25/11/2008 11:45

M6 et les producteurs signent un accord

La chaîne M6 a conclu lundi soir un accord avec les principales organisations de producteurs et d'auteurs de programmes audiovisuels, qui définit ses obligations en matières de financement d'oeuvres françaises et européennes, a indiqué mardi à l'AFP Jacques Peskine, délégué général de l'Union syndicale de la production audiovisuelle (USPA).

M6 était le dernier grand groupe audiovisuel qui n'avait pas encore conclu d'accords sur ce point avec les organisations les plus représentatives de créateurs de programmes audiovisuels. Selon Jacques Peskine, l'accord a été conclu lundi soir, à l'issue d'une ultime réunion. Il doit être formellement signé mardi, à 16H00, au ministère de la Culture.

Cet accord, conclu avec l'USPA, mais aussi avec le SPI (Syndicat des producteurs indépendants), la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) et la SCAM (Société civile des auteurs multimédias), prévoit notamment que M6 investisse 9% de son chiffre d'affaire dans la production indépendante.

La signature de cet accord, qui complète ceux déjà signés par TF1, France Télévisions et Canal+, ouvre la voie à la publication d'un décret du gouvernement, reprenant les accords signés par les différents groupes avec les producteurs, qui fixera les obligations des éditeurs de chaînes de télévision en matière d'investissement dans les oeuvres "patrimoniales", c'est-à-dire les programmes créés et réalisés en France ou en Europe.

Ce décret se substituera aux décrets dits "Tasca" qui fixaient depuis 1990 des obligations de production et de diffusion d'oeuvres audiovisuelles. Les négociations entre M6 et les producteurs butaient sur la définition d'"oeuvres audiovisuelles", M6 souhaitant notamment intégrer dans cette définition les magazines d'information ("Enquête exclusive", "Capital") qui lui valent de bonnes audiences.

Selon Jacques Peskine, il était "très important" que l'on arrive à une "validation de la définition de l'oeuvre patrimoniale" admise par tous.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de danslebocal
26/novembre/2008 - 07h26

ça nous concerne effectivement puisque c'est l'investissement dans la fiction française qui est jeu. maintenant, pour ceux qui critiquent cet accord, je rappelle que l'accord de tf1 n'est pas plus ambitieux dans les chiffres mais surtout que la fiction française a une légitimité sur TF1 ce qu'elle n'a pas sur M6.
Pourquoi M6 serait-elle obligé d'avoir le même modèle économique et artistique que TF1 ?????
et je rappelle également que la france est le pays qui aide le plus sa fiction avec des quotas de production, de diffusion, des aides etc.... et c'est le pays où la fiction domestique marche le moins bien !!!
quand la création a des béquilles, sans la concurrence, elle est moins créatrice.

Portrait de pascal75020
25/novembre/2008 - 13h20

Rien de mirifique dans cet accord ! m6 n'investira pas plus demain, qu'aujourd'hui, dans la fiction française, c'est a dire "pinuts"!. Aucune ambition, aucune volonté de cette chaine pour relever le niveau des séries françaises, à l'instar de canal + par exemple! Je ne félicite pas l'USPA, qui a préféré signer un accord minimaliste plutôt que de ne pas signer, et obliger (par un décret spécifique) m6 a s'aligner sur l'accord signé par TF1 (plus ambitieux) !

Portrait de Nicole47
25/novembre/2008 - 12h55

On verra si l'accord signé est respecté... Surtout par M 6 qui diffuse énormément de séries américaines ! A voir.

Portrait de lxtrem
25/novembre/2008 - 12h24

le texte est très explicite... ce très de trouver des accords qui puissent convenir à tous:shock:

Les plus vus