17/12/2006 02:57

La télévision Belge présente ses excuses (Vidéo)

Le Conseil d'administration de la RTBF a reconnu des "erreurs importantes" de la télévision belge à l'occasion de la diffusion mercredi soir d'un "vrai-faux" journal annonçant l'"indépendance de la Flandre", mais a confirmé sa confiance dans l'équipe dirigeante.

"Dès le début de l'émission, une signalétique plus claire aurait dû avertir le téléspectateur qu'il s'agissait d'une fiction, ce qui a été insuffisamment et trop tardivement établi", regrette le CA de la RTBF dans un communiqué à l'issue d'une réunion extraordinaire vendredi soir.

Présentant ses excuses aux téléspectateurs "qui se sont sentis choqués et abusés", le conseil demande la mise sur pied rapide d'un comité de déontologie à la RTBF et une réglementation stricte sur la présence de journalistes dans ce genre d'émissions.

Interrompant mercredi soir ses programmes à une heure de grande écoute, la RTBF a annoncé que la Flandre, la région néerlandophone du nord du pays, avait fait sécession et que le roi avait pris la fuite en direction de Kinshasa, capitale de l'ex-Congo belge.

Beaucoup de personnes se sont laissées prendre par le réalisme d'un programme multipliant les directs, les analyses et les reportages. L'impact émotionnel a été énorme, les téléspectateurs inquiets alertant leurs proches par SMS et submergeant d'appels l'ensemble des médias.

Si la classe politique a unanimement condamné ce procédé, les sondages ont montré que les Belges étaient plus partagés.

REGARDEZ LA VIDEO DE L'EMISSION

DANS LA PARTIE ZAPPING

http://www.jeanmarcmorandini.com/zapping.php?id=125

(Pour lire les vidéos votre ordinateur, PC, MAC, doit être équipé de Window média player
Pour augmenter le son, cliquez droit sur la vidéo /Volume/Augmenter



 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Junior
17/décembre/2006 - 23h15

Bravo !
Je suis globalement d'accord avec toi. ;)

Juste la question de "faut il mentir pour provoquer un débat" nous divise. C'est une conception du journalisme.

Disons que les concepteurs de cette émission sont les réalisateurs de Strip Tease (RTBF et FRANCE 3) et Tout Ca (ne nous rendra pas le Congo), deux émissions phares et "choquantes" de la RTB. Ce sont des émissions polémiques.

Ajoutez à cela Monsieur Defossé qui rédige l'émission Questions à la Une, sorte d'Envoyé spécial dénonçant sans tabou les maux de notre société (allant du nucléaire, à la politisation de l'administration, aux cumuls des mandats politiques, aux allocations sociales et ses fraudes, ...), bref une émission qui remue bien tout ce qui dérange et on comprend que pour ces initiateurs, le ton polémique était bien volontaire.

Concernant le Vlaams Belang, il s'agit d'un parti identitaire flamand raciste dont le programme est basé sur la suprématie de la race blanche mais surtout une forte revendication identitaire flamande. Leurs représentants sont de tous les défilés comme le VMO (Vlaams Militantische Orde) qui est un groupe militaire nostalgique du nazisme, rien que cela. Ils déambule dans des rues ou font des réunions privées, costumes et drapeaux nazis à la clef, ... Bref, du costaud.

En flandre, ce parti obtient environ 30% des voix. D'où le cordon sanitaire qui consiste aux partis politiques de ne jamais faire de coalition de majorité au niveau local, régional ou national avec ce parti d'extrême droite. C'est ce qu'on appelle le cordon sanitaire. A Anvers, où le V.B. a 35% des voix, tous les partis démocratiques (droite, ps, écolo, chrétiens) s'allient pour mettre le V.B. dans l'opposition pour qu'ils n'accèdent pas au pouvoir.

Dans la partie francophone, les médias ont fait la promesse de ne jamais inviter un représentant de l'extrême droite FN ou VB à la télévision. En Flandre, par contre, les représentants du V.B. sont traités comme tout un chacun, ils vont à des émissions style "Vivement dimanche" version flamande, ce qui leur donne une apparence gentillette et propette.

En faisant un pacte pour la réalisation du film avec le VB (ils devaient tenir le secret d'avoir été intervieuwé), la RTB a en quelque sorte rompu le cordon sanitaire médiatique.

Fin soit. ;)

En tout cas, c'est plaisir de lire des intervenants comme toi sur ce blog ! ;)

Portrait de Moony
17/décembre/2006 - 17h47

Junior
Je vais nuancer moi aussi (sic). Il est vrai qu'on est plus enclein à faire confiance à la télé publique qu'à une chaîne privée, qu'une chaine privée est censé moins faire attntion à son audimat. Néanmoins, par exemple en France, on se rend compte que France 2 regarde de plus en plus son audience face à TF1... De plus si l'ifo est manipuler avant de parvenir dans les rédactions, il y a de fortes chance que le service public longe aussi - en prennt sans doute plus de précaution quand même-. Et puis même les chaines publiques sont soumises à des obligations économiques.C'est pour ça que je trouve que tu semble faire un peu trop vite confiance au service public. Mais je te l'accorde, dans l'idéal, on devrait pouvoir lui faire confiance...

