28/09/2011 13:09

Arte recueille une mémoire européenne de la résistance au nazisme

Le réalisateur Bernard George a collecté à travers l'Europe les témoignages de dizaines d'hommes et de femmes qui ont résisté aux nazis, avec l'urgence de conserver une mémoire en train de disparaître dans une série documentaire bientôt diffusée sur Arte.

Avec "Les Combattants de l'ombre", Bernard George, spécialiste du documentaire historique, a envisagé la Résistance dans une dimension rare, sinon unique: celle de l'Europe comme "un seul territoire... le théâtre d'un même drame".

Pour les six épisodes de la série et pendant trois ans, il a parcouru le continent et interrogé 77 témoins dans 14 pays. Qu'ils aient été juif, étudiant ou instituteur, ils lui ont dit comment et pourquoi ils étaient entrés en Résistance, à 14 ou 15 ans pour certains. "Si dans cette guerre - et ce n'est pas exclu - je dois mourir - ça peut arriver -, dans ce cas, je veux savoir pourquoi. Alors j'ai choisi de me battre contre Hitler", lui a expliqué Hans Heisel, soldat allemand passé du côté des partisans et des communistes.

Ils lui ont raconté les premiers actes dérisoires de refus, comme les V de la victoire découpés dans le papier journal et disséminés dans la rue, la radicalisation du combat, puis les désillusions, quand certains qui avaient combattu les nazis se sont retrouvés en prison.

Parce qu'il n'existe pas d'images de résistants ou si peu, Bernard George a entrecoupé les entretiens et les archives privées inédites de scènes reconstituées d'arrestations ou d'exécutions sommaires.

Il s'agissait de montrer dans leur jeunesse agissante ces résistants qui ont passé 80 ans aujourd'hui et qui sont de moins en moins nombreux, a-t-il dit à la presse à Toulouse, un foyer de la Résistance.

C'est la productrice Fabienne Servan-Schreiber, d'une famille qui a combattu les Allemands, qui a ressenti comme impérieuse la nécessité de "recueillir la mémoire". Elle déplore une autre résistance: celle des chaînes à parler d'histoire, a fortiori quand elle est européenne et non pas nationale.

Mais elle a gagné le soutien de Jérôme Clément, alors président de Arte France.

Arte diffusera la série les 12, 19 et 26 octobre à 20H40. La sortie d'un coffret DVD et d'un livre, et la mise en ligne d'un site interactif accompagneront la diffusion.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bruno12
28/septembre/2011 - 14h46

j'espère que pour une fois la résistance allemande au nazisme ne sera pas oubliée, 5000 allemands ont été exécutées après l'attentat du 20 juillet 1944.

Portrait de Dominnic
28/septembre/2011 - 13h24

Très belle initiative de Mme Servan-Schreiber et merci beaucoup à toutes les personnes qui ont permis la réalisation/diffusion de ces reportages.

Alors que le chaos régnait, des gens de tout âge, condition, sexe, pays ont refusé de se résigner. Chacun(e) à sa façon, affilié(e) ou non à un Réseau de résistance, ils ont combattu afin de permettre que la paix revienne.

Tout ne fut pas simple. Certains se sont sacrifiés, d'autres ont été sacrifiés ou ont gardé à vie d'horribles séquelles (physiques et/ou morales).

Moi, je dis un grand merci à toutes les Résistantes, tous les Résistants.
J'ajouterai aussi ::: "quand l'être humain est solidaire, pense au bien, au bien-être de tous, à la liberté, quand il respecte chacun(e), alors nous pouvons aller très loin !"
Ce n'est pas utopique. Au contraire, si les gens avaient cette idée, alors, notre monde irait bien mieux et nous pourrions construire une vie meilleure pour toutes/tous... dans tous les pays !

Excellente semaine !

Les plus vus