10/09/2011 11:00

Fiction TV française: Les professionnels proposent une "cellule de création"

Les professionnels de la fiction télé française ont proposé vendredi de nouvelles pistes pour la rénover, dont la mise en place d'une "cellule de création" de séries, afin de favoriser l'innovation dans un contexte de forte concurrence des séries américaines."Nous sommes en France face à un paradoxe étrange: nous avons un savoir-faire qui est reconnu internationalement, nous avons des quotas de production, et pourtant la fiction américaine est plus présente que la fiction nationale", a résumé le chef opérateur du son Pierre-Antoine Coutant, à l'issue de trois jours d'"ateliers de la fiction TV", en marge du 13e festival de la fiction télé de La Rochelle.

A l'issue de ces ateliers, organisés pour la deuxième fois par le festival, les professionnels (scénaristes, producteurs, réalisateurs, monteurs, techniciens, compositeurs) ont présenté leurs propositions pour faire face à cette "situation de crise", lors d'un débat avec les responsables de la fiction des principales chaînes de télévision (TF1, France 2, France 3, Canal+, Arte et M6).

En tête de leurs propositions, la mise en place d'une "cellule de création de pilotes de série indépendante". Celle-ci serait composée d'une commission de quinze membres (producteurs, réalisateurs, auteurs, représentants des chaînes de télévision), qui aurait pour tâche de recevoir des projets d'"épisodes zéro" de séries, que les diffuseurs seraient ensuite libres d'acheter.

"Je pense que cette politique de pilotes permettrait d'amorcer une ouverture vers d'autres choses, vers des programmes nouveaux", a résumé le producteur Alain Clert, qui s'exprimait au nom de l'ensemble des professionnels.

Pour le scénariste Didier Lacoste, il s'agirait d'une sorte de "pépinière exploratoire", pour permettre "l'audace" et éviter la "frilosité" qui peut se mettre en place "quand on se retrouve concrètement à décider les séries qu'on va faire, à mettre en place un processus lourd, coûteux".

Parmi les autres pistes, les professionnels ont suggéré de mieux "adapter le budget" à chaque fiction en évitant "le côté prix unique", de mieux promouvoir et communiquer sur les oeuvres, d'établir des "plannings" plus précis pour les différentes étapes de la fabrication des films, ou encore d'organiser des "débriefings" plus systématiques avec les équipes pour "tirer le leçon du succès ou de l'insuccès". 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de antoine-75003
10/septembre/2011 - 19h01

Il faut que l'équipe Pflimlin aille prendre des cours de lecture de scénarios. Ils viennent tous d'école genre HEC... Ils ne connaissent rien au cinéma, ni aux films télé. Les chaînes de télé en France ont trop de pouvoir. Il faut mettre le paquet dans l'écriture et la réalisation, virer les vieux de la vieille qui réseautent comme José Daillan et sa clique de comédiens télé mauvais ! Un peu de jeunesse, virer les scénaristes qui se réunissent en Union de merde. Trouver des jeunes dans les écoles, regarder leurs courts métrages, repérer des jeunes dans les festivals, faites des soirées pour qu'ils puissent montrer leurs films... Arrêtons avec le sang bleu français, de ce monde de pistonnés qui gangrène le monde artistique.

Portrait de lola12
10/septembre/2011 - 12h18

oui en 2012, il faudra veiller à la restauration de la démocratie en virant avec fracas Nicolas 1er et sa clique de dégénérés :lol:

Les plus vus