16/10/2011 09:32

Liliane Bettencourt menace de quitter la France si elle doit dépendre de sa fille

Liliane Bettencourt a brandi la menace de partir "à l'étranger" si la décision qui doit être rendue lundi par la juge des tutelles de Courbevoie (Hauts-de-Seine) devait la placer sous l'autorité de sa fille Françoise.

"Si c'est cela, je pars à l'étranger. Si ma fille s'occupe de moi, j'étoufferai", déclare l'héritière de L'Oréal, dans une interview au Journal du Dimanche.

Au journaliste qui lui demande si elle compte partir en Suisse, elle répond : "Non, je ne fais plus beaucoup de ski!".

Françoise Bettencourt-Meyers n'a pas demandé à exercer une quelconque autorité judiciaire sur sa mère et il est vraisemblable que la juge des tutelles choisisse une autre option compte tenu du contexte conflictuel entre les deux femmes.

La juge Stéphanie Kass-Danno devrait statuer lundi sur la demande de révocation du mandat de protection de la milliardaire confié à son ancien avocat, Pascal Wilhelm, et sur l'opportunité de mesures judiciaires comme un placement sous tutelle ou sous curatelle renforcée.

La magistrate doit s'assurer de la bonne protection de la troisième fortune de France souffrant, à bientôt 89 ans, d'une maladie cérébrale et en conflit ouvert avec sa fille qui accuse son protecteur de conflit d'intérêts.

"Je tremble! Il n'y a plus qu'à prier (...). Je sens que je vais être écrabouillée", dit Liliane Bettencourt au JDD.

Sur ses relations avec sa fille, elle parle de "cauchemar", l'accusant d'être animée par la "méchanceté" ou d'être "une emmerdeuse" qui "s'est réservé beaucoup d'argent dans tout cela

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lebelgo
17/octobre/2011 - 00h00

.. c'est quoi ce "chantage" de capricieuse?! Elle s'imagine que les gens vont la retenir..? les seuls qui y verraient évidement une objection sont ceux à qui sa richesse profite directement ou indirectement ... c'est à dire en premier lieu L'Etat (et encore c'est pas pour l'infime petit pourcentage d'impôts qu'elle paye au final..c-a-d "trois fois rien"() comparé à ce que payent les gens "normaux")....et celles et ceux qui gravitent autour d'elle et qui ne pourraient la suivre.. (hum, les pauvres!)

Alors oui, elle peut aller "s'étouffer" où elle veut... je ne pense pas que ça peinerait, ni ne changerait la vie la toute grande majorité des gens dits "de la France d'en bas"...(beurk, encore une expression bien hautaine et méprisante, quoi qu'on en dise..)

Quand je vois la galère, voire la misère dans laquelle de plus en plus de gens se retrouvent même en bossant...elle ne devrait pas trop la ramener...c'est pas vraiment elle qui devrait être indignée.

"Dégage!".. (j'ai élu ce mot.. LE mot de l'année 2011)

Portrait de ma poule spidey
ma poule spidey (non vérifié)
16/octobre/2011 - 11h47


et toi non plus... PTDR

Portrait de Micky88
16/octobre/2011 - 11h31

Non. La part réservataire est fixée légalement et depuis peu, à 1/3 de la succession. Avant le déshérité pouvait aller "se brosser" !...

Portrait de Micky88
16/octobre/2011 - 11h29
Gégé94 a écrit :
Arrêtez de raconter des conneries, Bien qu’étant le premier actionnaire, la famille Bettencourt ne contrôle que 30.89 % de l’Oréal, Et pour délocaliser l’Oréal, il faut absolument l’accord des autres actionnaires, à savoir, entre autres, Nestlé qui contrôle 29.68 % du capital de l’Oréal. En plus, cela fait des années et en particulier depuis la mort de son mari, qu’elle ne gère plus la société L’Oréal, c’est son gendre (Le mari de sa fille) qui la gère. Par contre Mme Bettencourt possède en l'usufruit des actions Nestlé et Oréal. Et chaque année ces deux groupes, lui versent des sommes énormes en guise de dividendes. Et elle en fait ce qu’elle veut, c’est son argent et elle peut le donner à qui, elle veut. Et c'est là le problème, sa fille n’est pas d’accord, elle veut gérer cet argent à la place de sa mère. Alors si elle quitte la France, cela n’aura aucun impact sur l’Oréal

Pour info en tant qu'usufruitière, si la nue-propriété des titres L’Oréal avait été transférée à Françoise Meyers, pour les deux-tiers, et aux deux fils de celle-ci, pour un tiers.