Pour la manipulation, ce que je ressent c'est que la RTB a justement voulu que beaucoup de monde y croit, pour se mettre dans l'ambiance d'une séparation, que l'avrtissement au début était pour se protéger d'attaques judiciaires, mais pas réellement pour que les gens se rendent compte qu'ils avaient à faire à une fiction. Mais au final tout à été éclairci, ils ont dit que c'était une fiction.

Après il est évident que le procédé est discutable et je ne pense pas qu'il doivent être répété sous peine de décrédibiliser une profession qu'il l'est déjà bien assez... mais ça montre la confiance (exessive?) des gens envers ce média. Les gens dupés retiendront peut être la leçon...

Et puis ne soyons pas dupe : c'est un gros coup médiatique qui fait parler de la chaine, qui la fait connaitre ...

Quand au moyens financiers, ça serait intéressant de savoir d'où il proviennent.
Et la rupture du cordon sanitaire avec les fachos du VB ca fait peut être beaucoup mais ne sachant pas trop de qoi il en retourne je ne me proncerais pas sur ce sujet.

Portrait de Junior
17/décembre/2006 - 17h07

A nuancer
Je comprends certes que le spectateur doit avoir l'esprit critique et se demander si face à une info/intox de grande envergure, la nouvelle annoncée est réelle ou non.

Cependant, je me dois de nuancer : la confiance en l'information de la télévision publique est un pilier des démocraties occidentales. là où les chaînes privées peuvent omettre, détourner, prendre un ton volontairement alarmiste ou positif suivant ses intérêts privés, une chaine publique doit conférer une information de qualité sans avoir rendre de compte (ou si peu) à sa hiérarchie, soit le gouvernement.

Là ou RTL chez nous ou TF1 chez vous joue la carte de la surenchère dans la médiatisation en spectacle de la délinquance, la RTB prend un ton mesuré. Là ou RTL ou TF1 fait peu ou pas de reportages investigations because pas rentable et pas spectaculaire ou peu d'audimat, les chaînes publiques, comme France 2 ou RTBF investiguent et dépenses des millions pour in fine un résultat élitiste mais dont l'audience et les pubs ne parvient pas à payer des investigations des journalistes d'enquêtes.

Donc, premier tempérament : la mission de média de service public.

Deuxième tempérament, partant du premier, quand on sait que les chaines publiques se doivent d'être les plus fidèles de la réalité car non soumises à l'audimat, à une hiérarchie sponsorisée par des firmes privées (on sait la dépendance en France de TF1 avec le monde financier et donc la droite), les chaines publiques sont plus indépendantes et donc peuvent prendre le temps et le coût d'une info de qualité.

En Belgique, DUTROUX, ennemi numéro 1, s'est purement et simplement évadé par la porte principale du palais de justice de Neufchâteau, avait déambulé dans les rues avant de prendre un véhicule et se faire la belle alors qu'il était en théorie gardé par deux gendarmes.

L'ennemi numéro 1 entre deux gendarmes qui s'en va en voiture en passant par la porte principale ... du palais de justice,en voilà une histoire qui semble également peu crédible. Du moins, je la trouve encore plus farfelue que l'annonce d'une indépendance flamande... A l'époque, on m'aurait dit "la Flandre fait son indépendance" ou "Dutroux s'évade dans les conditions préepliquées", je prends l'indépendance de la Flandre pour plus plausible.

Ce qui n'avait pas empêché tous les belges devant la RTB, plus prompte, à prendre pour argent comptant l'évasion de Dutroux, aussi abracadabrantesque (sic) qu'elle puisse paraître. Pourquoi ? Because fiabilité de l'info publique.

C'est un peu comme si l'AFP ou l'agence Belga commençait à balancer des canulards dans ses communiqués une fois sur deux. Une dépêche AFP, c'est officiel. Une télévision publique, c'est de l'info sacralisée, c'est la seule chaine sur laquelle le belge peut se reposer sans craindre. D'ailleurs, en Belgique, des sondages ont démontré qu'en cas de recherches d'infos de qualité sur un sujet grave, les belges préfèrent la RTB car ils la jugent plus crédible et plus qualitative qe RTL, plus à la recherche du sensationnel, de l'émotif, du voyeurisme, du reportage de proximité.

