12/10/2011 17:31

La chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker maintient ses accusations contre Beyonce

La chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker a maintenu aujourd'hui ses accusations de plagiat envers la chanteuse américaine de R&B Beyoncé Knowles, après que celle-ci a admis s'être "inspirée" dans son dernier clip d'une de ses oeuvres.
"Nous maintenons qu'il s'agit de plagiat, pas d'une simple inspiration", a déclaré la porte-parole de Rosas, la compagnie de la chorégraphe flamande, Johanne De Bie.

L'avocat de Rosas a "écrit au management" de Beyoncé mais "attend toujours sa réponse", a ajouté la porte-parole, qui n'a pas souhaité dévoiler le contenu de la lettre envoyée à la star américaine. Beyoncé Knowles a admis hier s'être inspirée dans son dernier clip du travail d'Anne Teresa De Keersmaeker, l'une des plus célèbres chorégraphes contemporaines, habituée du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles ou encore du festival d'Avignon (France).

"Manifestement, le ballet 'Rosas danse Rosas' était une des nombreuses références de mon clip 'Countdown'", a déclaré dans un communiqué Beyoncé, qui souligne toutefois que son clip faisait appel aussi à d'autres influences et qu'il avait été vu par près de deux millions de personnes et que cela faisait de la publicité pour la chorégraphe. La ressemblance entre la version filmée de "Rosas danse Rosas" et le clip de Beyoncé est effectivement frappante, tant dans le décor que dans les vêtements portés ou les mouvements réalisés. 

Regardez:

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jmmarcerou
13/octobre/2011 - 04h12

la mogique aurez voulu au moin quelle mette le nom de ses "INSPIRATIONS" au génériqu du clip

Portrait de M_22
12/octobre/2011 - 21h15

Ouais, ça lui fait un énorme coup de pub plus qu'autre chose.
Et Beyoncé est intouchable niveau justice, je pense. Elle s'est assurée judiciairement qu'elle était inattaquable, je veux dire elle a une cinquantaine de personnes derrière elle et ses avocats ont du valider le clip.

Les plus vus