10/12/2008 13:03

Polémique sur un documentaire montrant un suicide

La diffusion prévue mercredi soir par une chaîne britannique d'un documentaire montrant le suicide assisté d'un homme atteint de la maladie de Charcot, a provoqué une vive polémique en Grande-Bretagne et relancé le débat sur le droit à se donner la mort.

Craig Ewert, un Américain de 59 ans, ancien professeur d'université atteint de cette maladie neurologique évolutive, avait choisi de mettre fin à son "cauchemar" en allant se donner la mort en 2006 dans une clinique spécialisée près de Zurich en Suisse, avec l'aide de l'association Dignitas.

M. Ewert et son épouse, Mary, avaient accepté que ce suicide assisté soit filmé jusqu'au bout par un réalisateur canadien, John Zaritsky.

Cette décision visait à "affronter la fin de vie en toute honnêteté", a indiqué Mme Ewert dans une tribune publiée mercredi par le quotidien britannique The Independent.

Le documentaire, déjà montré à des audiences réduites au Canada, aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, doit être diffusé mercredi soir pour la première fois au Royaume-Uni par la chaîne privée Sky Real Lives.

"Dans quelle société vivons-nous si la mort d'un homme est diffusée par une télévision en prime time comme un divertissement", s'insurge dans un éditorial le quotidien populaire Daily Mail.

Le directeur du groupe "Care not killing", qui milite contre la légalisation du suicide assisté au Royaume-Uni, a pour sa part dénoncé une "tentative cynique de faire grimper l'audience".

De plus, cette émission "glorifie le suicide assisté alors qu'a lieu une campagne très active du lobby pro-suicide pour relancer le débat au Parlement", a estimé le Dr Peter Saunders.

La chaîne Sky a de son côté défendu sa décision de diffuser le documentaire à une heure de grande écoute, 21h00.

"Il est important que les chaînes de télévision, et notamment Sky Real Lives, puissent provoquer un débat par le biais d'histoires individuelles fortes", a déclaré la responsable de Sky Real Lives, Barbara Gibbon.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de angelca
11/décembre/2008 - 14h03

vm a écrit :
"Jésus est le chemin, la vérité et la vie. Il est la vie et non la mort. Tous ceux qui croient en lui sont sauvés, peu importe s'ils partent malades ou en bonne santé. Ceux qui mettent leur foi dans la mort ne peuvent pas être sauvés. Le propre de la foi, c'est de croire que Jésus vit, qu'il est plus fort que tout et qu'il peut guérir n'importe qui de n'importe quelle maladie. Et lorsqu'on y croit sincèrement, cela arrive. Ce qui bloque les miracles, c'est l'orgueil de l'homme et son refus de croire. Et si, cas exceptionnel, la volonté de Jésus c'est réellement de prendre la vie d'un malade (car cela peut arriver, sa décision est forcément la meilleure, il sait pourquoi), il le fera lui-même, sans souffrance et sans tarder.
Ce n'est PAS à l'homme de mettre un point final sur une vie humaine. Ce n'est PAS à l'homme de juger si la vie d'autrui est finie ou non, de juger si elle est de trop ou non."

Tu te drogues !!!!

Portrait de Aezurin
11/décembre/2008 - 13h25

Ca y'est ? T'as fini de déblatérer toutes tes conneries ? :roll:

Portrait de tvm
11/décembre/2008 - 12h52

La mort, c'est la seule espérance pour ceux qui ne croient en rien. Le suicide, c'est la solution facile pour y parvenir (enfin, c'est ce qu'ils croient...), dans cette société immorale, sans foi ni loi, qui a perdu tous ses repères, qui a décidé de ne plus croire en rien sauf en elle-même et à ses valeurs vaines et superficielles.

L'euthanasie est un vilain mot pour designer un meurtre organisé. Beaucoup de gens sont dans la totale capacité de mettre eux-même fin à leurs jours, mais ils préfèrent malgré tout se "laver les mains" en désignant un tiers qui supprimera leur vie à leur place. C'est une manière de se décharger de toute responsabilité et de laver sa conscience. Quoi qu'il en soit, ça ne les lave pas de ce qu'ils font, c'est un leurre.

La mort physique n'est pas la fin de tout. Ceux qui croient se soulager en se suicidant se plantent méchamment car ils risquent de souffrir encore plus après. Le suicide est un meurtre -qu'il soit commis par soi-même ou par un tiers- et tout meurtrier aura à répondre de ses actes et récoltera ce qu'il a semé.

Bien sûr que la maladie est une injustice, mais cette injustice ne nous donne pas le droit d'en commettre à notre tour.
La facilité et l'impatience ne sont pas les meilleures réponses. Le monde s'est embourbé dans des principes totalement pervertis. Par dénis de la raison et de la vérité, il a fini par croire que par amour il était possible de supprimer une vie qu'on juge finie. Mais qui est l'homme pour juger ce qui est fini ou non, et se donner le droit de mettre un point final là où il ne devait pas forcément être ?

