08/09/2011 10:28

Des "Déboulonneurs" condamnés à Paris pour avoir barbouillé des publicités

Huit membres du collectif antipublicité des Déboulonneurs ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir "barbouillé" un panneau publicitaire le 28 novembre 2009 sur les Champs-Elysées.

A l'issue de l'audience, la 16e chambre correctionnelle a relaxé l'un des neuf prévenus mais a condamné les huit autres pour avoir "tracé des inscriptions, signes ou dessins, sans autorisation préalable, sur le mobilier urbain".

Le seul prévenu qui était absent à l'audience a été condamné à une amende de 100 euros.

Les sept autres condamnés devront attendre le 1er mars 2012 pour connaître leur peine. Le tribunal les a en effet déclaré coupables mais il souhaite attendre quelques mois afin de vérifier qu'ils ne récidivent pas et que, durant cette période, ils aient bien remboursé les 800 euros de dommages et intérêts réclamés par la société Avenir, propriétaire du panneau dégradé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Glloq75
8/septembre/2011 - 10h53

Comme toujours les titres sont trompeurs, pour ma part que l'on barbouille des panneaux de pubs cela ne me dérange pas du tout au contraire, si il pouvait tous les supprimer cela ferait moins de pollution visuel, mais le mobilier urbain c'est tout autre chose, ça c'est nos impôts qui servent pour ça, peut-être que ceux qui on fait ça n'en payer pas, et ils ne se sentaient pas concerner.

Portrait de Micky88
8/septembre/2011 - 10h45

Contrairement à ce que fait croire le titre, ils ne sont pas condamnés pour avoir barbouillé des affiches publicitaires mais pour avoir dégradé du mobilier urbain payé (très cher) par le contribuable, derrière les vitres duquel se trouvait ces affiches... Il y a là une grosse différence !

Les plus vus