25/09/2011 10:02

Un webmaster exclu de la Marine pour avoir détourné des photos de collègues

Un sous-officier a été exclu de la Marine nationale et fait l'objet d'une enquête judiciaire pour avoir détourné des photographies de collègues féminines sur des sites internet à caractère pornographique, a-t-on appris samedi de source militaire.

On lui reproche d'avoir récupéré les photographies de 39 collègues féminines, âgées de 25 à 45 ans, sur les trombinoscopes de bases dont celles de Nîmes et Hyères, avant de les détourner sur des sites pornographiques, a précisé l'avocat des victimes, confirmant des informations du Figaro.fr.

Le mis en cause, qui avait le grade de maître, était en poste dans le sud de la France, où il était chargé de la sécurité locale du réseau informatique du ministère de la Défense. Il a été exclu de la Marine en novembre 2010, a précisé un porte-parole du Sirpa, excluant toute faille dans le système informatique de l'armée puisque le militaire y avait accès par ses fonctions.

Alertées de la manipulation par des proches fin 2009, les victimes ont prévenu leur hiérarchie début 2010, ce qui a conduit, après enquête interne de la gendarmerie maritime, à l'identification du pirate puis son exclusion.

L'état-major de la Marine a ensuite porté l'affaire devant la justice et une information judiciaire a été ouverte au parquet militaire de Marseille en avril 2011, des auditions devant intervenir en septembre d'après l'avocat des victimes, Me Gérard Haas, un spécialiste de la cybercriminalité.

Le mis en cause, selon l'avocat, avait aussi récupéré des photographies sur les réseaux sociaux Facebook ou Copains d'avant, pour les retoucher ensuite, avec l'aide d'autres internautes, sur des sites pornographiques, où il a exhibé ses collègues dans des situations dégradantes.

Me Haas évoque un véritable "viol numérique" pour les victimes. "Elles ont dû être toutes suivies psychologiquement, c'est un véritable traumatisme pour chacune d'elles. Les clichés sont sur un réseau mondial sur lequel il est quasi impossible de faire disparaître définitivement une photo", a-t-il affirmé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus