27/11/2008 10:30

Le Commissaire Broussard contre le film Mesrine

L'ancien "grand flic" Robert Broussard, le "tombeur" de Jacques Mesrine en 1979, met en cause le film réalisé sur le truand, actuellement sur les écrans, et dénonce le manque de réaction des pouvoirs publics.

Dans un entretien à l'Express, mis en ligne mardi sur son site internet, l'ancien policier affirme que les faits sur la mort de Mesrine, rapportés par le film, "sont présentés de façon mensongère et partisane sans que cela ne suscite de réactions du côté des pouvoirs publics".

"Au delà de ma seule personne c'est la police dans son ensemble qui est salie" et de "nombreux anciens collègues (...) m'ont fait part de leur ras-le-bol", dit M. Broussard.

"De ce point de vue, nous ne pouvons que regretter le silence radio du ministère de l'Intérieur", ajoute l'ex "grand flic".

Il rappelle que la Cour de cassation, le 6 octobre 2006, a estimé "de façon définitive" que les policiers étaient en "légitime défense" quand Mesrine a été abattu par ses hommes à Paris.

Il conteste qu'un "coup de grâce" eut été porté à Mesrine par un policier, d'une balle dans la tête comme le montre le film, une "invention", de la "diffamation", selon lui.

Il se réserve d'ailleurs "le droit d'engager des poursuites" notamment contre des émissions de télévision où, dit-il à l'Express, il a été par exemple traité de "psychopathe".

Un mois après le succès en salles de "Mesrine, l'instinct de mort", est sorti le 18 novembre sur les écrans "Mesrine: l'ennemi public numéro un", le deuxième volet.

Ils sont signés tous deux par Jean-François Richet, l'acteur Vincent Cassel jouant le rôle de Mesrine, Broussard étant campé par Olivier Gourmet.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de phil55700
1/janvier/2011 - 21h28

PS:pardon pour les fautes de frappes..mais tout le monde m'aura compris,c'est là l'important,je suis de tout coeur avec la famille de MESRINE dans son combat pour que la vérité sur ce meutre odieux éclate enfin,vous parlez d'un grand flic,je n'en vois aucun,c'est honteux de nier une telle évidence,il y'a tous les témoignages des gens qui étaient là lors de ce meurtre avec préméditation,pourquoi ne les écoutent t'on pas???

Portrait de phil55700
1/janvier/2011 - 21h18

Mesrine est entré dans la légende,broussard NON!!! On ne retiens que l'assassinnat d'un HOMME à qui on a laissé aucune chance!Meme d'anciens flics le dise,il n'y'a eu aucune sommation,les Fraçais ne sont pas stupides et ne croient pas "la version de broussard,broussard tombe dans l'oublie,et MESRINE lui survit,c'était un HOMME qui a été jusqu'au bout de sa vie et quelle vie,comment certaines personnes peuvent dormir la nuit???On ne t'oublira jamais "Mister jacques" ou le GRAND,tuu était et restera quelqu'un ,pas comme d'autres que la plupart des Français ont jugés!

Portrait de daphné
7/décembre/2008 - 16h15

forcément car il n 'est pas véritablement mis en valeur dans le film...

Portrait de blogger
28/novembre/2008 - 16h19

Contrairement à toi età ce que tu prétends, je ne me prends pas pour un expert ! Ce n'est pas moi qui écris que des balles tirées de face ont pu sortir par la tempe... alors que tu dis prendre des pincette !
Visiblement tu ne sais rien de l'histoire et que tu n'as même pas vu de photo ?! Bref, c'est écrire tout et n'importe quoi avec une pseudo caution scientifique...
Je n'ai jamais affirmé qu'un policier lui avait mis une balle dans la tempe, j'ai simplement renvoyé aux photos de l'autopsie et émis des doutes. Apprends donc à lire avant de "tirer" à vue...

Portrait de blogger
28/novembre/2008 - 09h32

Merci de reconnaitre que tu parles de ce que tu ne connais pas ! La moindre des choses aurait été que tu ailles voir ces photos, plutôt que de perdre ton temps à écrire une ânerie...

Portrait de Pascou94
28/novembre/2008 - 09h26

Avez vous déja vu les dégats que peuvent occasionner une grenade def ?
Mesrines en avait toujours une sur lui, la main dans sa veste c'était pour ça ... les flic ont tirés, ils ont surement eu raison , il y aurait eu un véritable carnage, car si les flics doivent faire des sommations, les truands n'en font pas ...

Portrait de Gouxaz
28/novembre/2008 - 08h57

C'est sur qu'il ya de quoi avoir les nerfs...
Qui est le vrai héro de cette histoire?

Portrait de corsica2
28/novembre/2008 - 07h28

Je ne verrais pas ce film, je ne voudrais pas que ce Mesrine me soit sympathique.

