10/09/2011 18:22

Une étudiante meurt attachée lors d'un jeu érotique qui tourne mal

Une étudiante de 24 ans a trouvé la mort et une autre, âgée de 23 ans, se trouvait dans un état grave samedi après avoir participé à un jeu érotique japonais bondage dans un parking de la périphérie de Rome, ont rapporté les médias italiens.

Un ingénieur de 42 ans, qui avait ligoté les deux victimes, apparemment consentantes, en tentant d'appliquer la technique du shibari, consistant à attacher des personnes "avec art et raffinement", a été arrêté.

Selon les premiers éléments de l'enquête, tous trois avaient passé la soirée en boîte, à boire et "fumer de la drogue", avant que l'une des étudiantes ne propose de se rendre dans le parking d'un immeuble de l'administration fiscale dont elle était la gardienne.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de livosana
livosana (non vérifié)
12/septembre/2011 - 17h39

ya des ravagés ma parole :D

Portrait de SOSIE
12/septembre/2011 - 10h50

Ca change du sexe a peal.

Portrait de David2010
11/septembre/2011 - 23h31
ZAZIE91 a écrit :
Je ne vois pas le rapport avec l'actu des médias . S'il faut commenter tous les faits divers on n'en finit pas

De plus je ne vois pas ce qu'il y a d'"érotique"d'être attaché dans un parking souterrain...

Portrait de ange_lo
11/septembre/2011 - 18h14
Kermit77 a écrit :
Quel intérêt pour cette info qui ne concerne pas les médias. Il ne faut pas confondre actualité des médias et faits divers

Tout à fait d'accord... Dommage que le site tombe dans ce travers...!

Portrait de ZAZIE91
11/septembre/2011 - 09h17

Je ne vois pas le rapport avec l'actu des médias . S'il faut commenter tous les faits divers on n'en finit pas

Portrait de levraithek
11/septembre/2011 - 06h46
damv59 a écrit :
par contre toi, des cours d’orthographe ne te feraient pas de mal


oui je pourrai , mais donne moi une bonne raison de le faire , non honnêtement aucun intérêt et en plus je m'en contre fiche du correcteur intégré , j' aime piqué les yeux des pseudo intellectuel de l’orthographe .

Portrait de Kermit77
10/septembre/2011 - 23h01

Quel intérêt pour cette info qui ne concerne pas les médias. Il ne faut pas confondre actualité des médias et faits divers

Portrait de damv59
10/septembre/2011 - 22h27
levraithek a écrit :
oui on pourrait pleurer ce pauvre monde hein quand dit tu as non c'est vrai excuse moi on peut pas puisque ici tous va bien ...

par contre toi, des cours d’orthographe ne te feraient pas de mal

Portrait de Capuccina
10/septembre/2011 - 21h43

Je comprend pas, elle a fini par s'étrangler avec la corde ?

Portrait de Catrach
10/septembre/2011 - 20h09

Encore une candidate aux Darwin awards ! Moi non plus je n'arrive pas à pleurer des morts aussi stupides, alors que tant de jeunes meurent d'accidents, de maladies, sans avoir rien fait pour ça !

Portrait de levraithek
10/septembre/2011 - 19h58


oui on pourrait pleurer ce pauvre monde hein quand dit tu as non c'est vrai excuse moi on peut pas puisque ici tous va bien ...

Portrait de Micky88
10/septembre/2011 - 19h22

Le Shibari est aujourd'hui une spécialité érotique nippone, consistant à attacher des personnes avec art et raffinement.

Cette pratique remonte très loin dans les siècles passés. C'était au départ, une technique guerrière où les prisonniers étaient attachés de façon rituelle.

A chaque nature de crime était associé une technique particulière de faire les noeuds qui tenait compte également du rang social du prisonnier.

A l'époque, Tokugawa (XV et XVIème siècle), le Code Pénal prévoyait 4 types de "punition" à l'encontre des prisonniers, dont la suspension avec des cordes, baptisée Kinbaku, était la plus grave puisqu'elle pouvait aller jusqu'à la mort.

Pendant la période Edo (1603-1869), le "Hojojutsu", signifiant littéralement "l'art d'attacher avec de la corde", était considéré comme un art martial, dont les règles étaient :

- ne pas permettre au prisonnier de se glisser hors de ses liens,
- ne pas causer de séquelles physiques ou mentales,
- ne pas divulguer les techniques utilisées,
- faire en sorte que le résultat soit agréable à regarder.

C'est bien sûr le dernier point qui a permis de donner naissance à ce que l'on connaît aujourd'hui sous le nom de Shibari.

(Intéressant non ? Source : Le French-Shibari)

Les plus vus