30/09/2011 17:49

Météo: les présentateurs hésitent à déclencher l'alerte orange sur le climat

Par Anthony Lucas

 

Demain, il fera beau, mais dans 50 ans ? Les présentateurs météo qui font chaque jour la pluie et le beau temps à la télévision et la radio hésitent souvent à parler du réchauffement de la planète dans leurs bulletins.

"Parler du climat, ça fait aussi partie de notre rôle, car ça fait partie des interrogations des téléspectateurs", reconnaît Laurent Romejko, responsable du service météo de France Télévisions.

"Quand il y a trois semaines de neige en décembre, ils se posent la question de savoir si c'est lié au dérèglement climatique. Idem quand il fait plus chaud en avril qu'en juillet", souligne le journaliste.

Reste que le sujet est délicat. Etablir des liens entre des épisodes météorologiques comme des tempêtes ou des vagues de chaleur et les tendances climatiques de fond, marquées par un réchauffement global des températures, est un exercice auquel les climatologues eux-mêmes se livrent avec prudence.

L'un des aspects originaux du Forum international de la météo, qui s'ouvre samedi à Paris, est d'organiser des ateliers où des journalistes météo du monde entier peuvent se former à ces sujets auprès de scientifiques.

Sans se prendre pour un climatologue, un présentateur peut néanmoins profiter de l'indéniable popularité des bulletins météo pour "passer des informations liées au réchauffement climatique", estime Evelyne Dhéliat, la chef du service météo de TF1 qui officie chaque soir devant 8 millions de personnes.

Après avoir pimenté ses chroniques de gestes "bons pour la planète", elle distille désormais "des informations, par exemple sur la fonte de la calotte Arctique".

"Mais surtout, pas de leçon de morale!", prévient-elle.

D'autres mettent en garde contre un excès d'informations d'une part et une vision catastrophiste d'autre part.

"On les a un peu +gavés+ avec le réchauffement, cela a entraîné une incompréhension", estime Laurent Romejko.

"Faire peur n'est pas la bonne solution, on essaie plutôt d'expliquer", ajoute le présentateur de France 2, qui préfère aborder la question du réchauffement dans le journal télévisé plutôt que dans le bulletin météo lui-même.

Pour Louis Bodin, qui fait la pluie et le beau temps sur RTL, la chronique météo "n'est pas l'endroit pour parler de climat".

"Faire un bulletin qui soit le plus complet et compréhensible possible, c'est déjà un vrai challenge quotidien... Alors glisser en plus un commentaire sur le changement climatique, ça peut devenir confus", estime-t-il.

Une réserve qui s'explique aussi par les convictions de ce météorologiste de métier qui, assumant un "avis tempéré" sur la question, se dit "convaincu qu'aujourd'hui, à nos latitudes, il n'y a pas d'impact clairement visible du réchauffement climatique".

Laurent Cabrol, qui oeuvre sur Europe 1, s'en tient également au quotidien dans ses bulletins, réservant ses "opinions" à d'autres émissions et à ses livres dans lesquels il conteste sans détours l'importance des activités humaines dans le réchauffement en cours.

Le climat n'intégrera les rubriques météo, estime le météorologiste Joël Collado, la voix "météo" de France Info et France Inter, que lorsque la science permettra de mieux "régionaliser" les impacts du changement climatique.

En attendant, ajoute-t-il, il restera toujours difficile de faire admettre que juillet 2011 a été historiquement très chaud à l'échelle mondiale quand, dans l'Hexagone, il fut l'un des plus frais des trente dernières années.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de IGOR
1/octobre/2011 - 08h55

elle est chef ca fait un bye les mec avant de critiquer elle se rend tous les jours à méteo france donc elle ne fait pas que de la récitation

Portrait de malodos
30/septembre/2011 - 19h34

qu'ils essaye deja de nonner une meteo juste a 2 a 8 jours ! avant de nous dire le temps dans 50 ans !

Demain s'il pleut pas il fera beau..lol

Portrait de PaulineJu
30/septembre/2011 - 18h13

Et puis de toute façon c'est déjà trop tard : le changement climatique a démarrer il ne va pas s'arrêter parce qu'on décide de faire moins du fumée.

On a au moins la chance d'assister à un évènement planétaire majeure de notre vivant. Cool.

Portrait de PaulineJu
30/septembre/2011 - 18h11

Et heuu ça changerai quoi de parler du changement climatique en présentant la météo ??? La météo ça dure 5 minutes à tout casser, c'est pas fait pour ça.

"Demain il fera beau à cause du changement climatique"
"Samedi de nombreuses averses à cause du changement climatique"

Vraiment pas intéressant.

Portrait de ticoco53970
30/septembre/2011 - 17h59

Ils ont déjà bien du mal à nous donné la météo à 2 jours alors dans 50 ans n'en parlons pas lol

Portrait de sweety bonbon
sweety bonbon (non vérifié)
30/septembre/2011 - 17h50

ce temps exceptionnel a un rapport avec le réchauffement climatique ?

Les plus vus