Liliane Bettencourt conserve en revanche l’usufruit de cette participation, c’est-à-dire l’exercice des droits de vote et la jouissance des dividendes...

Et c'est bien ses droits de vote dont veut s'emparer sa fille et son gendre pour revendre L'Oréal à Nestlé.

Me Georges Kiejman, l’avocat de Liliane Bettencourt, n’exclut d'ailleurs pas d’engager une action en révocation de la donation faite par la milliardaire à sa fille Françoise Meyers, qui porte sur la participation de 30,98% dans L’Oréal. Donc il y a urgence !

A noter que les cas de révocation de donation sont extrêmement rares, mais que « L’ingratitude » est une des notions pouvant justifier un tel acte.
Or, "l'ingratitude" peut résider dans le fait qu'une fille dénonce sa mère aux autorités de police alors qu'elle lui a fait don de 15 milliards d’euros ».

L’avocat évoque ainsi les écoutes clandestines réalisées au domicile de Liliane Bettencourt par son majordome, enregistrements que sa fille a ensuite transmis au Parquet de Nanterre.

L’article 955 du Code civil explicite la notion d’ingratitude. Il est notamment évoqué les « injures graves » du donataire envers le donateur et les atteintes à l’honneur ou à la réputation de ce dernier.

Mme Bettencourt a heureusement encore les moyens de se défendre.

Portrait de Micky88
16/octobre/2011 - 10h53

En théorie oui... Mais sa fille attaquera faisant valoir sa "sénilité" ou autres broutilles du même genre lors de la rédaction de ses dernières volontés afin de rendre caduque cette décision testamentaire.

Portrait de Gégé94
16/octobre/2011 - 10h49

Arrêtez de raconter des conneries,
Bien qu’étant le premier actionnaire, la famille Bettencourt ne contrôle que 30.89 % de l’Oréal,
Et pour délocaliser l’Oréal, il faut absolument l’accord des autres actionnaires, à savoir, entre autres, Nestlé qui contrôle 29.68 % du capital de l’Oréal.
En plus, cela fait des années et en particulier depuis la mort de son mari, qu’elle ne gère plus la société L’Oréal, c’est son gendre (Le mari de sa fille) qui la gère.
Par contre Mme Bettencourt possède en l'usufruit des actions Nestlé et Oréal.
Et chaque année ces deux groupes, lui versent des sommes énormes en guise de dividendes.
Et elle en fait ce qu’elle veut, c’est son argent et elle peut le donner à qui, elle veut.
Et c'est là le problème, sa fille n’est pas d’accord, elle veut gérer cet argent à la place de sa mère.
Alors si elle quitte la France, cela n’aura aucun impact sur l’Oréal

Portrait de SOSIE
16/octobre/2011 - 10h43

Porter un jugement sur une telle affaire est trés délicat.

La mère est trés entourée, mais si elle était fauchée aurait elle autant de monde autour d'elle ?

Portrait de Micky88
16/octobre/2011 - 10h36

Elle va finir par vendre ses actions elle-même à Nestlé et partir en Suisse.

Sa fille et surtout son gendre n'auront plus besoin de la faire interner pour faire main-basse sur ses parts sociales et toucher le pactole en les vendant eux-mêmes avec force plus-value.

En même temps, elle pourrait déshériter sa "rejetonne" qui ne toucherait plus que la part réservataire et la France perdra définitivement et plus tôt que prévu L'Oréal au bénéfice des Helvètes hilares.

Portrait de Mamiesisi
16/octobre/2011 - 10h35

Elle a raison sa fille devrait faire attention a ce quelle fait une mère ont n en a qu une

Portrait de Penbo
16/octobre/2011 - 10h14

en même temps si elle part, la France ne perdras rien vu qu'elle ne paye pas d’impôts et qu'on lui en rembourse. la pauvre dame à le droit à la prime à l'emploi !! si si

Portrait de LeJaguar
16/octobre/2011 - 10h02

Encore du chantage ...

"si vous baissez pas les impots, on s'en vas !"

"Si vous me laissez pas tranquille, je m'en vais !!"

Quand en finira t on avec ses riches et leurs chantage d'exile fiscale ! Quand on les taxera, meme s'ils habitent en dehors de la France !

Les plus vus