10/10/2011 15:29

USA: les autorités identifient les contacts d'un volontaire de WikiLeaks

Les autorités américaines ont obtenu de la justice le droit de se faire remettre par Google et Sonic, un petit fournisseur d'accès à l'internet, des informations provenant des comptes email d'un volontaire de WikiLeaks, a rapporté lundi le Wall Street Journal.
Selon le quotidien, qui cite des documents qu'il a consultés, Sonic a été contraint par cette décision de justice de remettre aux autorités les informations demandées par le gouvernement.
Ce dernier voulait obtenir les adresses des personnes avec lesquelles ce volontaire, Jacob Appelbaum, a correspondu au cours des deux dernières années, mais pas les messages dans leur ensemble, selon le quotidien.
Sonic a tenté de s'opposer à cette demande mais a perdu son combat en justice, explique son dirigeant au quotidien. Google n'a pas souhaité faire de commentaire au WSJ.
Le président Barack Obama a signé vendredi un décret visant à renforcer la protection des données gouvernementales confidentielles aux Etats-Unis, dans le but avoué d'éviter la réédition d'une fuite massive d'informations comme celle organisée par WikiLeaks en 2010.
Le cas de M. Appelbaum illustre le débat grandissant sur une loi fédérale américaine permettant aux autorités d'obtenir secrètement des informations provenant des téléphones portables ou de la correspondance via l'internet de citoyens sans mandat.
Plusieurs décisions de justice ont remis en cause la constitutionnalité de cette loi, baptisée "Electronic Communications Privacy Act", rappelle le Wall Street Journal.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus