID recues" :arrow: TF1
Dimanche: "Les experts Manhatan :arrow: TF1
Du lundi à vendredi ça sera
"Le grand journal" de Canal+
"Le journal de 20h" FRance 2
"Morandini!" sur Direct 8 quelque fois

Ya pas trop de France 5... c'est la vie !

Portrait de djia777
2/janvier/2009 - 13h14

j'ai l'impression que tout ça est fait sans y avoir pensé en profondeur...
personne ne peut nous dire exactement les risques et les avantages d'une tel reforme...

rendez vous en decembre 2009 pour un bilan (je l'espère positif) !

Portrait de zena
zena (non vérifié)
2/janvier/2009 - 13h07

Ca on va bien se garder de te le dire !

Portrait de byronissime
2/janvier/2009 - 12h52

regardant régulièrement la BBC c'est un plaisir énorme de ne pas subir de publicité : comme toujours "les syndicats" sont contre la suppression : c'est ridicule. De toute façon "la masse" regardera tjrs automatiquement TF1 d'autant que la presse (et vous J.M.) ne parlez que de ces programmes imbéciles jamais de France 5 (la meilleure) ni ARTE: il faut établir son programme début de semaine et ne pas pouser automatiquement sur le bouton "1"....

Portrait de jesswade
2/janvier/2009 - 12h46

on va droit dans le mur surtout en 2009 mais ca va notre cher président a dit qu on y irait plus vite.

Portrait de Pickiboon
2/janvier/2009 - 12h35

Moi je suis curieux de savoir fin 2009 combien ca nous aura couté tout ca

Les plus vus