06/10/2011 07:08

Primaire PS: Joute serrée, hier soir, lors du dernier débat entre les candidats

A quatre jours du premier tour de la primaire socialiste, les six candidats ont fait mercredi assaut de volontarisme dans une joute serrée, marquant leurs différences sur l'Europe, les retraites, l'éducation et leur conception de la gauche lors de leur dernier débat télévisé. Pour Frédéric Dabi (Ifop) et Emmnanuel Rivière (TNS Sofres) ce débat a été "dans la continuité" des deux précédents.

Il y a eu "très peu de moments de tensions et elles ont été beaucoup moins fortes" que lors de la confrontation du 28 septembre. Sur le plateau de BFMTV, de gauche à droite, selon un tirage au sort, les deux femmes de la compétition, Martine Aubry, tailleur pantalon sombre, et Ségolène Royal, veste rouge vif, encadraient les quatre hommes en costume cravate Manuel Valls, le radical de gauche Jean-Michel Baylet, Arnaud Montebourg, et François Hollande.

Tous, debout derrière un pupitre, dans un décor sobre, avec fond sombre et éclairage bleuté. De Martine Aubry pour qui "la politique c'est vouloir, c'est faire et c'est changer" à Manuel Valls qui affirme "Je veux un choc de confiance", en passant par Ségolène Royal promettant d'être "un chef d'Etat qui a le courage d'agir pour transformer", tous ont fait assaut de volontarisme pendant ces deux heures de discussions.

Europe, santé, éducation et services publics ont été les thèmes de ce débat organisé par BFMTV/RMC/Public Sénat/Le Nouvel Observateur. Parfois assez technique et n'évitant pas les tunnels. Sur les retraites, François Hollande et Manuel Valls ont été très carrés pour exclure tout retour à 60 ans, les autres étant plus nuancés. D'emblée, l'échange avait été vigoureux mais il n'y a pas eu d'accrochage direct. Simplement des petites piques, comme celle de Martine Aubry: "On ne peut pas battre une droite dure si on est une gauche molle", visant la mollesse supposée du député de Corrèze.

Sur les 60.000 postes promis dans l'éducation par Hollande, le maire de Lille l'a pressé d'en dire le coût, soulignant qu'il avait changé d'avis. Autre passe d'armes, Manuel Valls qui veut "dire la vérité", lance à l'adresse de Mme Royal et de M. Montebourg : "Quand on a dit qu'on va démondialiser, mettre sous tutelle les banques ou qu'on va interdire les licenciements boursiers, ça ne marchera pas", assène-t-il. Peu de "Sarko-bashing" en revanche comme l'a dénoncé Jean-François Copé (UMP).

Seul, M. Montebourg, en défendant l'emploi dans les services publics, a traité M. Sarkozy de "général en chef de l'Administration française" qui "humilie ses propres soldats". Dans leurs conclusions, les candidats n'ont cependant pas ménagé leurs critiques contre le chef de l'Etat. M. Hollande, grand favori des sondages, n'a pas caché qu'"il faudra du courage" pour désendetter le pays.

Le maire de Lille a lancé : "En 2011 le Sénat est à gauche, en 2012, je veux être la première femme présidente de la République", tandis que Mme Royal a promis : "Je soulèverai tous les Français qui veulent que cela change" M. Montebourg veut bâtir "la nouvelle France", M. Valls être le candidat "du respect et de la vérité", alors que M. Baylet a revendiqué sa "différence" sur les sujets de société (cannabis, euthanasie, mariage homosexuel).

Sur Twitter, les partisans de chaque camp ont fait assaut de petits missiles. "François Hollande souffre de psittacisme ... Du latin psittacus ... qui signifie perroquet", a persiflé Françoise Degois, conseillère de Mme Royal.

Pierre Moscovici, coordinateur de campagne de François Hollande, proclamait déjà "les jeux sont faits".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de kuzco
6/octobre/2011 - 13h52


Darakan, j'enfonce peut-être des portes ouvertes, mais ce n'est pas évident pour tout le monde. Même des journalistes , comme Mme Lucet pour la nommé, demandent à l'UMP pourquoi ils ne font pas des primaires dès 2012 !!
Si la gauche n'a pas de leader, la droite pour cette élection a un candidat évident ; le président sortant ,qui défendra devant les Français son bilan dans une période de crise mondiale .
Peut-être que la droite fera des primaires en 2017, pour dégager un leader pour l'après NS, car même s'il est réélu en 2012,il ne pourra se représenter en 2017.

Portrait de Nouch30
6/octobre/2011 - 13h21

Je n'irai pas voter, mais si je devais y aller ce serait pour M Valls...

Le seul qui a un discours franc (peut-être parce qu'il sait qu'il ne passera pas et peut se le permettre).

Il en faudrait plus comme lui sur tout l'échiquier politique.

Portrait de ulysse31
6/octobre/2011 - 12h18

entièrement d'accord

Portrait de ulysse31
6/octobre/2011 - 10h37

oui, je suis d'accord mais il y a amalgame avec la fraude fiscale en Grèce et Italie et les 50 milliards de niches fiscales en France

Portrait de kuzco
6/octobre/2011 - 10h34

Qui va gagner "SECRET PS" dimanche ??
Pour "Little Gouda" Voter 1 ( ;

Si les primaires peuvent être une bonne initiative, là nous avons eu le droit à un concours de beauté mais surtout de promesses.
Des promesses, toujours plus de promesses, mais sans parler de leurs coûts et de leurs financements. Des promesses qu'ils ne pourront réaliser s'ils arrivent au pouvoir avec la crise Mondiale.

La droite fera surement des primaire en 2017 mais là il y a un candidat évident s'il veut se présenter ; le président sortant .
Si la gauche gagnait en 2012, pensez-vous qu'ils organiseraient des primaires en 2017 ?

Portrait de sisi 03
6/octobre/2011 - 10h29

debat nul aucun n'a parlé de retablir la proportionelle a toutes les elections.
Ils ont tous peur du Front National ( qui represente environ 20/100 des electeurs ) droite et gauche se partagent le pouvoir , les places et l'argent.

Portrait de ulysse31
6/octobre/2011 - 09h40

Je suis d'accord, mais les 50 milliards dont on parle sont en France et concerne les niches fiscales

Portrait de RADIO1
6/octobre/2011 - 09h26

pourriez-vous nous communiquer les audiences des 2 derniers débats. On en a fait des caisses sur celui de France 2, des millions de téléspectateurs... mais quelle a été l'audience la semaine dernière et hier soir?????????????????????

Portrait de ulysse31
6/octobre/2011 - 09h24
superdesch a écrit :
On peut surtout remarquer que les pays roi de la fraude fiscale du travail au noir comme la grece ou l'Italie sont en difficulté. On sait donc ou est la solution. Commencer par récupérer les 50 milliards par an de fraude fiscale.

Déjà, ce n'est pas de la "fraude fiscale" mais des "niches fiscales", pas tout à fait la mm chose. Ensuite, je ne crois pas du tout qu'ils vont pouvoir récupérer 50 milliards, les gens qui profitent le plus de ces niches fiscales vont trouver d'autre moyens pour mettre à l'abri leurs sous. Ce sera les français moyens qui vont payer plus d'impôts comme d'hab.

Portrait de silex
6/octobre/2011 - 09h15

dommage que les états s'en soient servis, pour s'enfoncer dans les dettes....en empruntant pour colmater les trous qu'on nous cachait habilement....
et si pour une fois chacun reconnaissait ses responsabilités...

Portrait de silex
6/octobre/2011 - 08h59
Marieeee a écrit :
Pourtant même Fillon a pris grand interêt à ce débat, et laisse entendre que les primaires devront également exister à droite ... ;)

chacun a le droit de se faire sa propre opinion....c'est ça la démocratie...
je ne vois que des amateurs à gauche.....ils sont donc bien obligés de jouer au super bingo...

Portrait de wikki
6/octobre/2011 - 08h49

une chose et sure que ce soit la gauche ou la droite qui passe je ne crois plus du tout dans leur beau discours, la seule chose qui les intéresse c la place, après les promesse ils savent les oublier vite.

Portrait de silex
6/octobre/2011 - 08h42

une carricature du conseil communal de trifouillis les oies..

aucun réalisme...

Portrait de Arthur33
6/octobre/2011 - 08h10

Baylet a la même position que le PS sur le mariage homosexuel, puisque les 6 candidats veulent l'autoriser. Enfin je crois.

Portrait de mimi75
6/octobre/2011 - 07h26

le seul qui ose dire la verite aux Français c est mr Valls malheureusement il ne sera pas 1er et nous aurons Hollande qui promet tout en expliquant jamais comment il va faire avec lui a la tete du pays nous avons bcp de soucis a nous faire et en 2012 nous seront vite comme la Grece mais puisque une majorite de Français sont pret a payer bcp d impots!!!!!!!!!

Les plus vus