19/12/2006 17:29

2006 est l'année la plus meurtrière pour la presse

Avec 94 journalistes tués dans des zones de conflit ou de troubles intérieurs, l'année 2006 est d'ores et déjà la plus meurtrière pour la presse depuis que les statistiques existent, a déploré mardi la Presse Emblème Campagne (PEC).

L'Irak a été cette année le pays le plus meurtrier pour les journalistes avec 48 morts, soit le double de tués dans les rangs de la presse par rapport à 2005, selon les données de la PEC. Jamais aucun conflit n'a fait autant de victimes parmi les journalistes depuis la Seconde guerre mondiale.

"Dans la grande majorité des cas, les journalistes ont été tués par des acteurs non-étatiques: groupes d'insurgés en Irak, groupes paramilitaires ou réseaux criminels en Amérique latine, services de sécurité plus ou moins parallèles en Russie", a noté le secrétaire général de la PEC Blaise Lempen.

Le chef de la diplomatie française, Philippe Douste-Blazy, a ainsi appelé ce mardi le Conseil de sécurité de l'ONU à adopter à l'unanimité un projet de résolution qui "condamne toutes les attaques ciblant les journalistes, les professionnels des médias et personnels associés dans les situations de conflit armé et appelle toutes les parties à mettre fin à ces pratiques".

Le ministre a souhaité que le texte, déposé début décembre par la France et la Grèce, soit voté "dans quelques heures ou quelques jours" et "à l'unanimité".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Mamlouf4
19/décembre/2006 - 18h11

Eh oui...
...il y a encore de vrais journalistes de vocation, qui sont prêts à mettre leur vie en danger dans l'unique but de nous informer !!

Et pendant ce temps, on remet des trophées à des présentateurs de JTs bien campés dans leur fauteuil moelleux... :-\

Portrait de woki001
19/décembre/2006 - 17h33

Qu'il est bon
de vivre en France!!!

Les plus vus