09/09/2011 14:38

Le Figaro se développe sur le net et crée des pages locales parisiennes

Le groupe Le Figaro entend poursuivre son développement numérique avec de nouvelles déclinaisons sur le web et a annoncé vendredi la création de deux pages quotidiennes locales consacrées à Paris.

Avec actuellement près de 25 applications mobiles (téléphone et tablette dont une version iPhone lancée ce vendredi), le groupe a annoncé le lancement d'ici la fin du mois d'un site dédié au vin, en octobre à la santé, en novembre au nautisme et en décembre à la bourse, on expliqué ses dirigeants lors d'une conférence de presse.

Le quotidien quant à lui va connaître un lifting de sa maquette et s'enrichir de deux pages consacrées à l'actualité de Paris et de la petite couronne.

"Ces pages aideront aussi à conforter nos ventes sur Paris", a estimé Etienne Mougeotte, directeur général adjoint du groupe et patron des rédactions. Au premier semestre, le quotidien a enregistré une hausse de 1,6% de sa diffusion avec en moyenne 325.000 exemplaires par jour, a-t-il dit. M. Mougeotte a en outre indiqué que Le Figaro est désormais "bi-médias" avec une fusion des rédactions web et papier qui est opérationnelle mais dont "les principes de fonctionnement sont en train d'être affinés".

Marc Feuillée, Pdg, s'est quant à lui félicité des bons résultats du groupe qui a une rentabilité de 6% pour un chiffre d'affaires d'environ 550 millions d'euros. Ces performances sont possibles aussi "grâce à un actionnaire industriel stable qui a une vision à moyen terme", a-t-il dit.

Il a toutefois reconnu avoir "une visibilité faible" sur les années à venir, tout en assurant que ces résultats devraient être maintenus sur 2011 et 2012. En 2010, le numérique représentait 20% du chiffre d'affaires du groupe et 30% des recettes publicitaires.

"D'ici deux à trois ans, le numérique et la diversification devront représenter 50% du chiffre d'affaires", a assuré Marc Feuillée.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jmdepaca
10/septembre/2011 - 16h26

La France c'est donc Paris pour ce journal et les autres villes elles sont pas Françaises ??

Pourquoi ne pas faire cela pour les autres villes ?

Les plus vus