21/10/2011 17:49

Budget: Les professionnels du cinéma en colère

Les professionnels du cinéma réunis à Dijon ont dénoncé vendredi un amendement "inacceptable", adopté par les députés, qui plafonne les aides reversées au CNC et menace, selon eux, de détruire le système de soutien au cinéma français.

L'amendement "met à bas le système de soutien mutualiste qui a permis depuis 1946 le maintien d'une industrie forte et d'une création diversifiée", préviennent les cinq organisations sociétés d'auteurs, réalisateurs, producteurs (ARP, BLIC, BLOC, SACD et UPF) dans un communiqué.

Selon elles, le Centre national du cinéma (CNC) "ne pourra plus remplir ses missions".

Les députés ont adopté un amendement qui modifie la taxe due par les distributeurs de service de télévision, et prévoit de plafonner les recettes de cette taxe et de celles prélevées sur les abonnements internet ou mobiles, affectées au CNC pour financer la création et la production de films.

Les recettes de l'ensemble des taxes ainsi reversées au CNC seront limitées à 700 millions d'euros. L'excédent sera versé dans les caisses de l'Etat.

Le rapporteur général du Budget, Gilles Carrez (UMP), a défendu cette mesure en expliquant que "les revenus du CNC ont progressé de manière extrêmement dynamique ces dernières années".

"La ponction faite sur les recettes du CNC me paraît tout à fait d'actualité sachant que nous devons trouver une grande partie du milliard d'euros" qui manque au budget 2012, a-t-il justifié.

Le président du CNC, Eric Garandeau, avait mis en garde la semaine dernière contre toute coupe sombre de ses budgets qui nuirait à sa mission, notamment à l'effort engagé de préservation du patrimoine cinématographique. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Saintrop
24/octobre/2011 - 21h56

L'équilibre financier du cinéma français est fragile et le système dont i'l bénéficie lui permet de vivre en auto financement sans l'apport des deniers des contribuables, cette façon de faire nous est enviée par tous les créateurs dans des pays comme l'Italie ou le cinéma n'existe plus à cause d'un certain Berlusconi!!!
Alors, aller piocher dans les caisses du CNC peut remettre en question cet équilibre fragile, cela dit , quand le Président du CNC est in ancien membre du cabinet du président de la république, tout est possible , même le pire!!!!

Portrait de La-mire
La-mire (non vérifié)
22/octobre/2011 - 11h28

Au lieu de foncer bêtement tête baissée sur les acteurs trop friqués certains devraient d'abord s'informer sur le rôle du CNC..il suffit d'aller sur leur site pour comprendre la variété des tâches..si en France le cinéma est vivant comme le théâtre il y a des raisons .!!

Portrait de cineberry
22/octobre/2011 - 10h51
Spamnco a écrit :
Il n'y a pratiquement aucun film Français qui soit rentable grâce aux entrées cinéma. Contrairement au système Américain qui repose sur les recettes, le cinéma Français est sponsorisé à 90% par la télévision (donc la publicité, nos impôts et la redevance). Mais on ne doit pas trop en dévoiler sur ce système souvent décrié par nos voisins Européens (Suisse en tête) car il s'agit d'une vraie particularité Française.


Même si les chaînes de télévision jouent un rôle prépondérant dans le financement du cinéma, elles ont apporté 32,5% du financement des films en 2010.

Portrait de Boro
22/octobre/2011 - 06h00

Il ne faut pas oublier que le cinéma, en dehors de ses stars, c'est des quantités de métiers, de savoir-faire, des quantités de gens qui en vivent avec des revenus modestes, des productions qui s'exportent et rapportent, en plus de contribuer au rayonnement culturel de notre pays, bref, un secteur économique de première importance dont on doit soutenir le développement

Portrait de djbaxter
22/octobre/2011 - 00h57

A Dijon, ville de M. Rebsamen, récemment posé Président du Sénat, proche de M. Hollande et surtout pro-hadopi ... forcément avec les gens du cinéma chez lui une fois par an.

Portrait de Spamnco
22/octobre/2011 - 00h52
princetone a écrit :
Pas de problème les copains des amis de Carla vont se plaindre et on va banquer à nouveau ... Maintenant je comprends pas pourquoi les films français sont payants au ciné étant donné tout le fric qu'on leur file ... Par nos impôts on paye déjà tous nos entrées... Qu'on utilise l'argent pour aider des entreprises qui font tourner les industries françaises... pas le fouquet's ou les dealers parisiens.

Il n'y a pratiquement aucun film Français qui soit rentable grâce aux entrées cinéma. Contrairement au système Américain qui repose sur les recettes, le cinéma Français est sponsorisé à 90% par la télévision (donc la publicité, nos impôts et la redevance). Mais on ne doit pas trop en dévoiler sur ce système souvent décrié par nos voisins Européens (Suisse en tête) car il s'agit d'une vraie particularité Française.

Portrait de cineberry
21/octobre/2011 - 21h02

Le dossier est assez complexe.
Le CNC est un établissement public français dont les missions principales sont de réglementer, soutenir et promouvoir l'économie du cinéma en France et à l'étranger. Son financement est assuré par des taxes sur les tickets de cinéma, les ventes de DVD et les chaînes de télévision.
Il serait assez regrettable de jeter l'opprobre sur le CNC au prétexte qu'un certain cinéma commercial permet à quelques privilégiés de s'enrichir (cinéma commercial d'ailleurs financé majoritairement par des fonds privés, le soutien automatique du CNC ne représentait en 2010 que 6% du budget global des films) alors que le CNC soutient également les films au potentiel plus limité, la modernisation des salles de cinéma, la restauration et la numérisation du patrimoine cinématographique français et j'en passe.
Le cinéma ne fait pas seulement travailler quelques personnalités hautement médiatiques : il fait aussi vivre des dizaines de milliers de personnes dans des métiers aussi divers que la création de costumes, la publicité, l'édition DVD ou la projection en salles.
Et derrière des grosses machines aux qualités cinématographiques douteuses (que personne ne vous oblige à aller voir), il y a aussi des chefs-d’œuvre parfois méconnus.
Bref, ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain !

Portrait de Stephane D3
21/octobre/2011 - 19h45

Non, ne coupez pas les subventions !!

Il faut encore plus de subventions pour financer les nanars qui font vivre la communautés de bobos friqués du monde du cinéma.

Comment financer des doubles films genre Guerre des Boutons s'ils rabotent les subventions ??

Portrait de brezou
21/octobre/2011 - 19h15
stephaned06 a écrit :
Bonne initiative avec tous ces films nuls et des acteurs trop payes on ne va pas subventionner les plus riches.Avec une place a 10 euros on ne veut plus voir des téléfilms de seconde zone


Oui il vaut mieux regarder les nullités de TF1.Si la recette du CNC a augmenté c'est qu'il y a de plus en plus de personnes qui va au cinéma, pourquoi ce surplus devrait aller dans la poche de l'état, il ferait mieux, pour trouver de l'argent de supprimer des niches fiscales

Portrait de fercia
21/octobre/2011 - 18h23

Très bonne initiative en effet. Il faut arrêter d'arroser de dollars ce microcosme élitiste bobo parisien !

Portrait de caramelus
21/octobre/2011 - 18h16

Bonne initiative, les subventions à tout va cela suffit!

Portrait de fercia
21/octobre/2011 - 18h02

Bonne nouvelle ! Ras le bol de ces subventions que des acteurs pourris de frics ramassent à la pelle grâce à des films dont aucun ne réalise de bénéfice !

Les plus vus