17/10/2011 17:54

Fin de la prise d'otages à Paris: L'homme voulait passer au 20h

Un homme armé retenait lundi en otage la directrice et son adjoint d'une agence Pôle Emploi du XIe arrondissement de Paris, invoquant pêle-mêle des motifs liés aux difficultés du marché du travail et la "dissolution de groupuscules sionistes violents".

Selon des sources policières, l'homme, portant "une arme de poing", a pris en otage vers 11H30 la directrice et le sous-directeur de l'agence Pôle Emploi Beaumarchais de la rue Pelée.

Francis Bohm, membre du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de Pôle Emploi, a dit  avoir eu au téléphone la responsable de l'agence prise en otage.

"Elle a indiqué qu'elle était prise en otage par un demandeur d'emploi. Elle avait une voix un peu faible mais elle argumentait bien. Elle est retenue avec un adjoint."

Des policiers de la brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la police judiciaire étaient sur place en vue d'une éventuelle intervention, selon des sources policières.

Tous les accès à la rue Pelée étaient bloqués par les forces de l'ordre, a constaté une journaliste distinguant toutefois des hommes de la BRI s'avançant vers le bâtiment.

Cette prise d'otages n'a fait pour l'heure aucun blessé et une vingtaine de personnes, employés et demandeurs d'emploi, avaient pu quitter l'agence à temps.

Le site d'information Rue89 a indiqué qu'un homme de 45 ans, disant se nommer "Christian Denisot", l'avait appelé "d'une voix calme mais déterminée pour revendiquer son geste".

"Allô, j'ai pris deux otages à l'agence Pôle Emploi de Beaumarchais, dans le XIe arrondissement de Paris. Voici mes revendications", a déclaré le preneur d'otages, selon des propos rapportés par le site, qui a retranscrit la conversation téléphonique.

Tout en parlant, le preneur d'otages a envoyé au site d'information un long e-mail de revendications confuses, notamment sur "la précarité et le mépris" dont il se dit l'objet de la part de Pôle Emploi, mais aussi sur "la dissolution des groupuscules sionistes violents".

Selon une source policière, l'homme "aurait l'intention de passer un message sur les chaînes télévisées dans les journaux".

"Christian Denisot nous explique qu'il est informaticien, mais qu'à son âge, il ne parvient plus à trouver du travail", selon Rue89.

Le forcené s'est rendu  vers 14h30 et a été interpellé. Ses deux otages ont été libérés. Son arme était factice.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Micky88
18/octobre/2011 - 00h02

Peu d'éloges flatteurs pour cette prise d'otage au Pôle Emploi Beaumarchais... et pourtant sans blâmer l'auteur, c'est de liberté qu'il sera privé !

Portrait de modrigone
17/octobre/2011 - 17h59

ça me rappelle qu'il faut que je declare ma situation mensuelle avant ce soir minuit sinon demain suis radié...et hop, un chomeur en moins dans les chiffres

Portrait de joe le taximan
17/octobre/2011 - 16h28
Aero a écrit :
Bon, je vous rassures, les informaticiens ne sont pas (tous) avec un tempérament si violent.... enfin, faut pas trop les chercher non plus, hein !

Non, ils sont souvent plus idiots que violents...

Portrait de LoladeL
17/octobre/2011 - 15h44

Cela s'appele vouloir finir en beauté ... En passant par la case 20 Heures ou You tube ... C'est au choix ...

Portrait de OXOXO
OXOXO (non vérifié)
17/octobre/2011 - 15h27

Passer au 20 Heures ?... C'était qui ? Jack Lang ? Morandini ?

Portrait de Bichon33
17/octobre/2011 - 15h14
Aero a écrit :
Bon, je vous rassures, les informaticiens ne sont pas (tous) avec un tempérament si violent.... enfin, faut pas trop les chercher non plus, hein !

On ,m'a dit qu'ils avaient souvent des réactions dépourvues de nuances ..
binaires en quelque sorte ..1/0 1/0 .1/0 1/0 .1/0 1/0
:)

Portrait de bere2
bere2 (non vérifié)
17/octobre/2011 - 14h41

il a été arrêté

Les plus vus