18/11/2008 11:28

Ile de la Tentation: affaire renvoyée au 17 décembre

Le Conseil des prud'hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) a renvoyé au 17 décembre l'affaire dans laquelle des participants de l'émission de téléréalité "L'île de la Tentation" (TF1) demandent à être reconnus comme des salariés.  

L'audience, qui devait se tenir mardi matin, a été renvoyée à la demande des sociétés défenderesses (le producteur de l'émission Glem, TF1 et Sipa) au motif que les avocats des participants ne leur avaient remis leurs conclusions écrites que la veille au soir.   Les sociétés réclamaient également que les pièces de la partie adverse soient rejetées de la procédure, ce qu'a refusé le Conseil des prud'hommes.  

Dans une ambiance électrique et tendue, l'avocate de Glem (filiale de TF1), Me Emmanuelle Barbara, a dénoncé par avance un "procès politique", dont "le jugement est déjà dans la presse".  

"Plutôt que de nourrir la presse, vous auriez mieux fait de préparer vos conclusions", a lancé de son côté l'avocat de TF1, Me Thibault Guillemin.   En face, Me Thierry Levy a souligné "l'extraordinaire agressivité" de ses contradicteurs et s'est vivement emporté quand l'avocat de TF1 l'a accusé de "malhonnêteté".  

La prochaine audience, qui concerne douze participants et non vingt-six comme indiqué lundi par erreur, aura lieu le 17 décembre à 09H00. D'ici là, d'autres dossiers portant sur "L'île de la Tentation" doivent être débattus aux prud'hommes de Boulogne, notamment mardi prochain.  

Les anciens participants de l'émission réclament que les règlements qu'ils avaient signés soient requalifiés en contrats de travail. Si la justice leur donnait raison, cela aurait des conséquences non négligeables pour les émissions de téléréalité, car elles seraient alors soumises aux obligations du code du travail.  

Dans un précédent dossier, la 18e chambre sociale de la cour d'appel de Paris a rendu un arrêt favorable à un autre participant, en confirmant un premier jugement des prud'hommes de Paris et en sanctionnant Glem pour "travail dissimulé".  

"L'île de la Tentation" aux prud'hommes: affaire renvoyée au 17 décembreGlem avait été condamnée à payer au requérant 8.176 euros au titre des heures supplémentaires, 817 euros au titre des congés payés, 500 euros de dommages et intérêts pour licenciement irrégulier, 1.500 euros pour rupture abusive de contrat et 16.000 euros d'indemnités pour travail dissimulé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de marie_chantal
18/novembre/2008 - 23h13

des heures sup ... ca me fait doucement sourire ... quel cirque !! Et dire que les magistrats sont payés pour CA :evil: :evil: :evil:

Portrait de snorkies
18/novembre/2008 - 14h49

de pire en pire ces candidats aux émissions de téléréalité!!!assoifés de gloire et de paillettes(éphéméres d'ailleurs), crient à l'injustice sur des contrats qui selon eux devrait être rénumérés comme des contrats de travail....pfffff...picoler, se dandiner à moitié à poil et allumer les mecs.......pour eux c'est du travail......les sommes demandées sont beaucoup trop élevées, et dire qu'ils font perdre leur temps aux juges:arrow: :arrow: :arrow: :arrow: :arrow: :arrow:

Portrait de GM78
18/novembre/2008 - 13h28

Non seulement envoyer balader ces individs, mais leur demander des indemnités pour abus du temps des juges qui ont de véritables affaires sérieuses et souvent capitales.:(

Portrait de planet claire
18/novembre/2008 - 12h55

j'ai entendu les pleurnicheries d'un des plaignants ce matin sur france inter,n il décrit un quotidien horrible: obligé de se lever tôt, de picoler.. les bagnes de Cayenne quoi! je n'ai pas de sympathie pour la boite glem mais j'aimerais que par principe les magistrats envoient balader tous ces faux culs m'as -tu-vu qui en sont à bouffer à tous les rateliers et ensuite vont ;( à l'exploitation.

Portrait de jm6075
18/novembre/2008 - 11h57

Il font que de parler d'audience mais en part de marché ça fait combien ? :oops: :mrgreen:

Portrait de STOFF
18/novembre/2008 - 11h37

Quel cynisme de la part de tous ces participants. Ils donnent un piètre image de ce qu'ils sont pendant l'émission et continuent après ...
Combien de temps encore leur accordera-t-on autant d'importance !!!

Les plus vus