03/12/2008 08:56

Nice-Matin:accord des salariés pour un plan de modernisation

Les salariés du groupe Nice-Matin ont approuvé mardi, "contraints et forcés" selon les syndicats, un plan de modernisation modifiant la répartition des dividendes et assorti d'un volet social supprimant plus de 10% des effectifs en trois ans, a-t-on appris de sources concordantes.  

Le nouveau pacte d'actionnaires prévoit un programme d'investissements de 35 millions d'euros, réorganisant notamment l'impression des journaux.  

Il est lié à des accords sociaux qui devraient être signés dans les jours qui viennent, a précisé à l'AFP Jean-Paul Louveau, président du groupe. Environ 140 postes (46 journalistes, une vingtaine d'administratifs et 80 techniciens) sur 1.200 doivent être supprimés en trois ans via un plan de départs.  

En vertu du nouveau pacte qui doit encore être approuvé par le conseil d'administration, les salariés-coopérateurs, réunis en assemblée générale, ont approuvé à près de 89% des votants (78% des inscrits) une nouvelle répartition des dividendes qui seront versés à hauteur de 95% à l'actuel propriétaire majoritaire, le Groupe Hersant Media (GHM), et à hauteur de 5% aux coopérateurs actionnaires.  

La précédente répartition des dividendes était de 50/50.  

Le groupe Nice-Matin comprend 1.200 salariés, dont 630 appartiennent à la Société coopérative de main-d'oeuvre, une structure historique de Nice-Matin en vertu de laquelle les salariés détiennent 25% des actions.   Alain Milleri, délégué CGT (majoritaire) et président de la coopérative de main d'oeuvre des salariés de Nice-Matin, a affirmé à l'AFP que les syndicats avaient accepté "contraints et forcés" cette nouvelle donne au sein du groupe. 

"On a choisi une politique de pérennisation de l'entreprise qui correspond à la situation de crise actuelle (...) C'est bien contraints et forcés qu'on a adopté cette politique", a dit M. Milleri.   En contrepartie de la nouvelle répartition des dividendes, le groupe GHM mettra en oeuvre un programme d'investissements d'environ 35 millions d'euros, selon M. Louveau.  

Ce programme prévoit, à l'horizon 2011, la création d'un nouveau centre d'impression pour Nice-Matin et Var-Matin au siège du groupe à Nice, ainsi que l'acquisition de rotatives et des investissements dans l'internet et le numérique, en plus des coûts liés à la restructuration, selon un communiqué de la direction.  

La nouvelle répartition des dividendes, sur une période de douze ans, correspond aux délais d'amortissement du matériel. "C'est une façon pour les salariés-coopérateurs de participer à l'investissement du groupe GHM", a estimé M. Louveau en se félicitant de "l'adhésion forte des coopérateurs au projet".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus