15/12/2008 08:34

Huit mois de prison ferme pour escroquerie sur internet

Le patron d'une société de vente par internet, dont quelque 2.000 clients ont porté plainte parce que les produits commandés n'ont jamais été livrés ou l'ont été hors délai, a été condamné vendredi à deux ans de prison, dont 16 mois avec sursis et trois ans de mise à l'épreuve.

Nicolas Bernard, 35 ans, a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Créteil de publicité mensongère, escroquerie et banqueroute, avec un préjudice pour des consommateurs de toute la France s'élevant à plusieurs centaines de milliers d'euros. Il s'est aussi vu infliger une interdiction de gérer pendant cinq ans.

Habitant à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), il avait lancé en août 2005 deux sites internet de vente (ATKdiscount et Facilimport), promettant des "prix pulvérisés" si les clients acceptaient des délais de livraison de "cinq à sept semaines".

Une première plainte avait été enregistrée dès le 23 décembre 2005, émanant d'un consommateur qui avait commandé - et réglé - en septembre 2005 un appareil photo qui n'était toujours pas arrivé.

La Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DCCRF) avait été saisie. Si, au départ une soixantaine de plaintes avaient été recensées pour des clients ayant commandé téléviseurs, ordinateurs portables ou GPS, on atteint "aujourd'hui quelque 2.000 victimes", a rappelé le procureur Bernard Thouvenot.

En septembre 2006, sur 1.337 commandes, 424 avaient été livrées et seulement 35 dans les délais. Le montant des commandes à rembourser, faute de livraison, est monté jusqu'à 670.000 euros.

Le prévenu, qui avait auparavant exercé "dans la voyance", a expliqué qu'il avait été "dépassé par les événements", alors qu'il avait lancé seul sa société, "sans aucun fonds" de départ, avant de commencer à embaucher. "C'est ça le problème, a observé la présidente, vous n'aviez pas de trésorerie".

Mis en examen en mars 2007, il avait "disparu" six mois plus tard, avant d'être retrouvé en octobre 2008, toujours à Saint-Maur, impliqué dans un nouveau site de vente par internet sur lequel une information est en cours.

Tout en évoquant des "négligences évidentes", son avocat avait rejeté toute volonté de "spolier des clients".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de soyonsprecis
15/décembre/2008 - 12h36

8 mois seulement pour avoir escroqué plus de 2000 personnes ?? Il s'en sort vraiment bien. Dans 4 mois il est dehors et ira chercher son magot bien planqué à l'étranger. J'ai raté ma vocation, moi.

Portrait de Emir44
15/décembre/2008 - 11h10

Ah ben ça alors !!
Faut des sous pour lancer une société ? :roll:
Et bien sûr, faut pas rémunérer les actionnaires ensuite. Ils ont placé leur pognon, on le garde et on le rend pas. :shock:
Il aurait dû prélever des impôts pour créer sa boîte et ça aurait marché.
Ca doit être ça le communisme...:lol:
Dire que ce sont les mêmes qui râlent sur la hauteur des impôts qu'ils paient, qui râlent sur les dividendes versés aux actionnaires et qui râlent face aux escrocs ingénus et impécuniers :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de Haltocon
15/décembre/2008 - 10h52

"Le prévenu, qui avait auparavant exercé "dans la voyance""

en tout cas, le gars il a manqué de prévoyance....

BIEN FAIT pour lui... et un escroc de moins sur internet... c'est ça de gagné !!

Portrait de berylverte
15/décembre/2008 - 09h23

On est pas "raciste " chez JMM:mrgreen:

Les plus vus