09/12/2008 15:35

L'indépendance des chaînes publiques remise en cause?

Plus d'un Français sur deux (56%) estiment que le projet de loi sur la réforme de l'audiovisuel public, âprement discuté au Parlement, remet en cause l'indépendance des chaînes de télévision publiques, selon un sondage LH2 pour le site internet du Nouvel Observateur.

30% des sondés estiment en revanche que le projet de loi ne remet "pas vraiment" ou "pas du tout" en cause l'indépendance des chaînes de France Télévisions. Le clivage est très net entre sympathisants de droite et de gauche.

Ces derniers sont les plus critiques: 71% ont répondu "oui, tout à fait" ou "oui, plutôt" à la question de savoir si le texte gouvernemental remettait en cause l'indépendance des chaînes publiques. A droite, ils sont 42% à exprimer la même opinion contre 46% qui pensent le contraire.

Etude réalisée par téléphone les 5 et 6 décembre auprès de 1.002 personnes selon la méthode des quotas. Notice disponible à la commission des sondages.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de au dela du réel
9/décembre/2008 - 21h34

Toutes mes condoléances !

Portrait de au dela du réel
9/décembre/2008 - 19h50

désolé j'ai voulu faire mon george vedel de pacotille mais me suis emmelé les pinceaux entre ce que dit la constitution et la façon de présider de notre Président/ (aussi du au quinquennat).
concernant le 1er ministre, je ne vois pas comment Nicolas pourra le vrier si il y a problème puisque le Président ne cesse de dire qu'il est le seul responsable. faudra kil trouve un autre argument que les mauvais résultats.

Portrait de au dela du réel
9/décembre/2008 - 19h45

moi je veux payer...ne serait-ce que pour faire vivre France radio

Portrait de mauzemontole
9/décembre/2008 - 19h35

Non, moi j'ai envie de payer. Ah mince ça ne fait plus 100%
De toutes façons quand on écrit "gratuiter" et non gratuité, faut pas en attendre beaucoup

Portrait de Volques
9/décembre/2008 - 18h51

On est en droit de se poser des questions :( c'est le fait du Prince que de réformer alors qu'il n'y a pas d'urgence:shock:

Portrait de au dela du réel
9/décembre/2008 - 18h02

Je ne pensais même pas à la TV vecteur pour être élu.
En 81 Giscard contrôlait la TV (un peu moins que ces prédécesseurs certes)il a été battu, en 86 et 93, mitterrand controlait (indirectement) la TV et pourtant la droite est passée à l'assemblée, et ainsi de suite.

Vous faites peu de cas de la conscience des français. ils savent réfléchir...en 2012 ils verront bien ce que l'on leurs a promis et ce qui a été réalisé.

Le seul point commun des 3 derniers présidents élus est : Etre à la tête d'un parti.
Un parti a plus de pouvoir que la TV pour mobiliser, car c'est un travail de terrain.
Alors la TV pour aider une élection, c'est réducteur.

Si la presse n'a plus beaucoup de lecteurs elle se fait encore largement entendre par des leaders d'opinion.

Enfin la fracture numérique ne concerne que 40% des foyers actuellement.
(c'est à dire qu'ils ne sont pas équipés d'internet à domicile).
Mais là encore ceux-ci peuvent avoir accès à Internet via amis, travail...
Et en 2012 cette "fracture" va se réduire considérablement.
Etonnant c'est un point important abordé par la loi Numérique, initié par le Président.

Portrait de pinouk
9/décembre/2008 - 18h01

avec ce que les journalistes de gauche nous mettent dans les oreilles!!! c'est certain que l'opinion ne peut qu'aller dans leur sens!! que dire de l'objectivité des journalistes de FRANCE 2 N'EST CE PAS mr GALZI et compagnie!! cela va peut etre vous changer!! youppi!!

Portrait de au dela du réel
9/décembre/2008 - 17h53

et Rafio france vous comptez payez avec quoi sans redevance ?

Portrait de bren
9/décembre/2008 - 17h51

Comme si le CSA était indépendant ... qu'on privatise une fois pour toute ces chaines, ça évitera ces écueils bien inutiles car stériles et ça nous fera économiser la redevance tv.

Portrait de redsensei
9/décembre/2008 - 17h46

Bonjour,
Vos remarques sont pertinentes mais :

- Contrôler la télévision publique permet d'être élu au suffrage universel.
(+ facilement en tout cas)
- La presse n'a plus beaucoup de lecteurs malheureusement.
- La fracture numérique est toujours présente.

La "télé" reste pour le moment encore le meilleur moyen d'orienter la masse.

Portrait de au dela du réel
9/décembre/2008 - 16h51

Je vous rappelle que le président de la république est élu au suffrage universel direct, à la majorité des voix;
Il est donc le Représentant de tout le monde.
La TV publique ne vous appartient pas. Vous pouvez en user d'où le terme "service public".
Vous payez des impôts pour l'entretien des routes pour autant la route ne nous appartient pas.
Le CSA a nommé dernièrement un journaliste, De Carolis.
Le président de la République (quelqu'il soit) est garant des deniers de l'Etat et de sa bonne gestion (certes y'a du boulot à ce sujet).
Et si Le président préfèrerait nommer un financier à la tête de France Télé ? Actuellement il n'a pas ce pouvoir.
de toute façon, l'imagerie ORTF c'est bien fini. Il y a de plus en plus de contre pouvoirs, des choix multiples de s'informer.
Si le président actuel voulait prendre sous sa coulpe FT pour la museler, ce serait inopérant à moyen terme.
preuve avec les journaux (soit disant tous controlés par ces "amis"). J'ai jamais vu un Président aussi critiqué par la presse papier, aidé par la presse sur le net.

Portrait de au dela du réel
9/décembre/2008 - 16h20

Michelle Cotta, grande journaliste politique un temps Présidente de la haute Autorité audiovisuelle, devenue CSA, et nommée à ce poste par François Mitterrand, a indiqué dernièrement (malheureusement je me souviens plus dans quelle émission) que ce poste a été un mauvais souvenir car son pouvoir était minimale. Tout se décidait à l'Elysée.
Il n'est pas choquant que le patron d'une entreprise public soit nommé par l'Etat dont le premier représentant est le Président de de la République.
Pour rappel, sous Chirac, de Carolis Président actuel de France Télé a été préféré à Marc Tessier, qui n'avait pas démérité à la tête de France télé. (création de nouvelles chaînes, regroupement des chaînes sius France Télé, contenus intéressants (cf séries Maupassant, clara Sheller ...entre autres)
Coîncidence, De Carolis avait commis un livre avec et sur Bernadette Chirac.
Alors arrétons de croire que la nommination direct par le Président est une atteinte aux libertés d'expression.
Surtout vu l'influence nouvelle du net en termes d'informations.
Et puis un jour la gauche reviendra au pouvoir, parlerons-nous toujours à ce moment-là d'atteinte à l'Indépendance des chaînes publiques ou emploierons-nous le mot de "mieux disant culturel" ?

Portrait de poildur
9/décembre/2008 - 16h10

Bravo rien à ajouter 5 étoiles ;)

Portrait de Taewotaye
9/décembre/2008 - 15h46

Pourquoi ? Depuis quand la TV publique ou les autres sont elles indépendantes?:roll:

Portrait de poildur
9/décembre/2008 - 15h43

C'est une évidence celà fait parti des projets du mégalo:mrgreen:

Les plus vus