Donc, la RTBF avait et aurait du garder ce rôle de "gardienne de l'info". Elle avait un but de sacralisation et authentification de l'info. "Si la rtb le dit,..." c'est ce que se disent les belges. Comme quand l'AFP ou BELGA balance un communiqué. l'info est jugée crédible. Sans quelques repères et sources crédibles, comment s'y retrouver.

La RTBF s'est fourvoyée. Et evidemment, souvent, un coup d'oeil sur internet (saturé) ou sur les autres chaines ont amplifié le doute dès les premières minutes. Après 15 minutes, bcp n'y croyaient plus. Mais tout de même.

D'ailleurs, j'en reviens tjs avec cela, bien malin qui pourrait m'expliquer ce qu'a réellement voulu la RTB ?

Manipuler les gens ? Auquel cas, c'est inadmissible, même pr susciter un éveil communautaire sur le séparatisme, le jeu n'en valait pas la chandelle.

Ne pas manipuler les gens ? Alors, les avertissements préliminaires sybillins ("ceci n'est PEUT ETRE PAS (???) une fiction ") sont biens trop inexistants et c'est une faute professionnelle car ... 89% des belges se sont sentis abusés.

Le plus malsain, au delà des reportages factice, de la manipulation de figurant, de l'entorse à la déontologie et de la rupture du cordon sanitaire avec les fachos du VB, c'est que la RTB ne se positionne pas sur ce qu'elle a voulu faire : abuser ou non les gens.

Tout pense à croire qu'ils ont voulu manipuler les gens (voir les reportages et l'armada d'artifices plus vrai que nature) tout en faisant croire que tel n'était pas leur but (voir le ridicule bandeau d'annonce de 2 sec).

La RTB doit assumer. Mais abuser des gens en voulant faire croire que tel n'était pas le but, c'est réellement n'importe quoi.

D'autant plus que le débat n'aurait en rien perdu en pertinence si l'émission avait été clairement annoncée et les sujets exactement identiques sur le fond mais AVEC UN JUSTE AVERTISSEMENT SUR LE CARACTERE FICTIF. Le belge aurait vu tout aussi bien les incohérences et conséquences d'une séparation, la manipulation d'un vrai faux journal en moins.

Par ailleurs, quel est le coût de cette émission ??? Deux ans de travail ? Qui paie cela ? N'aurait on pas pu servir la même cause (conscientiser le belge au séparatisme) avec de multiples émissions plutôt que consacrer deux ans pour faire un canulard d'une demi heure ?

Par ailleurs, j'entends que l'auteur de l'émission Dutilleul sort un livre sur cette émision (Bye Bye Belgium)... Fort bien. Mais d'où-tire-t-il le fruit de ses recherches ? Du temps consacré en tant que salarié de la RTBF ! Et où ira le fruit de la vente du livre ? Dans la popoche à Mister Canulard.

Bof, bof, bof...

Portrait de Moony
17/décembre/2006 - 14h54

Pour hippocampe
Je pense que pour les dirigeants c'est prendre le risque d'être contraint à la démission, ainsi que pour tous les organisateurs (ceux ui étaient au courant), pour la chaine c'est prendre le risque de se voir décrédibilisée et d'avoir une partie de l'opinion publique contre elle, et que les politiques boyquotent la chaine.
Pour cela je pense que c'était courageux de le faire.

Et pour moi ça va plus loin que la séparation de la Flandres, ça met en évidence combien il est facile de manipuler le peuple grace à la télé (et plus en général aux médias). Perso, c'est peut être parce que je suis en écolde de journalisme, mais face à un tel évènement j'aurais le reflexe de zpper sur plusieurs chaines voire d'allumer ma radio pour voir si l'info est reprise dans les autres médias.

Portrait de Junior
16/décembre/2006 - 18h10

Des excuses ? Insuffisant.
Je reste perplexe devant les confusions du conseil d'administration de la RTBF.

Je m'interroge toujours sur ce qu'ils ont voulu faire ...

Ce que nous savons : Le service juridique de la chaîne a conseillé au concepteur du canular d'afficher préalablement un bandeau informatif. Ce qui sera fait, suivant ainsi les conseils des juristes de la RTB, un bandeau de 3 secondes. Ensuite, rien. Après 32 minutes et sous l'injonction de la Ministre compétente, un bandeau fixe et une annonce du journaliste informent de la fiction.

De deux choses l'une :

- soit ils ont voulu abuser des belges, en leur présentant un faux journal pour un vrai. Le but était de tromper les belges et le bandeau préliminaire informatif n'était qu'une précaution juridique requise par le service juridique de la boite.