Beaucoup d'euthanasiés, s'ils avaient cru, seraient encore là aujourd'hui... heureux et en pleine forme. Mais l'athée de base ne veut évidement rien savoir. C'est le propre de l'homme qui ne veut croire qu'en lui-même : trop orgueilleux pour croire en plus fort et plus haut que soi.
Jésus est le chemin, la vérité et la vie. Il est la vie et non la mort. Tous ceux qui croient en lui sont sauvés, peu importe s'ils partent malades ou en bonne santé. Ceux qui mettent leur foi dans la mort ne peuvent pas être sauvés. Le propre de la foi, c'est de croire que Jésus vit, qu'il est plus fort que tout et qu'il peut guérir n'importe qui de n'importe quelle maladie. Et lorsqu'on y croit sincèrement, cela arrive. Ce qui bloque les miracles, c'est l'orgueil de l'homme et son refus de croire. Et si, cas exceptionnel, la volonté de Jésus c'est réellement de prendre la vie d'un malade (car cela peut arriver, sa décision est forcément la meilleure, il sait pourquoi), il le fera lui-même, sans souffrance et sans tarder.
Ce n'est PAS à l'homme de mettre un point final sur une vie humaine. Ce n'est PAS à l'homme de juger si la vie d'autrui est finie ou non, de juger si elle est de trop ou non.

Et lorsqu'un chrétien se fait traiter de fou (je dis ça pour ceux qui ne vont pas tarder à m'insulter, car beaucoup ont la haine du bon sens et de la morale), sachez que c'est un réconfort et une satisfaction pour lui, car la Bible elle-même dit : "Car la prédication de la Croix est une folie pour ceux qui périssent, mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu". En clair, les persécutions du chrétien ne sont rien comparés aux bonnes choses qui l'attendent car il sera un jour justifié. Il ne craint pas le jugement des hommes, mais seulement celui de Dieu. A bon entendeur... :8)

Portrait de Rebecca de Paris
11/décembre/2008 - 08h33

Quel égoîsme !!!!
Que la vie veuille bien, t'épargner d'être atteinte d'une maladie qui te detruit peu à peu, histoire que tu te vois décliner, et souffrir dans ta chaire, ou que quelqu'un dans ton entourage soit dans ce cas...
Il faut refléchir un peu plus avant d'écrire...
Et puis de toute façon, il devrait être déclaré une fois pour toute que disposer de sa propre vie et du choix de sa mort si besoin est, EST un droit fondamental...

Portrait de jacena
11/décembre/2008 - 08h05

pourquoi filmer ? je suis pour le fait de mourir dignement mais en direct non... je ne suis pas sure que cela fasse avancer le débat ...

Portrait de activa
11/décembre/2008 - 07h48

C'est atroce,non à l'euthanasie.La vie est déjà assez courte.

Portrait de nina24
10/décembre/2008 - 18h30

Je suis pour l'euthanasie. Chacun a le droit lorsqu'il a une maladie incurable, qu'il est dans un état végétatif...de choisir comment il veut finir sa vie: c'est un choix personnel mais de là à regarder un type le faire, çà sera sans moi.

Portrait de Volques
10/décembre/2008 - 18h11

C'est morbide !:lol: C'est un acte qui doit rester personnel:shock:

Portrait de Aezurin
10/décembre/2008 - 17h45

Moi je trouve que filmer la mort, le suicide assisté, c'est assez morbide et ça ne me fait pas plus réfléchir que ça, donc je n'y vois pas trop d'intérêt. Ecrire des articles de presse, en parler à la radio, etc... ok, il y a d'autres supports qui passent mieux pour débattre de ce genre de choses, mais filmer devient vite du voyeurisme morbide, c'est un sujet délicat. J'avais vu "Le choix de jean", et au lieu d'y voir un certain espoir, un soulagement que peut représenter le suicide assisté, j'y ai plutôt vu un reportage noir et déprimant, voire choquant du fait de voir un homme résigné à mourrir et d'être accompagné d'une caméra pendant ses derniers jours.

Portrait de juliette58
10/décembre/2008 - 16h14

Si vous voulez que ça bouge un peu en France, adhérez (et faites adhérer vos proches et vos amis) à l'ADMD !

Portrait de olivier200
10/décembre/2008 - 13h58

en France avec toute les grenouilles de benitier present dans le gvt c est pas demain la veille qu on leglisera l euthanasie

Portrait de kat22
10/décembre/2008 - 13h56

Le suicide d'un jeune mal dans sa peau n'a rien à voir avec l'euthanasie ! je ne vois pas le rapport avec ce commentaire ! et c'est pas les parents qui doivent réfléchir mais le gouvernement et les autorités compétentes !

Portrait de bonbeck
10/décembre/2008 - 13h55

d'un côté, je suis d'accord avec ce que tu ecris et de l'autre, un doute subsiste...il ne faudrait pas qu'il y ait des dérives...maintenant, il est vrai que la souffrance doit être terrible, à la fois pour le malade et aussi pour ses proches...je ne sais pas quoi dire...un peu émue là...;( ;(

Portrait de ALEX KIDD
10/décembre/2008 - 13h31

On devrait montrer une petite jeune de 15/16 ans mal dans sa peau se suicider, çà ferai beaucoup plus réfléchir les parents!!

Portrait de zena
zena (non vérifié)
10/décembre/2008 - 13h30

Si ça peut faire réfléchir nos gouvernants sur la légalisation de l'euthanasie se serait une bonne chose... mais faut pas rêver, il en ressortira juste du voyeurisme de ce reportage...

Portrait de ALEX KIDD
10/décembre/2008 - 13h18

Le suicide des jeunes, on ne le montre pas et on en parle pas.

Portrait de sullyJones
10/décembre/2008 - 13h17

Qu'on nous foutes la paix ,on a le droit de mourir comme on veu,je vois pas pourquoi se serai à l'état de nous enlever la seul liberté qui nous reste,le droit de mourir dans la dignité.

Les plus vus