06/11/2008 16:32

Google/ Vidéo sur un handicapé: Procès contre 4 responsables

Le parquet de Milan a décidé le renvoi devant la justice de quatre responsables de Google pour complicité de diffamation et atteinte à la vie privée après la diffusion en Italie d'une vidéo montrant des brimades contre un adolescent handicapé, a rapporté jeudi l'agence Ansa.

Le président du conseil d'administration de Google Italy, David Carl Drummond, un membre de ce conseil, George De Los Reyes, Peter Fleitcher, responsable européen pour la protection de la vie privée et Arvind Desikan, responsable de projet vidéo pour l'Europe, seront jugés à partir du 3 février, selon la même source.

Pour le parquet, les quatre responsables du moteur de recherche avaient "l'obligation juridique d'empêcher" la diffusion de la vidéo qui avait fait scandale en Italie fin 2006.

L'association "Vividown" avait porté plainte, dénonçant des phrases insultantes sur les enfants trisomiques dans la vidéo tournée par des élèves d'une école de Turin (nord).

Elle montrait un adolescent trisomique subissant des brimades de la part de quatre élèves en présence d'une quinzaine d'autres qui n'avaient pas protesté.

Les quatre élèves avaient été exclus de l'établissement jusqu'à la fin de l'année scolaire 2006-2007.

Google a jugé la décision du parquet "difficile à comprendre" et exprimé la crainte qu'elle ne constitue "un précédent inquiétant", dans un communiqué transmis à l'AFP.

"Nous ne pouvons pas partager la thèse selon laquelle" le moteur de recherche est "co-responsable de l'utilisation qui en est faite", a ajouté la branche italienne du groupe américain.

Elle a rappelé "la nature même d'Internet, celle d'un environnement libre et ouvert auquel chacun de nous peut contribuer, mais qui ne peut pas être limité ou censuré".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COMA Tina
6/novembre/2008 - 21h38

;) bravo, rien à ajouter ...:idea:

Portrait de lucbrinbrin
6/novembre/2008 - 17h57

con de gosse ou gosse de con

Portrait de Nicole47
6/novembre/2008 - 17h45

La férocité des enfants entre-eux est sans limites... N'y aurait-il pas une question d'éducation à la base. On ne se ressemble pas tous, il y a des différences il suffit d'expliquer et de tolérer l'autre comme il est.

Portrait de Dubinat
6/novembre/2008 - 17h38

+1 je suis handicapé de naissance me suis fais embeté a l'école, au collège on apprend vite que la vie n'est pas toujours rose et, a mon avis, plus vite on apprends a encaisser les coups mieux c'est. Ce qui me desole dans cette histoire c'est que la quinzaine d'élèves présents n'aient pas bougé.

Les plus vus