28/09/2011 12:06

Soudan: Les services de sécurité ont fermé un journal indépendant

Les services de sécurité soudanais ont fermé hier soir le journal indépendant Al-Jarida, a annoncé son rédacteur en chef, alors que les organisations de défense des droits de l'Homme dénoncent une aggravation du climat de répression à Khartoum. Dans la soirée, "un certain nombre d'officiers de la sécurité sont entrés dans le bâtiment du journal et nous ont informé d'une décision des autorités de la sécurité de saisir tous les biens d'Al-Jarida", a dénoncé le rédacteur en chef, Saad al-Din Ibrahim.

Sans préciser les motifs de la décision, les officiers ont également ordonné au personnel de partir avant de fermer le bâtiment, a ajouté Saad al-Din Ibrahim. Les services de renseignement soudanais ont la réputation de venir souvent voir les journaux le soir pour exiger le retrait de certains articles ou empêcher la diffusion d'un ou plusieurs numéros. Mais le pays a connu un sévère tour de vis en matière de liberté politique et de la presse depuis la sécession officielle du Soudan du Sud le 9 juillet.

Le gouvernement a annulé la licence de six journaux appartenant en partie à des habitants du Sud et interdit le principal parti d'opposition, le SPLM-Nord (branche nord des ex-rebelles sudistes), arrêtant plus d'une centaine de ses dirigeants. Selon l'International Crisis Group (ICG), les partisans de la ligne dure au sein du Parti du Congrès national (NCP, au pouvoir au Soudan) ont réussi un "coup d'Etat en douceur" à l'occasion de la partition, marginalisant les pragmatiques et les conciliateurs.

Dans un rapport publié la semaine dernière, l'organisation Human Rights Watch (HRW) avait elle aussi dénoncé une accentuation de la répression. "A la mi-septembre, des responsables de la sécurité ont prévenu les journaux qu'ils ne devaient pas diffuser de déclarations de responsables du SPLM-Nord ou des rebelles du Darfour, où le conflit est maintenant dans sa 8e année (...). Le autorités soudanaises cherchent à empêcher le dialogue public et la diffusion d'information au Soudan et à la communauté internationale", a estimé HRW. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de C r o f
28/septembre/2011 - 12h33

Il y avait un journal indépendant au Soudan ?
Dingue. On nous cache tout, on ne nous dit rien...

Les plus vus