08/10/2011 14:57

Le Monde n'est pas paru samedi en raison d'une grève à l'imprimerie

Le Monde daté des 9 et 10 octobre n'est pas paru "en raison d'un mouvement social à l'imprimerie" du journal située à Ivry (Val-de-Marne), a annoncé le quotidien samedi sur son site internet. "En raison d'un mouvement social à l'imprimerie, l'édition datée dimanche 9-lundi 10 octobre ne pourra pas être diffusée", indique Le Monde, qui propose de "retrouver gratuitement le journal électronique" sur son site.

Vendredi soir, le Syndicat général du Livre et de la communication écrite CGT (SGLCE-CGT) avait indiqué dans un communiqué que ses adhérents étaient "prêts à se mobiliser dès le 8 octobre, et même à élargir et amplifier le mouvement dès la semaine prochaine" si un accord n'était pas trouvé avec la direction, sur la base d'une proposition faite par leur organisation syndicale concernant l'avenir de l'imprimerie.

"Les salariés du Monde imprimerie (...) sopposent à la stratégie de la direction du Monde de décentraliser une partie de limpression et de lexpédition des abonnés en province et à sa volonté de sous-traiter systématiquement les travaux effectués aujourdhui par les ouvriers du Livre", avaient-ils souligné, estimant que "la direction sentête sur son projet que les salariés considèrent comme néfaste".

Les mouvements sociaux à l'imprimerie du Monde durent depuis plusieurs mois. En juin, la direction avait signé un protocole d'accord avec le syndicat du Livre SIP-CGT à propos de la modernisation de l'imprimerie, qui fait face à de très sérieuses difficultés financières. Mais si un accord --qui prévoit entre autres le maintien d'une seule rotative, modernisée, sur trois-- avait été trouvé avec le SIP-CGT, le SGLCE-CGT, l'autre syndicat du Livre, n'y avait pas adhéré. Il rejette aussi l'impression d'une partie des exemplaires en région, une solution également envisagée par la direction. Aux dernières élections professionnelles en février, le SIP-CGT a totalisé 53% des votes du collège ouvriers-employés du Monde imprimerie et le SGLCE-CGT 47%.

Depuis deux ans, l'imprimerie d'Ivry a perdu de nombreux clients (Le Journal du Dimanche, Direct Matin et le Guardian) et devrait perdre de surcroît l'impression des Echos à partir de novembre 2012. slb/chc/df

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de reguite
reguite (non vérifié)
8/octobre/2011 - 17h21

Vos infos sont des plagias du monde, vous piquer mot pour mot les articles

Portrait de Mic12
8/octobre/2011 - 16h38

C'est un scandale de voir des journaux mis à disposition gratuitement ! Après on dit la presse va disparaître à l'horizon 2040 ! C'est sûr que le journal "papier" va disparaître si on le met aussi à disposition sur Internet et gratuitement ! Continuez à mettre la presse gratuitement sur Internet et mettez au chômage les imprimeurs, les messageries de presse, les dépositaires de presse et les diffuseurs de presse. Il y a quand même presque 30 000 points de vente en France !

Les plus vus