Portrait de blogger
27/novembre/2008 - 20h03

Je ne sais pas si si ce que pense certains français est très censé... 65% étaient pour la peine de mort en 1981 et 47% ont voté pour S. Royal en 2007... Tu vois, il y a un paquet de personnes qui se trompent ! :mrgreen:

Portrait de blogger
27/novembre/2008 - 17h43

Désolé, je suis allé voir le film et ce n'est pas "l'envie de decouvrir la part d'humanité qu'il avait en lui" qui m'a poussé à y aller... et je ne reste pas pour autant chez moi à regarder "les Affranchis" !
S'exprimer au nom de tout le monde est un pari risqué. Demande la prochaine fois, ou parle pour toi ! ;)

Portrait de blogger
27/novembre/2008 - 17h37

Tu as surement raison... ! Des tireurs d'élites postés à 3m de la cible ont surement tirés à côté, sur la carrosserie, les phares arrières, les panneaux de signalisation... :mrgreen:
Par ailleurs, il n'a jamais été fait état de balles ayant atteint la tête, sauf erreur.
Tu dois être un fervent défenseur de la "balle magique" lors de l'assassinat de Kennedy aussi ?

Portrait de kitamura
27/novembre/2008 - 17h30

barms à écrit:
"Le film reste une fiction basée sur des théories du réalisateur...
Maintenant pour se rapprocher de la vérité il faudrait plus se baser sur des documents objectifs... "

ce ne sont pas les théories du réalisateur comme tu le dit lui s'est basé sur les document réel aidé par son scenariste et le producteur , quoi qu'il en soit aucun document sur la vie de quelqu'un ne peut etre foncièrement objectif , si on interroge ses ancien camarades ou ses enfants ou alors les forces de l'ordres qui l'on pouchassé chacun garde sa vision de l'homme et s'est justement ce qui est louable chez richet c'est qu'il commence par dire que " tout regard sur la vie d'un homme reste tres subjectif " . en ce qui concerne la soit disant apologie de l'homme c'est completement faux et il suffit de s'assoir dans les salles obscurs pour le comprendre Mesrine n'etait pas un homme bon mais cela ce n'est pas une decouverte et c'est justement l'envie de decouvrir la part d'humanité qu'il avait en lui qui pousse les gens a aller voir le film sinon quel interet autant rester chez soit et regarder les affranchis !!!!

Portrait de blogger
27/novembre/2008 - 16h05

Mesrine, extrait de son bouquin "l'Instinct de mort"...

Portrait de Ta Cocotte
27/novembre/2008 - 15h58

Alors que le premier film du diptyque retraçant la vie de Jacques Mesrine sort en salles aujourd'hui, les propos du gangster étaient déjà rapportés par Trust, dans leur album Répression, il y a presque trente ans.

Le Mitard, texte sur les conditions de détention à Fleury-Mérogis de celui qu'on appelait "l'ennemi numéro 1", révèle toute l'ambivalence de "l'homme aux cent visages".
À la fois emprunt de tristesse et d'une fierté sans borne, Mesrine laisse transparaître une profonde envie d'exister, et d'être considéré. C'est peut-être cela qui a poussé Trust à donner échos à ce texte.
Bernie Bonvoisin et ses acolytes, connus grâce à la fameuse chanson Antisocial et pour leurs textes engagés, n'ont encore une fois pas manqué de rendre la parole aux marginaux. Dénonçant les conditions de détention des prisonniers en France, et la politique menée à cette époque, ce texte coup de poing n'en demeure pas moins un émouvant témoignage.
Dans un roman autobiographique de 1977 intitulé L'Instinct De Mort, le braqueur affirmait "Je suis dans une cellule dont on ne s'évade pas" et "Si tu vis dans l'ombre, tu n'approcheras jamais le soleil".
Le Mitard, interprété par Trust, est donc une belle mise en lumière d'un pan de personnalité plus obscur de Mesrine.

Portrait de casidomo
27/novembre/2008 - 15h46

Sebde3

les lettres "b" et "n" sont voisisnes sur mon clavier (lol)

Portrait de dandag94
27/novembre/2008 - 15h35

Ann06 a ecrit:
"je vais te parler de l'ennemi public numéro 1
Celui qu'on t'a dépeint comme une bête féroce.
Je ne veux pas le juger, je ne veux pas le glorifier
Mais ta grande gueule, témoin, t'as eu tort de la fermer
Car Porte de Clignancourt, vendredi 2 novembre
Sois fier de ta police, elle a exécuté."

Ouaip, et dans le même odre d'idée, on dit beaucoup de mal d'Hitler, mais on le connait surtout au boulot. Si ça se trouve, c'était un voisin de palier charmant...

Vous m'étonnerez toujours.....

Portrait de COMA Tina
27/novembre/2008 - 15h00

;)

Portrait de barms
27/novembre/2008 - 14h57

Le film reste une fiction basée sur des théories du réalisateur...
Maintenant pour se rapprocher de la vérité il faudrait plus se baser sur des documents objectifs...

