21/11/2008 15:56

3 syndicats signent un "protocole d'étape" sur les pigistes

Trois syndicats de journalistes, l'Union syndicale des journalistes (USJ)-CFDT et les syndicats de journalistes CFTC et CGC, ont signé avec les patrons de presse un texte sur les conditions d'emploi des journalistes pigistes de la presse écrite, annonce un communiqué de l'USJ-CFDT publié jeudi.

Selon ce communiqué, les trois syndicats ont signé un "protocole d'étape", qui ne constitue pas un accord définitif, mais qui permet des "avancées capitales" en matière de formation professionnelle continue, de reconnaissance des pigistes dans l'entreprise et d'indemnité de congés maladie et maternité. Selon le syndicat, ce protocole d'étape, qui concerne environ 7.000 journalistes pigistes, doit être suivi d'autres négociations sur "tout ce qui reste à obtenir", notamment l'emploi des pigistes dits "réguliers".

Pour sa part, le Syndicat national des journaliste CGT indique, dans un communiqué, qu'il ne signera pas cet accord d'étape.

Pour le SNJ-CGT, "les dispositions contenues dans ce constat d'étape sont manifestement en recul vis-à-vis des dispositions conventionnelles et même du code du travail remanié".

Elles font des pigistes "des sous-journalistes, privés d'une partie de leurs droits et de leurs recours juridiques dont ils ont tant besoins pour se faire respecter de leurs employeurs".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de GraceT
22/novembre/2008 - 00h33

Avec une carte de presse, les journaleux payent moins d'impôt que les pigistes. C'est plutôt pour ça qu'il y a tout ce ramdam. Et pour avoir la carte de presse, il faut suivre une des rares formations qui delivre le sesame... Les pigistes se font couillonnés à tt point de vue : pas de congés payés, pas de reduction d'impot, pas de congés maladie. Haha mais le pigiste est un bon bouche-trou quand il faut remplir des pages...ils st mal defendus, ca leur apprendra à vouloir leur independance :!:

Portrait de Calimero34
21/novembre/2008 - 23h09

Je suis photographe freelance et journaliste pigiste. Ce n'est pas évident comme situation. On peut faire du très bon boulot et savoir que l'on ne sera pas appelé le lendemain pour tellement de raisons... Je paye mon matériel photo moi-même - des milliers d'euros - je fais hyper attention à le transporter, le bichonner alors que les pros ont un matériel prêté par la maison et ne le ménagent pas. C'est parfois aussi simple que ça et c'est énorme la différence. On n'est pas nécessairement regardé de haut mais disons que ce sont des situations tellement précaires... par contre, c'est une des professions où l'on peut se faire remarquer et connaître des personnes qui peuvent vous recommander... tout ça pour travailler et faire de sa passion un métier qui nourrit !! cela marche beaucoup au relationnel alors si par hasard... ;)

Portrait de Ambre
21/novembre/2008 - 21h25

C'est un bon accord. Les pigistes sont mal payés et, parfois, méprisés.

Les plus vus