31/08/2011 16:34

France Télévisions veut élargir le public et renforcer l'identité des chaînes

Après une année 2010-2011 avec "des hauts et des bas", France Télévisions a mis l'accent sur la nécessité d'élargir son public et de renforcer l'identité de ses cinq chaînes à l'occasion de sa conférence de rentrée, mercredi à Paris. "Nous avons eu une année que je qualifierai de contrastée, avec France 4 et France 5 qui ont fidélisé leur public tandis que France 2 et France 3 ont connu des hauts et des bas", a souligné le patron de l'audiovisuel public, Rémy Pflimlin.

Au cours d'une conférence de presse où le PDG a détaillé l'ensemble de la stratégie de son groupe pour la saison qui commence, il a notamment insisté sur le fait que le service public devait "d'abord s'adresser à tous les Français".

"Pour toucher tout le monde, nous devons élargir les publics", a-t-il assuré, soulignant qu'il ne s'agissait pas pour autant de les "rajeunir".

Pour rassembler, la direction compte s'appuyer sur deux axes principaux, l'information - "de référence, indépendante" - et la création, avec, notamment, une enveloppe de 420 millions d'euros (contre 365 millions il y a un an), soit 20% de ses revenus et "plus de 50% de la création française audiovisuelle". Ensuite, Rémy Pflimlin a insisté sur l'importance de renforcer la "personnalité propre" des chaînes (France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô), tout en soulignant que celles-ci devaient être "complémentaires".

Ainsi, par exemple, France 2 doit être "la chaîne de l'actualité, inscrite dans son temps, qui doit fédérer largement", tandis que France 3 est la chaîne de la "proximité" et France 4 celle de la "jeunesse".

Pour France Télévisions, malgré des échecs récents sur certains programmes de l'été, il s'agit de "continuer à innover" selon le PDG et d'insister sur la diversité à l'antenne pour qu'elle soit "à l'image de la société".

Il y aura 50 nouveaux programmes en septembre au niveau national, et 100 en comptant les programmes régionaux et d'Outre-Mer.

"Ce sont des prises de risques que nous assumons", a souligné le PDG. Les coûts des grilles sont en hausse par rapport à 2010 avec 810 millions d'euros pour France 2, 820 pour France 3 (incluant tous les programmes régionaux), 45 pour France 4, 145 pour France 5, 28 pour France Ô et 180 pour les neuf chaînes Outre-mer 1ere (qui représentent le service public sur les territoires ultramarins).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de trugarez
31/août/2011 - 16h55


attention scoopy zena, miss rosine, francois mauriac, concao, F-A-M-A-S , et plein d'autres multicomptes sont tous la même eprsonne: un vrai black panther qui défend la cause noire et dont l'adresse IP m'a renvoyé chez un particulier domicilié à nantes

Portrait de trugarez
31/août/2011 - 15h41

Je propose que le service public crée deux nouvelles chaines France M pour France Maghreb et France J pour France Juifs
étant donné qu'il y a déjà une chaine communautariste qui coûte de plus en plus cher et qui ne représente qu'une minorité de la société française

Les plus vus