21/11/2008 15:37

Patrick de Carolis met en garde le gouvernement !

Le président de France Télévisions, Patrick de Carolis, a averti le gouvernement "des risques" que certains amendements au projet de loi réformant l'audiovisuel public "faisaient courir au groupe", a-t-il dit vendredi aux représentants syndicaux du groupe.

Patrick de Carolis a reçu dans la matinée les coordonnateurs syndicaux de France Télévisions pour faire le point avant le début, mardi, du débat parlementaire.

Le patron de France Télévisions a indiqué aux syndicalistes avoir "lui-même averti ses interlocuteurs institutionnels des risques que certains de ces amendements faisaient courir au groupe, notamment la réduction des taxes", même si les recettes publiques du groupe bénéficiaient "d'une garantie de la tutelle", selon sa communication dont l'AFP a eu copie.

Mercredi, les députés UMP ont remplacé en commission la taxe de 3% sur les recettes publicitaires des chaînes privées, voulue par le gouvernement, par une taxe modulable pouvant varier entre 1,5% entre 3%.

M. de Carolis "a fait savoir à l'actionnaire que l'amendement limitant la taxation des chaînes commerciales contribuerait à accroître le décalage financier entre le public et le privé".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de maubeuge
22/novembre/2008 - 11h40

France télé, c'est la chaine des francais pour les Francais, pas la chaine de l'état Francais pour l'état Francais.

Portrait de blogger
22/novembre/2008 - 10h04

Heureusement qu'il y a des gens come toi qui reflechissent ! Tu te présentes bientôt qu'on rigole un peu ?

Portrait de blogger
22/novembre/2008 - 10h01

Vous avez raison, le capital de la SNCF n'est pas encore ouvert mais les méthodes appliquées depuis quelques années (qui suscitent les grèves incessantes) ont permis à cette entreprise d'être enfin bénéficiaire grâce aux réductions d'effectifs notamment, même si ceux-ci restent encore très supérieurs à ce qu'ils pourraient être ! Un contrôleur m'a même avoué un jour que les retards des trains étaient organisés par la SNCF elle-même, afin de faire pression sur le gouvernement pour éviter la baisse des effectifs !!! Il se plaignent également de la réservation en ligne, bien plus pratique et souvent moins chère qu'au guichet, encore pour une question d'effectifs. Bref, ces gens-là veulent garder leurs avantages démesurés quitte à continuer à faire ch.er le monde. Bravo à Sarko s'il arrive à casser ces syndicalistes qui ne pensent qu'à leur gueule. (remember 1995)

Portrait de veronique62
22/novembre/2008 - 06h37

le gouvernement veut de la culture sur le service public, ça ne fonctionne pas car le public n'a pas suivi.si france deux continue dans cette voie, elle coule. qu'elle continue à produire de bons téléfilms .

Portrait de Kurtz
21/novembre/2008 - 23h50

Comparer le ratio bénéfice/CA de FTV à celui des chaînes privées n'a aucun sens... pour la simple et bonne raison, que les chaînes de FTV ne sont pas libres de leur programmation dans la mesure où elles doivent se conformer à un cahier des charges, avec des exercices imposés (les émissions religieuses du dimanche matin par exemple, les programmes régionaux sur France 3, etc...). TF1 et M6, elles, sont libres de programmer ce qu'elles veulent quand elles veulent (dans le cadre réglementaire contrôle par le CSA bien entendu). Et avec la réforme en cours, le service public va être encore soumis à davantage d'obligations et de missions... donc le critère de la "profitabilité" de FTV est secondaire, même aux yeux de l'actuelle majorité qui s'apprête à voter la nouvelle loi audiovisuelle.

Sinon je suis heureux d'apprendre que l'Etat a ouvert le capital de la SNCF. C'est le scoop de la soirée ! :lol:

Portrait de blogger
21/novembre/2008 - 23h23

Pour info :
BBC : 1 800 postes seront abolis
Publié le 18 octobre à 11h18

Le directeur général de la BBC, Mark Thompson, a annoncé jeudi la suppression nette de 1 800 emplois au sein de la radio-télévision publique britannique, soit 8% de ses effectifs, dans le cadre d'un plan de restructuration prévoyant une diversification de l'activité des salariés.

Mark Thompson a expliqué qu'au total 2 500 emplois seraient supprimés, mais que 700 nouveaux seraient créés.

Environ 370 emplois seront supprimés dans les rédactions de la BBC, 660 dans la branche divertissements, et 550 dans les antennes locales. Le reste du volet salarial du plan consistera en départs volontaires et relocalisations.

