24/09/2011 11:01

Internet et luxe sont devenus incontournables

Le luxe a connu une année 2010 exceptionnelle mais face à un marché en perte de vitesse dans les prochaines années, selon une étude du cabinet Xerfi, concilier luxe et internet est devenu "incontournable" pour multiplier les sources de revenus.

Après l'année noire de 2009 (-7,8%) et une année 2010 en fanfare (+12,4%), le chiffre d'affaires du luxe progressera "de plus de 9%" en 2011.

En 2012 surtout, la hausse ne sera plus que de 3,7% puis que 5% en 2013 pour s'établir à 205 milliards d'euros, selon les estimations des experts de Xerfi.

Si les six premiers mois de 2011 "ont démarré sur les chapeaux de roue, le second semestre sannonce délicat en raison de linstabilité de la conjoncture en Europe ou les doutes sur la santé de léconomie américaine", écrit Xerfi.

Dans ce contexte, les professionnels du luxe ont accentué leur présence sur internet "afin de multiplier leurs sources de revenus et sécuriser leurs marges" alors que jusqu'à présent, ils se tenaient plutôt à distance.

Pour Xerfi, la présence plus marquée des grandes griffes sur internet, via la création de leur propre site marchand ou un appui sur des sites multimarques, "atteste d'une prise de conscience: concilier internet et luxe est possible, souhaitable et même incontournable".

D'ici 2015, le marché du luxe en ligne devrait doubler pour peser 10% des ventes selon les estimations de Xerfi, même si cette explosion du e-commerce n'est pas homogène que ce soit au niveau géographique ou en terme d'offres (les parfums et cosmétiques sont plus présents que la joaillerie par exemple).

Pour Xerfi, le e-commerce n'est qu'une étape vers de nouveaux modèles dont le m-commerce, "la révolution de demain". "Simples vitrines pour l'instant, (les smartphones) deviendront très vite un enjeu important en terme de ventes".

Quant au f-commerce, celui des réseaux sociaux, il recèle "également des perspectives" pour le luxe, ses fans pouvant devenir ses meilleurs vendeurs.

Xerfi attire enfin l'attention du secteur sur les circuits alternatifs (location de produits de luxe ou vente d'occasion) alors que face à la crise, de nouveaux comportements de consommation ont émergé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tarkus
24/septembre/2011 - 14h41

Qui est Xerfi dont les paroles sont aussi divines que celles des Evangiles?

Les plus vus