23/09/2011 16:53

GB/émeutes: Les chaînes de TV forcées à transmettre leurs images à la police

Les principales chaînes de télévision britanniques, dont la BBC, ont été contraintes de transmettre à la police des images tournées lors de récentes émeutes, afin d'aider les enquêteurs à identifier les responsables, a-t-on appris vendredi auprès de ces médias et de la police.

"Nous avons dû recourir à la justice pour obtenir ces images", tournées --mais non diffusées-- par les chaînes Sky News, BBC et ITN pendant les émeutes qui ont embrasé plusieurs quartiers de Londres et villes anglaises début août, a indiqué un porte-parole de Scotland Yard.

"Nous demandons aux médias de travailler avec la police pour faire en sorte que (les fauteurs de trouble) soient traduits en justice", a-t-il expliqué, alors que les journalistes sont réticents à se voir transformés en auxiliaires de police, craignant notamment pour leur sécurité sur le terrain.

"Ils ont des images que nous n'avons pas (...) Nous n'avons pas des caméras à tous les coins de rue et les images des médias sont utiles", a souligné le porte-parole de la police.

Au moins 3.450 personnes ont été arrêtées à la suite des émeutes, pour lesquelles le Premier ministre David Cameron avait prôné la "tolérance zéro". Des centaines de policiers sont chargés de visionner quelque 40.000 heures de vidéo surveillance, afin de retrouver les responsables des pillages et des violences.

La BBC et Sky News ont confirmé s'être pliés à une décision de justice, tandis qu'ITN n'a pas souhaité faire de commentaire sur ce cas particulier.

"Nous exigeons que les demandes concernant les images non diffusées soient faites par un juge", a expliqué un porte-parole de la BBC. En l'occurence, "la cour a accédé à la demande de transmission des images", a-t-il dit.

"Notre politique est de ne pas fournir d'images à la police sans décision de justice", a également indiqué la chaîne Sky News. "Mais quand, comme cela a été le cas avec des images que nous avions tournées lors des émeutes, la justice nous ordonne de les transmettre, à la demande de la police, nous obéissons", a ajouté la chaîne.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Micky88
23/septembre/2011 - 20h20

Journalistes auxiliaires de Police ? Le droit à l'information ?
Ca me fait bien rigoler !

Qu'on commence déjà à leur rappeler la déontologie quand ils s'amusent à faire des émissions dîtes "en immersion" ou qu'ils assurent la confidentialité ou l'anonymat de témoins en floutant de façon incertaine ou en modifiant soit-disant des voix où seuls les nouveaux-nés, non-voyants, mal entendants et mal comprenants du coin sont incapables d'identifier les personnes interviewées ou simplement filmées.

Dans ces circonstances, qu'ils portent un grave préjudice aux malendrins ou aux braves gens qui leur ont fait confiance, ils s'en battent l'oeil gauche et le flanc droit avec la paupière de l'indifférence ! Le scoop avant tout !

Portrait de Nicolas62
23/septembre/2011 - 18h40

Très bien, ces actes ne sont pas tolérables au sein de l'UE. Tout le monde a profité du chaos pour détruire encore plus et se servir dans les magasins. L'Etat a tout à fait raison de rechercher par tous moyens ceux qui ont mis à mal l'Angleterre.

Portrait de Volques
23/septembre/2011 - 17h12

On peut comprendre le gouvernement britannique. La même chose en France toutes les associations bien pensantes hurleraient!

Les plus vus