04/10/2011 14:33

La CGT propose la reprise de l'imprimerie Hélio-Corbeil par ses salariés

La CGT de l'imprimerie Hélio Corbeil, menacée de liquidation judiciaire, a proposé mardi que l'entreprise de Corbeil-Essonnes (Essonne), soit reprise par ses salariés au travers d'une SCOP (Société coopérative et participative).

"La CGT souhaite faire une proposition de reprise d'Hélio Corbeil par ses salariés au travers d'une SCOP", a indiqué le syndicat dans un communiqué. Une SCOP est une société coopérative, dont les associés majoritaires sont les salariés.

L'imprimerie, spécialisée dans la presse magazine, pourrait être placée en liquidation judiciaire à l'issue d'une audience jeudi matin devant le tribunal de Meaux (Seine-et-Marne). Un arrêt de travail de vingt-quatre heures est prévu dès mercredi soir pour permettre aux salariés d'assister à l'audience.

"On compte en profiter pour signifier officiellement notre projet et demander un délai d'un mois pour l'étude de faisabilité", a expliqué à l'AFP Bruno Arasa, responsable CGT à Hélio-Corbeil.

Le groupe Circle Printers, propriétaire d'Hélio-Corbeil et de deux autres imprimeries à Mary-sur-Marne et Pontault-Combault en Seine-et-Marne, a été placé en redressement judiciaire.

Les deux sites seine-et-marnais pourraient faire l'objet d'une reprise par le groupe SEGO, mais pas celui de Corbeil-Essonnes où travaillent 116 salariés.

"On n"a pas vraiment été traités comme nos collègues" de Seine-et-Marne, déplore M. Arasa, qui n'exclut pas des pressions politiques. "On nous demande d'accepter de mourir et de céder nos terrains pour sauver les autres", poursuit le syndicaliste qui réclame le renvoi du dossier devant le tribunal de commerce d'Evry (Essonne).

Lundi soir, une motion de soutien vis-à-vis de l'imprimerie essonnienne a été votée en conseil municipal à Corbeil-Essonnes. "On a cette particularité que le maire est aussi un de nos clients", explique M. Arasa. Jean-Pierre Bechter, maire UMP de Corbeil-Essonnes, est également administrateur du groupe Dassault Médias.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de julien1135
30/mai/2012 - 19h19

bonjour a tous franchement sa serai domage que cette societe ferme j espere qu'elle sera reprise j ai travailler en interim pendant 3 ans bon courage a tt les ouvriers!!!!!!

Portrait de ludo helio
5/octobre/2011 - 16h27

Bonjour à tous et bonjour Pinp,

non ce n'est pas une farce. Je suis salarié de cette entreprise et suppléant CGT. Notre entreprise n'imprime pas de quotidiens, mais des magazines télé. (télé 7 jours, téléstar, tv magazine, télé magazine)
Nous allons être fixés sur notre sort demain jeudi 6 octobre devant le tribunal de Meaux. Nous avons de grande chance d'être en liquidation judiciaire et donc plus de travail. Nous voulons garder notre emploi, donc pour ceux qui le désire et avec l'aide de la CGT, nous avons ce projet de scop qui espérons, pour nous et nos familles, nous permettra de continuer à ne pas faire parti des chômeurs.

Portrait de Pinp
5/octobre/2011 - 02h26

J'espère que c'est une farce de la part de la CGT, Elle aquand m-eme mis a terre de nombreux quotidiens avec ses grêves à répétition. Maintenant elle veut jouer les robin des bois. On est pas le 1er avril quand même.

Portrait de Bichon33
4/octobre/2011 - 16h21

Le retour des "Lip"et de l'autogestion ?

Les plus vus