14/12/2008 11:52

Un documentaire d'Arte primé à Los Angeles

La série documentaire "Justice à Vegas", coproduit par Arte et qui sera diffusée en juin 2009 sur la chaîne franco-allemande, a été récompensée par l'International documentary Association de Los Angeles, début décembre.

Ce documentaire en dix épisodes, réalisé par Rémy Burkel, Denis Poncet et Jean-Xavier de Lestrade, suit cinq affaires judiciaires à Las Vegas, "une ville à la croissance démesurée et à la criminalité galopante".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de effeminé13
14/décembre/2008 - 20h08

Les docs d'arte sont très souvent primès....il suffit de consulter le site d'artepro!!!

Portrait de Pytag
14/décembre/2008 - 14h51

Doit-on invoquer la "non assistance à intelligence en danger" et obliger tout le monde à regarder Arte? Est-ce un privilège de faire un choix différent? Il y a, bien souvent, juste un effort à faire et tout devient passionnant. Cela dit, on ne regarde pas tous ni tout le temps la télé pour les mêmes raisons. On souhaite parfois se distraire, parfois s'instruire, parfois s'endormir, etc... Malheureusement, le divertissement et le savoir sont devenus incompatibles car systématiquement opposés. Et par facilité, le premier a mangé le deuxième.

Portrait de alanlp
14/décembre/2008 - 14h06

oui, c'est pour cela que la série documentaire est au sujet de Las Vegas.

Bien dommage que diffusé sur arte, seule une poignée de privilégiés pourra le voir (les autres seront sûrement scotch devant la starac ou un autre truc comme ça.)

Portrait de Joe W
14/décembre/2008 - 12h49

JMM merci de ne pas nous obliger a ouvrir Scoop People quand on lis un de vos sujets. Ce sont des procedes digne de site X, il me semble que vous vallez mieux

Portrait de Pytag
14/décembre/2008 - 12h37

Primé? Mais à quelle hauteur et dans quelle catégorie? En tout cas, cela nous rappelle une fois de plus que nos cousins d' amérique n'ont pas tous une vision du monde limitée à leur "pelouse entre la boite aux lettres et la porte anti moustique qui grince quand on l'ouvre". Peut-être y a t-il même de plus en plus, chez eux, un besoin (nouveau) de savoir comment le reste du monde perçoit leur "way of life" et leur "rêve américain". G.W.B a eu , de ce point de vue, une influence positive par réaction.

Les plus vus