Le plan vise une "production moyenne" permettant de dégager de l'investissement sur une quantité inférieure de programmes, mais de qualité supérieure. La BBC va ainsi produire 10% de programmes originaux en moins d'ici 2012-13, et l'investissement sera également moindre pour les programmes de deuxième partie de soirée.

Ce plan décrit par Mark Thompson comme une réforme radicale mettra fin au système selon lequel des équipes séparées de journalistes, producteurs et techniciens de diverses stations de radio et chaînes de télévision couvrent un même sujet. À l'avenir, les salariés de la BBC devront travailler sur plusieurs médias afin d'éviter les doublons.

"L'argent que nous économisons reviendra à la BBC en tant que nouveaux investissements, et cela créera des emplois", a déclaré Mark Thompson. Il en résultera une "BBC plus petite" et dont l'objectif sera la qualité des programmes, a estimé son directeur général.

Le plan de restructuration a pour but de compenser une perte de deux milliards de livres sterling (3 milliards d'euros), le gouvernement britannique ayant contraint en début d'année la BBC à accepter une baisse de la redevance télévisuelle.(PC)

:idea: Comme quoi la BBC, qui est la référence en terme de TV publique, ne fait pas autre chose que Sarkozy. La différence étant que son Directeur, lui, soutien son actionnaire au lieu de lui tirer dans les pattes !

Portrait de blogger
21/novembre/2008 - 23h09

soit un ratio bénéfice/CA de... 0,7% ??? Enorme comme bénéfice ?! C'est bien la preuve que le service public est une véritable usine à gaspiller l'argent du contribuable ! C'est hallucinant... Il est grand temps que la réforme ait lieu et que des économies soient faites. Avec un budget nettement réduit, en arrêtant de payer des gens à rien faire et en appliquant les recettes des entreprises qui marchent (les entreprises privées) FT aura encore largement les moyens de produire... D'ailleurs, il n'y a qu'à regarder Renault, Air France et la SNCF : depuis que l'Etat a ouvert une partie de leur capital, ces entreprises sont bénéficiaires alors qu'avant le contribuable devait chaque année éponger leurs dettes !

Portrait de Ambre
21/novembre/2008 - 22h30

Bravo à Blogger. Carolis n'est pas payé (grassement) pour combattre son employeur. Dans n'importe quelle entreprise privée il aurait été viré depuis des mois pour ça !

Portrait de maubeuge
21/novembre/2008 - 21h43

C'est une bonne chose que le président de France télé puise s'exprimer sur tous les sujets!
Cela prouve qu'il a encore de la liberté.
La question est, cela va t il encore durer??? ou bien dans un an ou 2, aura t on réellement un président de FT désigné par le gouvernement qui n'aura donc plus sa liberté sous peine de se faire virer( sur le meme principe qu'un commissaire de police (corse!! :p).
Et encore, déjà la, ils risquent de se faire virer, mais au moins il aura pu s exprimer. Peut être le dernier président "libre" de France Télé??

Portrait de blogger
21/novembre/2008 - 21h41

Effectivement, je ne l'ai jamais entendu se plaindre de son salaire mais un internaute semblait regretter son "petit" traitement...
Quitte à gagner de l'argent, si c'est pour engraisser les boites de prod et concourir à l'augmentation, sans aucune justification économique, des droits télés sur le sport, que l'Etat baisse donc la redevance !
Enfin, que je sache, l'Etat n' a jamais failli à son devoir d'actionnaire. Mais c'est aussi le devoir de l'Etat (donc de l'actionnaire) de lui donner des directives en fonction du budget. Qui plus est, un employé doit être solidaire de son entreprise, encore plus lorsque celle-ci est publique, à défaut on tombe dans la politique et, que je sache, M. Carolis n'est ni propriétaire de France TV ni payé pour combattre son employeur...

Portrait de Ambre
21/novembre/2008 - 21h23

Bravo ! Depuis le temps que je dis qu'il faut supprimer des chaînes et des stations de radio publique ! Des économies en perspective.

Portrait de dan 35
21/novembre/2008 - 20h19

il est clair que sarko veut sa peau et celle de f.t. et également celle du service public en général

Portrait de blogger
21/novembre/2008 - 18h58

sauf que TF1 et M6 gagnent de l'argent alors que FT en perd ! En plus, il passe le plus clair de son temps à tirer sur son employeur... qui devrait le virer pour faute. Et si son salaire ne lui convient pas, qu'il démissionne !
Il n'y a qu'à supprimer une ou 2 des chaînes publiques, ne conserver qu'une seule rédaction pour F2 et F3 et baisser les coûts des émissions en produisant l'ensemble des émissions ou en imposant des tarifs aux boites de prod qui gonflent artificiellement les tarifs (il n'y a qu'à voir les fortunes que ce sont faits Arthur, Delarue et Cie grâce à leur boîtes en seulement quelques années, et en particulier sur le dos du contribuable).

Portrait de TheMonkey
21/novembre/2008 - 18h53

:arrow: Restez correct dans vos commentaires. Merci

Portrait de bren
21/novembre/2008 - 18h40

Que l'on privatise une fois pour toute France TV, on économisera la redevance tv et on mettra fin à cette tv publique qui n'a de public que le nom et la taxe qu'on nous impose chaque année.

Portrait de Ambre
21/novembre/2008 - 18h37


Beaucoup d'économies à faire !

Portrait de Ambre
21/novembre/2008 - 18h36

:lol: :lol:

Portrait de chris33R
21/novembre/2008 - 18h02

et bien ce sera nonnnnnnnn! ils ont qu'à faire payer orange car tout le monde l'oublie celui-là

Portrait de chris33R
21/novembre/2008 - 17h53

c'est simple, normalement un pdg doit s'occuper de rentrer le chiffre d'affairs dans son entreprise et de gérer les dépenses pour que ça laisse du benefice. Dans son cas de Carolis n'a pas à s'occuper des recettes, puisque l'état le fait en grande partie pour lui, il doit donc s'occuper au moins du niveau de dépenses surtout si les recettes baisses : n'importe quel citoyen normal a au moins ce raisonnement ! c'est ce qu'on appelle la baisse du pouvoir d'achat qui frappe tout le monde en france et à l'étranger, donc il faut pas qu'il joue le langage des syndicats, il doit rester ferme et gérer france télé mais il faut que tout le monde le soutienne, si on est tous à raler à la 1ère grève de réduction de personnel, ou de baisse des moyens ça va pas le faire ! et il faut qu'il arrête de payer ces prix délirants des émissions des animateurs producteurs : naguy, drucker, ruquier, delarue courbet, hondelatte, taddei, sebastien, lemergie et tous les autres ! tout le monde doit se serrer la ceinture....

Portrait de poildur
21/novembre/2008 - 17h43

Tout à fait d'accord la protection de l'ami Martin pour TF1 devient de plus en plus évidente et les petits soldats au garde à vous de l'UMP disent oui.

Portrait de Claudiaz
21/novembre/2008 - 17h09

Et on va les trouver où les millions qu'il manque? Encore une réforme signée SARKOZY...

Portrait de bren
21/novembre/2008 - 16h56

Commence à nous brouter celui-là.

Portrait de keopce
21/novembre/2008 - 16h19

De Carolis veut nous faire croire que les bides des nouvelles emissions de la rentrée sont du a un manque d'argent , alors que c'est dû a un manque de competance , quand tu vois que chaque emission coute 80 000 Euros , je vois pas a quoi ça servirait de leur donner plus pour la mer.de qu'ils font , vivement que le petit Sarko ne rendent plus obligatoire la redevance !

Portrait de noelletess
21/novembre/2008 - 16h12

C'est surtout sa peau qu'il défend car, plus il apparait dans les médias et plus il obtiendra de soutien.
J'aimerais savoir quel est son salaire payé par nos soins

Portrait de Célina31
21/novembre/2008 - 16h09

Allez Patrick !!!;)

Portrait de corsica2
21/novembre/2008 - 16h00

Je suis même étonnée qu'il soit encore là :!: ;)

Portrait de xavierbayonne
21/novembre/2008 - 15h57

A un moment, j'ai eu peur en voyant écrit en gros "DERNIERE MINUTE" : j'ai cru qu'un Chef d'Etat français avait disparu ou un truc comme ça.
Mais si ça arrive, aurons-nous droit à un titre "DERNIERE SECONDE" écrit en plus gros?

Portrait de maxidelices
21/novembre/2008 - 15h54

Je met en garde Mr de Carolis que s'il continue a l'ouvrir il va se faire virer !
:lol:

Portrait de chris33R
21/novembre/2008 - 15h49

en tous cas c'est un homme de télé, c'est pas lefevre !

Portrait de xavierbayonne
21/novembre/2008 - 15h47

Lorsqu'il présentait "Des racines et des ailes", en fait, il était plus calme, plus sympa.

Les plus vus