14/11/2008 14:25

Paris Match condamné pour des photos d'arrestations

Le directeur de la publication de Paris Match et un photographe pigiste de l'hebdomadaire ont été condamnés vendredi par le tribunal correctionnel de Pontoise à 3.000 et 1.500 euros d'amende, à la suite de la publication de photos d'arrestations à Villiers-le-Bel (Val-d'Oise).

Les parties civiles ont obtenu chacune un euro de dommages et intérêts, et 600 euros pour leurs frais d'avocat.

Le directeur, Bruno Lesouef, et le photographe, Eric Bouvet, avaient comparu le 26 septembre, à la suite de la publication d'une série de photos consacrée à l'opération de police menée à Villiers-le-Bel le 18 février après les violences qui avaient éclaté dans la ville en novembre 2007.

Ils étaient poursuivis pour atteinte à la vie privée et publication d'images d'un individu menotté dans un lieu privé, sans son consentement, à l'occasion d'une procédure pénale, alors qu'il n'avait pas fait l'objet d'un jugement de condamnation.

Sur une des images incriminées, on voyait notamment un jeune homme au visage flouté menotté par des policiers, à son domicile.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COMA Tina
15/novembre/2008 - 08h23

;) je me pose la même question !!:roll:

Portrait de Volques
14/novembre/2008 - 17h59

Il a été reconnu malgré le floutage ?:o

Portrait de Calimero34
14/novembre/2008 - 17h18

Je ne comprends pas : si le visage était flouté, il n'était pas reconnaissable si ? :?:

Portrait de Nicole47
14/novembre/2008 - 14h37

Voilà ce qui arrive quand on veut copier sur les journaux "torchons" ! Paris-Match est devenu comme eux, sans aucune morale, désolant.

Portrait de Churchill
14/novembre/2008 - 14h28

Le poids des euros, le choc des photos ! :mrgreen:

Les plus vus