- Soit ils n'ont en aucun cas voulu tromper les belges et ont toujours eu dans l'esprit de faire une fiction, sans abuser de la confiance des belges en leur télévision publique nationale. Auquel cas, les précautions étaient incroyablement minimalistes et soit elles relèvent d'une énorme naïveté dont ne peut être coupable un dirigeant d'un média d'une telle importance, soit voulaient-ils (et c'est ce que je pense) TROMPER les belges TOUT EN DONNANT L'IMPRESSION D'AVOIR JAMAIS VOULU INDUIRE EN ERREUR. Car si réellement le but était de ne pas tromper les belges, peut on réellement croire qu'un bandeau précipité de deux secondes dans des images brouillées permet de prendre pour une farce un vrai/faux journal d'une demi heure plus vrai que nature ?

Donc, soit ils ont voulu tromper les belges et c'est inacceptable.

Soit ils n'en ont jamais eu l'intention et c'est inacceptable dans la mesure où les protections et avertissement étaient réduits à néant, le seul existant étant ce bandeau préliminaire sur avis du département juridique de la boite RTBF.

Mais la RTB ne s'est jamais clairement positionnée sur ce qu'elle a voulu faire (induire en erreur ou non) et sur les moyens de ses ambitions. C'est finalement en gardant le flou qu'elle se préserve de s'expliquer sur ses volontés floues et douteuses.

De plus, plusieurs éléments (qui échappent peut-être aux français) doivent être portés à votre connaissance :

1. La RTBF a procédé à des itw d'hommes politiques notoires dont des Présidents de Régions sans leur indique que leurs propos seront utilisés hors contextes et montés .... dans une émission quelques mois plus tards. Pour certains, il s'agissait de deux ans à l'avance...

2. La RTBF a rompu le "cordon sanitaire", dispositif politique et médiatique qui consiste en l'engagement des médias et partis dits démocratiques de ne pas traiter de quelque manière que ce soit avec les fachos du Vlaams Belang d'extrême droite flamande. Or, ici, la RTBF a collaboré avec ces nazis (il n'y a pas d'autres mots pour des politicards du VBelang qui vont à des comémorations de la grandeur nazie et du troisième Reich...) afin de faire de fausses festivités dans des cafés flamands pour accentuer lors du faux journal la liesse des séparatistes et racistes flamands.

3. Il s'agit de l'argent des contribuables belges et d'autre part, tous les journalistes de la RTB n'étaient pas au parfum, il y avait une équipe dans l'équipe, si vous voulez, le projet secret et en route depuis plus de deux ans s'appelait BBB, comme bye bye belgium.

Bref, aucune explication sur la volonté réelle de la RTB quant à ce reportage, manipulation des intervieuwés, rupture du cordon sanitaire, manipulation des belges (à dessein ou par ommission volontaire, c'est selon...), déstabilisation de l'Etat, etc... pour moi, tout cela est largement suffisant pour entraîner le licenciement de tous les protagonistes.

Si demain un évènement grave se produit, va-t-on devoir croire à un documentaire fiction ?

Je remarque par ailleurs que le débat sur l'avenir de la Belgique n'avance pas, la seule chose dont on parle est les errances de déontologies d'une chaine publique.

Pujadas qui avait été mis à pied pour avoir annoncé à tort et sans volonté de nuire un peu précocement le départ de Juppé de la vie politique doit rire jaune de voir qu'à quelques kilomètres une autre chaîne publique se fend d'un faux journal en édition spécial à heure de très grande écoute, avec itw biaisées, figurants, etc... et elle s'entire avec des explications confuses et non convaincantes.

Portrait de Moony
16/décembre/2006 - 13h02

Débat
Cette fiction a fonctionnée parce que c'est quelque chose de possible. Et si ça apporte le débat chez les gens tant mieux ...

Mais ça ne vaut pas le canulard et la panique déclanhée par Welses aux Etats-Unis, quand il a fait croire qu les martiens envahissaient la terre^^

Franchement la Belgique a au moins un mérite : tanter des trucs qu'on aurait pas le courage de faire à la télé française !

Portrait de Lilouleg
16/décembre/2006 - 12h25

un peu d'humour
ne peut pas faire de mal ! Ceux qui y ont cru doivent bien se marrer aujourd'hui.
Cela permet aussi de s'interroger sur la pertinence des images que l'on nous montre quotidiennement à la télé. C'est la meilleure illustration possible pour se rendre compte comme les médias peuvent nous manipuler. ça nous montre la puissance qu'ils peuvent avoir.
Apres ça, on ne regardera plus le journal comme avant (enfin j'espere !), et c'est tant mieux !

Portrait de Oufti
16/décembre/2006 - 12h13

Les politiques ...
Bonjour,

Une partie de la population a été fâchée dans un premier temps. Maintenant, on constate plus de pour que de contre,...

Personnellement, je suis scandalisé par l'attitude des politiques qui critiquent la RTBF. Ils sont nettement moins rapide pour faire le nettoyage dans leurs rangs (suite aux différentes affaires, du PS entre autre, dans certaines grandes villes de Belgique).

Si vous voulez soutenir la RTBF c'est ici :
http://www.petitiononline.com/rtbf1312/

Les plus vus