14/10/2011 10:11

Partenariat entre la Fnac et My Major Company pour la musique et la BD

Nouvel outil pour les têtes chercheuses de talents : la Fnac et My Major Company s'associent à partir du 17 octobre pour sélectionner tous les deux mois sur leurs sites respectifs un projet BD et un projet Musique non signés à faire découvrir et financer par les internautes.Les auteurs bénéficieront ainsi "de la caution et de la force de frappe de la Fnac, premier disquaire et libraire de France, et de My Major Company, première communauté internet de financement participatif culturel", soulignent les deux partenaires.

"Pour nous, c'est une super vitrine et cela validera la qualité des coups de coeur que nous recommanderons ensemble aux internautes", indique Mickaël Goldman, fondateur et président de My Major Company (MMC).

Les adhérents Fnac bénéficieront d'une réduction de 15% sur leurs achats de parts pour coproduire un disque ou une BD.

Pour Alexandre Viros, directeur de la Musique à la Fnac, "c'est un moyen moderne de soutenir de jeunes talents, ce qu'on a toujours fait, mais aussi d'être partie prenante de l'aboutissement de leurs projets".

Nous ne voulons pas nous substituer aux internautes mais les inciter à investir", relève-t-il.

"Cette synergie permet de proposer l'expérience de +crowdfunding+ (financement participatif) à de nouveaux publics", renchérit Mickaël Goldman.

Concrètement, les projets sélectionnés seront identifiés sur le site de MMC en tant que "Coup de coeur Fnac - My Major Company" et bénéficieront d'un coup de projecteur sur les sites des deux partenaires (chroniques, vidéos de présentation...).

Les deux partenaires s'engagent enfin à soutenir tous les artistes qui verront leur projet aboutir, dès la sortie de leur BD ou de leur disque.

Fin septembre, MMC et le groupe Media Participations, qui détient notamment Dargaud, Dupuis et Le Lombard, avaient annoncé le lancement, également le 17 octobre, de My Major Company BD (MMC BD). Le projet financera quinze BD la première année. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Dominnic
14/octobre/2011 - 14h21

Bonjour,
Entièrement d'accord avec Ensilage2006.

Je trouve écœurant ce système "participatif", car les fondateurs de ces entreprises ne s'intéressent qu'au côté économique. Ils utilisent l''argent confié par les internautes pour le faire fructifier durant un an.
Exemple :
50 000 euros sont demandés pour financer l'album de YYY.
Au fur et à mesure du temps, les internautes confient une somme. Les dirigeants placent cet argent sur un compte épargne ou en bourse. Ils récoltent 300 euros (ou plus)...
Le 10 octobre 2011, le plafond des 50 000 euros n'est pas atteint officiellement. Les internautes récupèrent leur mise.... Ouf.... Mais les dirigeants ont récupéré, EUX, le bonus dû à l'épargne, à la bourse !

Une ou deux fois par an, miracle, un album est entièrement financé.... Ce n'est que pour rassurer les internautes ::: ""Ce système participatif fonctionne donc super bien. Ces mêmes internautes permettent à de jeunes artistes de se faire connaître... La classe, super, cette solidarité, etc...
Résultat, d'autres internautes viennent déposer leur argent... """"

==== que les dirigeants vont s'empresser de faire fructifier !!!!! Eux, ils récupéreront toujours ce bonus...

Michaël Goldman est le fils de Jean-Jacques Goldman. Celui-ci a accepté de chanter en duo avec Grégoire """révélé par Mymajorcompany".
En réalité, c'était un "excellent "moyen pour faire booster les ventes ::: on joue sur la notoriété de JJG et son capital "sympathie."
Et c'était également une autre manière pour que les internautes misent sur l'album suivant de Grégoire, voire misent sur d'autres artistes.

Ce système participatif se rencontre dans la musique, mais également le cinéma et l'édition !!!!

Derrière l'artistique, il y a le côté économique certes. Editer un album, publier un livre coûtent de l'argent. La vente desdits produits permet un chiffre d'affaires et, si possible, de dégager un bénéfice. Celui-ci peut supposer la sortie d'un nouvel album/livre, etc.

J'estime que l'artiste doit rester indépendant le plus possible ou alors collaborer avec des entreprises attachées aux valeurs artistiques ET humaines...

C'est encore réalisable... Il y a du travail à effectuer, mais c'est encore réalisable !!! :):):)

Longue vie, belle création à tous les artistes, longue vie à tous ceux/toutes celles qui aiment les artistes ! :):):)

Excellente fin de semaine !!!!
Amicalement
Dominnic

Les plus vus