11/09/2011 15:05

Stéphane Bern sur RTL: "Charge à moi de protester s’il y a des dérapages"

Aujourd'hui, Stéphane Bern est interrogé dans le supplément TV du Monde. Il revient sur sa rentrée à RTL où il anime quotidiennement "À la bonne heure !", de 11h à 12h30.

Il se dit plus libre qu'à France Inter pour choisir ses invités. "La pression des auditeurs était constante, declare l'animateur. Lorsqu’on recevait des invités classés à droite ou déplaisant aux auditeurs, on recevait des tombereaux de mails, d’insultes, voire de propos antisémites. «On ne vous écoutera plus ! On va fermer notre poste ! On ne paie pas la redevance pour entendre ça!», nous assénait-on souvent. Je pense à des invités comme André Glucksmann, Bernard-Henri Lévy ou Alain Minc, par exemple".

L'animateur assure avoir eu carte blanche pour monter cette émission. "La seule pression, c’est d’être très grand public pour conquérir les auditeurs de RTL qui, à cette heure-là, avaient l’habitude de participer à un jeu et de gagner de l’argent. J’espère aussi en attirer de nouveaux. Certains matins, je reconnais d’ailleurs dans le public des gens qui venaient suivre "Le Fou du roi". L’autre pression, c’est qu’on a trois émissions d’humour à la radio en même temps (RTL, France Inter avec Isabelle Giordano, et Europe1 avec Michel Drucker). Ça va être intéressant!".

La journaliste du Monde l'interroge sur la venue d'Éric Naulleau et de Didier Porte en tant que chroniqueurs dans l'émission. Il admet que "ça va faire du buzz. Mais je ne vois pas pourquoi ils devraient être interdits d’émission. D’ailleurs, toutes émissions confondues en France, c’est la première chronique de Didier Porte, jeudi 26 août, qui a été la plus podcastée. C’est une prise de guerre !"

Stéphane Bern avoue qu'aucune consigne n'a été donnée pour éviter les dérapages. "C’est à moi seul d’arbitrer: charge à moi de protester s’il y a des dérapages. Je n’ai jamais demandé à un chroniqueur de pouvoir lire son texte avant qu’il s’installe au micro, et je ne le ferai jamais. Si ça dérape, à moi d’être tout à la fois le désinfectant, le mercurochrome et le pansement". 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de David2010
11/septembre/2011 - 23h22
petit chose a écrit :
Si il pouvait passer à 16 heures, et remplacer ces vieillards pathétiques qui parlent constamment de leurs bigoudis rabougris!!! Les Grosses têtes, ne sont plus que la pâle ombre de ce qu'elles ont été. Entre Perrot, l'animateur des supermarchés qui joue les playboys, et Peyronie qui lèche le museau de Bouvard et rigole grassement à ses vannes de caca de vomi et d'urine... Beurk!

Heureusement que vous n'être le directeur des programmes de RTL vous couleriez la boite en 15 jours ! Vous ne connaissez absolument pas le public de RTL, vous ne connaissez pas le goût des autres, la seule chose qui vous interresse c'est ce que vous voulez entendre vous ! Personnellement je n'écoute pas souvent les Grosses Têtes, c'est selon les invités, mais je sais qu'une Entreprise privée doit gagner de l'argent, qu'une chaîne de télé ou de radio privée (et publique aussi) doit séduire ses annonceurs avec de bons taux d'audience.

Bien mal en a pris à ceux qui ont remplacé Monsieur Bouvard par Monsieur Dechavanne, c'est ceux-là qui ont été viré en fin de compte, l'audience d'RTL avait chuté comme jamais une radio ne l'avait fait.

Je suis néanmoins d'accord sur ce que vous dites sur Monsieur Perrot.

Portrait de Kermit77
11/septembre/2011 - 17h17

Bern ne fait que du vieux et je crois que France inter est très ouvert concernant le type d'invités; il n'y a qu'à voir l'émission de Pascale Clark à 09h00 le lundi où des jeunes militants politiques de tout bord sont invités pour débattre.

Portrait de cephei
11/septembre/2011 - 16h18

Il dit :
"D’ailleurs, toutes émissions confondues en France, c’est la première chronique de Didier Porte, jeudi 26 août, qui a été la plus podcastée"

Quelle intox !
il n'a absolument aucune idée du nombre de podcasts, notamment pour une émission donnée !... surtout celles de la concurrence !
Sacré Stéphane

Les plus vus