11/12/2008 16:12

RFI: la SDJ dénonce une intervention de Pouzilhac

La société des journalistes (SDJ) de RFI a condamné jeudi une "intervention" du président de la radio, Alain de Pouzilhac, auprès d'un journaliste auquel il a reproché "d'avoir laissé dire des contrevérités" au député Vert Noël Mamère lors d'une interview.  

Mardi, Frédéric Rivière, qui conduit l'interview du matin sur RFI depuis trois ans, a reçu, après son entretien avec Noël Mamère, la visite de M. de Pouzilhac et de la directrice de l'information, selon un communiqué de la SDJ.   Le journaliste "s'est vu reprocher +d'avoir laissé dire des contrevérités+ à l'antenne". "Il ne fait aucun doute que ce sermon fait suite aux propos extrêmement critiques tenus par le député de la Gironde (M. Mamère, NDLR) sur la réforme de l'audiovisuel français et sur la gestion de actuelle de RFI", affirme la SDJ.  

Au cours de cette interview, Noël Mamère a parlé de RFI et critiqué une "présidence incestueuse politiquement, puisque c'est l'épouse du ministre des Affaires étrangères (Christine Ockrent et Bernard Kouchner, NDLR) qui est en charge de l'audiovisuel extérieur de la France et donc de RFI".  

Interrogée par l'AFP, la directrice déléguée de RFI, Geneviève Goëtzinger, a précisé que Christine Ockrent n'était "pas présidente de RFI" et que cette "erreur aurait dû être relevée à l'antenne".  Christine Ockrent est directrice générale déléguée de RFI.   Selon la direction, M. de Pouzilhac veut "défendre l'image et les intérêts de l'entreprise".   

Dans son interview, Noël Mamère a également parlé de "la fermeture de tout ce qui concerne RFI et la Russie", ce dont, selon Mme Goëtzinger, il n'a jamais été question. "Quand vous entendez dire sur votre propre entreprise quelque chose qui est faux, il est normal de rétablir la vérité", juge-t-elle.  

A ce sujet, au cours de son interview du député Vert, Frédéric Rivière était intervenu en soulignant que "la décision concernant la suppression d'un certain nombres de langues (n'était) pas encore officiellement arrêtée".  

La SDJ "condamne cette intervention de la présidence de RFI" et "rappelle que la séparation des pouvoirs est un principe nécessaire à la crédibilité de notre média".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Volques
11/décembre/2008 - 18h58

Tous plus coquins les uns que les autres dans cette histoire et protégés par le ministre des Affaires étrangères :8) Noël Mamère a raison:lol:

Portrait de olivier200
11/décembre/2008 - 18h47

loumayoun a écrit :
" mamere est un type violent et menteur,il est pour la désobeissance civique et ça n'est pas d'aujourd hui,ce type est un impulsif..........
qu il retourne dans sa mairie a marier des faux couples "

+5
Je partage totalement votre avis
alors les réacs ont se défoule?

Portrait de Napolitique
11/décembre/2008 - 17h58

Ce n'est pas le SNJ, syndicat, mais la SDJ, société des journalistes qui en principe regroupe tous les journalistes syndiqués ou pas d'une société, en l'occurrence RFI.

Portrait de Napolitique
11/décembre/2008 - 17h54

Quelle horreur ! Si les journalistes ne peuvent plus laisser dire des contre vérités, il va falloir qu'ils travaillent ! La tuile...

Portrait de Hassene Lupin
11/décembre/2008 - 17h15

Faut arrêter lapropagande du snj sur ce blog? D'accord, et celle des amis du Président sur les ondes et à la télé: roll:

Portrait de casidomo
11/décembre/2008 - 16h27

contrevérité (désolé pour la faute)

Portrait de casidomo
11/décembre/2008 - 16h26

Aphatie

Portrait de Papyboom
11/décembre/2008 - 16h26

Une contrevérité c'est un faux mensonge ou une fausse vérité ?

Bref, un petit tour sur Wikipédia permet de connaître le pedigree de certains intervenants dans cette affaire et de situer l'information dans son contexte politique... :roll:

Portrait de casidomo
11/décembre/2008 - 16h25

Si un politique peut tout dire et son contarire (c'est de bonne guerre), un journaliste, lui, a le devoir de le contrer en affirmant des vérités établies (Voir J. M. Apathie sur RTL). Mais là, on comprend bien le manque de réaction de ce journaliste dont les contres vérités deropos de Mamère vont ds le sens du SDJ.

Les plus vus