12/12/2008 14:18

Un journaliste haïtien condamné pour diffamation

Un journaliste haïtien, Joseph Guyler Delva, a été condamné mercredi à un mois d'emprisonnement pour diffamation par un tribunal correctionnel d'Haïti, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Selon le jugement, rendu en l'absence de l'intéressé et de son avocat, M. Delva devra passer un mois ferme en prison pour diffamation contre l'ancien sénateur Rudolph Boulos.

Le journaliste, correspondant de médias étrangers à Port-au-Prince, dont l'agence Reuters, et qui dirige l'organisation "SOS journalistes", aurait publiquement dénoncé l'attitude de M. Boulos qui aurait refusé, selon lui, de répondre à une convocation de la justice. Celle-ci voulait l'interroger sur l'assassinat en juin 2001 du journaliste Jean Léopold Dominique.

M. Delva a annoncé son intention de faire appel du jugement, sur les ondes d'une station de Port-au-Prince, Radio métropole. "Je n'accuse pas M. Boulos, je n'ai fait que citer le juge qui travaille sur l'enquête, selon qui M. Boulos ne veut pas répondre aux convocations de la justice pour être entendu sur le meurtre de Jean Dominique", a déclaré le journaliste.

Me Samuel Madistin, l'avocat du plaignant, a pris acte de la décision du journaliste de faire appel du jugement mais a estimé que le juge avait été clément à l'égard du journaliste qui ne pouvait pas, selon lui, diffamer inpunément au nom de la liberté de la presse.

M. Boulos ne siège plus depuis près d'un an au Sénat haïtien en raison de sa double nationalité américano-haïtienne.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus