06/09/2011 15:01

Justice: Olivier Besancenot condamné pour séquestration

Olivier Besancenot et dix autres postiers ont été condamnés à 1.500 euros d'amende avec sursis et des dommages et intérêts. Ils étaient poursuivis pour avoir séquestré plusieurs cadres de l'entreprise en mai 2010.

Les faits remontent au 10 mai 2010, lors d'un mouvement de grève contre la retruscturation de la distribution du courrier. Une quarantaine de salariés grévistes du groupe postal, dont certains étaient en grève depuis le 26 avril, avaient occupé pendant plusieurs heures les locaux de la direction départementale de l'entreprise à Nanterre, exigeant de rencontrer le patron départemental, Jean-Claude Sénat.

Dans l'attente d'une rencontre, les salariés, dont des représentants des syndicats SUD-PTT 92 ou CGT-PTT 92, en pointe dans le mouvement, s'étaient réunis dans le hall donnant accès aux bureaux de la direction, coinçant alors les cadres dans les escaliers entre deux étages.

Le tribunal correctionnel de Nanterre a tranché et condamné l'ex-leader du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et ses dix collègues à payer chacun 500 euros de dommages et intérêts aux treize parties civiles et 150 euros pour frais de justice.

Olivier Besancenot a dénoncé "deux poids deux mesures dans ce pays" en matière de justice.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Merope
6/septembre/2011 - 10h28

"La séquestration est, en droit, l'acte de retenir une personne enfermée contre son gré en dehors de toute autorité légale en usant de violence, de ruse ou de la menace."

"Maintenir quelqu'un enfermé en le privant arbitrairement et illégalement de sa liberté"

Tu ne connais pas le sens des mots. Ils ne pouvaient pas partir de là où ils étaient : ils étaient séquestrés.

Pour toi séquestration a probablement une connotation plus violente, associée au meurtre, au viole, ou tout simplement au crime en général, mais ce n'est pas le cas à la base.

Les plus vus