Portrait de sebastien séfou
27/novembre/2008 - 14h37

pfff, mouais, en tout cas le film est GENIAL!

Portrait de Costigan
27/novembre/2008 - 13h42

J'aime bien les gens qui rale parce que ce film fait l'apologie d'un criminel, qu'il le glorifie etc que soi disant fr un film sur un "pouri" c'est une honte ca me fait rire parce que quand on parle du parrain,des affranchis ou de scarface personne ne rale

Portrait de Guy 2
27/novembre/2008 - 13h34

Clair que Broussard avait décidé de l'exécuter. S'il voulait le prendre vivant, suffisait de l'attendre en bas de chez lui et de lui tomber dessus. Il voulait se le faire car Mesrine s'amusait à ridiculiser la police régulièrement. Je pense que de nos jours, ce genre d'exécution ne se ferait plus.

Portrait de blogger
27/novembre/2008 - 13h21

Si c'est Trust qui le dit, alors comment en douter ?! :roll:

Portrait de ann06
27/novembre/2008 - 13h13

"je vais te parler de l'ennemi public numéro 1
Celui qu'on t'a dépeint comme une bête féroce.
Je ne veux pas le juger, je ne veux pas le glorifier
Mais ta grande gueule, témoin, t'as eu tort de la fermer
Car Porte de Clignancourt, vendredi 2 novembre
Sois fier de ta police, elle a exécuté."

Trust : "instinct de mort"
on ne juge pas ,on ne glorifie pas ! mais les faits sont là , c'etait une scene d'execution.

Portrait de blogger
27/novembre/2008 - 13h12

Mesrine était un gangster et un assassin. Il avait, selon ses dires, un code de l'honneur (comme les socialistes... :) ). Il avait prévenu Broussard que, la prochaine fois, l'undes 2 y passerait. Il a joué et a perdu ! Pourqui ceux qui défendent Mesrine ne le reconnaissent-ils pas ? Parce que la Police a forcément tort ?! Il l'ont eu, l'ont exécuté snas doute sans sommation, et alors ? Vous auriez préféré qu'il tue un ou deux flics avant de se faire tirer dessus ? Et le journaliste, lui a-t-il fait les sommations avant de le laisser pour mort ?
En tout cas, depuis novembre 1979, Mesrine ne s'est plus évadé...
Concernant le coup de grâce, allez jeter un oil sur les photos de Mesrine faites à la morgue et vous constaterez que son crâne a été rasé sur la tempe gauche et qu'un trou semble bien être présent... alors que les policiers du camion ont tiré de face ! Un coup de trop qui ne mérite pas de faire de Mesrine un martyr et la Police des assassins.

Portrait de Emir44
27/novembre/2008 - 12h40

Pas vrai je pense ! Les photos de l'époque, les reportages télé le montrent assis au volant, la tête sur la poitrine, assis normalement.

Portrait de Emir44
27/novembre/2008 - 12h38

Elu meilleur Com du topic !
:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de dan 35
27/novembre/2008 - 12h04

c' est ça les cow boys, il fallait etre particulièrement con pour prendre le risque de déclencher une fusillade dans un endroit public parmi la foule. Le coup du c'est par hasard que nous nous sommes trouvés près de la voiture de mesrine c, c'est un peut dure à avaler ou on nous prend pour des cons , mais il est vrai qu'en ce qui concerne la police c' est comme l' armée pour savoir la vérité sur des évènements c'est toujours un flou artistique .Meme sans défendre mesrine ce n' était pas une arrestation mais une exécution pure et simple .;)

Portrait de Emir44
27/novembre/2008 - 12h04


Et un mec avec des grenades sur lui en plein Paris, ça ressemble à quoi ?
T'étais pas né, t'as rien vu, rien lu, rien entendu sauf le film peut-être... Plus de prudence Man... Moi, j'ai suivi cette histoire qui a mon âge !

Portrait de MINGHI
27/novembre/2008 - 11h58

il fallait l'arreter et pas le condamné a la peine de mort sans proces
il n'y aurait aujourd'hui pas de polemique

des flics dans un camion baché avec des fusils ca ressemble a un peloton d'execution NON

Portrait de Farnum
27/novembre/2008 - 11h54

C'est un film pas un documentaire alors le real peut faire ce qui lui chante et filmer son point de vue.
Si les gens prennent pour argent comptant ce qu'ils voient au cinéma, c'est pas les films qu'il faut interdire mais les gens ou alors on fait passer un test avant d'enter en salle pour savoir si on est apte ou pas à comprendre qu'un film c'est pas le réalité...

Sinon le coup de légitime défense il a bon dos.
Pourquoi arrêter quelqu'un de dangereux au volant de sa voiture en pleine circulation plutôt que d'attendre le bon moment pour le faire. Parce que si ça foire et qu'il balance une grenade c'est pas que la police qui est en danger.

Les plus vus