27/09/2011 10:19

Japon: Une housse pour téléphone mobile qui mesure la radioactivité

Le premier opérateur de télécommunications mobiles nippon, NTT Docomo, a conçu une housse de téléphone portable pour mesurer la radioactivité, une innovation qui répond à l'anxiété des Japonais depuis l'accident nucléaire à la centrale de Fukushima.

"La housse anti-désastre" comporte un capteur spécial qui permet, à l'aide d'un logiciel dédié, de quantifier la radioactivité, a indiqué l'opérateur dans un communiqué, précisant qu'il s'agissait pour le moment d'un prototype qui sera présenté au salon de l'électronique grand public Ceatec début octobre dans la banlieue de Tokyo.

La population nippone s'inquiète légitimement des risques sanitaires liés à la dispersion de particules radioactives dans l'environnement depuis le séisme et le tsunami du 11 mars qui ont provoqué un grave accident à la centrale Fukushima Daiichi (nord-est).

Invisibles, inodores, indolores, les radiations dans l'environnement naturel ne peuvent être quantifiées qu'au moyen d'appareils à capteurs spéciaux, lesquels sont peu répandus et onéreux, bien que le drame de Fukushima ait donné plus de visibilité à ces dosimètres et que des entreprises aient conçus des modèles meilleurs marché.

Le téléphone portable, objet déjà polyvalent et que tous les Japonais ou presque baladent en permanence sur eux, est potentiellement l'un des engins les plus appropriés pour évaluer l'exposition aux radiations à tout moment, ou que l'on soit, et conserver l'historique de ces données.

Par ailleurs, NTT Docomo a également imaginé deux autres housses de téléphone à divers capteurs, l'une "pour filles" qui jauge l'haleine, l'état d'ivresse et les rayons ultraviolets reçus, l'autre "de contrôle de santé" pour évaluer la masse graisseuse corporelle. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ninaprovence
27/septembre/2011 - 10h21

On vit dans un drôle de monde !! mais je me demande si cela va vraiment les "rassurer"......

Les plus vus