31/08/2011 16:24

George Clooney: "Je ne souhaite donner aucun conseil à DSK"

L'acteur et réalisateur George Clooney, dont le film Les marches du pouvoir (The Ides of March), un thriller politique, qui ouvre la Mostra aujourd'hui et fait fortement penser à l'actualité, a déclaré qu'il ne souhaitait donner "aucun conseil à Dominique Strauss-Kahn".

"Je ne veux donner aucun conseil à DSK dans quelque domaine que ce soit. Chaque pays a ses scandales sexuels apparemment. C'est quelque chose de très universel... Non, je ne suis pas là pour lui donner un conseil", a déclaré en riant l'acteur américain auquel il lui a été demandé s'il conseillerait à l'ancien patron du FMI et ex-favori des sondages pour la présidentielle de 2012 en France mis en cause pour tentative de viol à New York, d'aller voir son film.

"Les marches du pouvoir" est un thriller politique sur le pouvoir, la loyauté mais aussi la trahison, le mensonge. Il y est notamment question d'un abus sexuel sur une jeune stagiaire (Evan Rachel Wood) travaillant pour le gouverneur Mike Morris (George Clooney), en campagne pour les primaires à la présidentielle américaine.

"C'est au public de savoir qui est Brutus, Cacius ou César", a poursuivi la star américaine, longuement applaudi à son arrivée dans la salle de presse avec l'équipe du film au complet (Philip Seymour Hoffman, Paul Giamatti, Marisa Tomei, Jeffrey Wright et Evan Rachel Wood) à l'exception de Ryan Gosling.

Les Ides de mars, selon le titre original en anglais, renvoie à l'assassinat de Jules César dans le calendrier romain.

 

"J'ai un boulot super sympa"

 

Interrogé sur son intention de s'engager en politique ou pas, George Clooney, qui a soutenu Barack Obama et milite pour de nombreuses causes, a répondu par la négative, ajoutant : "il y a un type à la Maison Blanche qui est bien plus beau et qui a plus de compassion que n'importe qui. Je le sais. Pourquoi est-ce que quelqu'un d'autre devrait postuler à une telle fonction ?".

"J'ai un boulot super sympa et je peux passer ma vie avec des gens séduisants", a-t-il ajouté avec humour, en reconnaissant cependant que le gouvernement actuel américain vivait "un moment difficile". "Mais je suis optimiste. Le cynisme semble l'emporter sur l'idéalisme mais ça changera", a-t-il dit.

Philip Seymour Hoffman, qui incarne un personnage attaché avant tout à la loyauté, a reconnu que le "monde de la politique (était) séduisant". "Les gens veulent en être, y participer", a-t-il ajouté, expliquant à l'instar de George Clooney que la volonté de l'équipe avait été de montrer "les compromis en politique". "Les histoires ne sont pas là pour blesser, elles sont là pour faire réfléchir", a conclu George Clooney.

Présenté en première mondiale à la presse dans la matinée, le film de Clooney, son quatrième en tant que réalisateur, est en lice pour le Lion d'or avec 22 autres films. Il sera projeté à l'ouverture officielle de la 68e Mostra dans la grande salle à 19h. Sa sortie en France est prévue le 26 octobre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Micky88
31/août/2011 - 23h11
Griffure_Feline a écrit :
n'importe quoi... qui est l'imbécile qui lui a posé la question?

Bien vu ! mdr !

Portrait de tooside
31/août/2011 - 17h45
tooside a écrit :
Nous l'avons interviewez cet été dans la PinkActu


http://www.youtube.com/watch?v=JL05ObFZtIM

Portrait de tooside
31/août/2011 - 17h45

Nous l'avons interviewez cet été dans la PinkActu

Portrait de BelleGazou8
31/août/2011 - 17h22


C'est exactement ce que Clooney dit !

Portrait de Kkyra
31/août/2011 - 17h10

Je veux bien, faire le menage dans la chambre de George et lui, frotter le dos, il est canon !!!

Portrait de BelleGazou8
31/août/2011 - 17h08


Avec une telle remarque Clooney (vexé) risque, en représailles, de bouder le... Rocher !

Portrait de Griffure_Feline
31/août/2011 - 16h46

n'importe quoi... qui est l'imbécile qui lui a posé la question?

Les plus vus