19/10/2011 13:37

Présidentielle: La télévision reste le média leader, l'internet progresse

Les internautes français comptent s'informer sur l'élection présidentielle de 2012 d'abord par la télévision, et ensuite seulement par l'internet, qui progresse aux dépens de la presse écrite et de la radio, selon un sondage d'OpinionWay publié mercredi.

Interrogeés sur les moyens qu'ils privilégieront pour cette échéance, 65% des personnes interrogées citent en premier la télévision (65%), puis l'internet (52%). Viennent après la presse écrite (38%), la radio (27%), les documents et professions de foi envoyés à domicile (24%).

Ce sondage, réalisé pour Apco worldwide et la Revue parlementaire, confirme la montée en puissance du web comme outil d'information, selon Bruno Jeanbart (OpinionWay) en relevant qu'en 2006, avant la campagne présidentielle de 2007, l'internet était "au niveau de la presse écrite et de la radio".

C'est un outil "complémentaire", ajoute le politologue. De même, pour choisir le candidat pour lequel ils voteront, les internautes accorderont l'attention la plus importante aux débats politiques à la télévision ou à la radio (réponse citée par 70% des personnes interrogées), puis aux discussions en famille (52%).

45% prêteront aussi une attention importante à "la presse en ligne (type Rue89, Médiapart, Atlantico)", 32% aux sites web ou blogs des candidats. 11% citent "les pages Facebook/Twitter, etc. des candidats". Ces réseaux sociaux sont surtout l'apanage des jeunes: 44% d'entre eux ont déjà envoyé des messages à des personnalités par ce biais, selon M. Jeanbart. En outre, 55% des répondants pensent que l'internet jouera un rôle important (48%), voire déterminant (7%) dans la campagne présidentielle. Selon OpinionWay, "les sympathisants de gauche sont beaucoup plus importants que ceux de droite à le penser".

Pour 37% en revanche, le rôle de la toile sera limité, et nul pour 7%. Par ailleurs, 68% des utilisateurs de l'internet le perçoivent comme "un progrès pour la démocratie". 28% lui attribuent une influence importante sur leurs choix politiques. Interrogés sur leurs "pratiques +politiques+" du web, 35% des Français déclarent avoir déjà signé une pétition sur l'internet, pratique la plus répandue devant les visites de blogs d'idées (citées par 23%). Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 1.040 personnes représentatif de la population des internautes français, interrogé en ligne sur système Cawi les 12 et 13 octobre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus