08/11/2008 15:53

Le marché publicitaire continue à se "détériorer" (JCDecaux)

Le groupe d'affichage et de mobilier urbain JCDecaux, promoteur des vélos en libre-service dans plusieurs villes en France et notamment à Paris, a annoncé mardi, lors de la publication de ses résultats trimestriels, que le marché publicitaire continuait à se "détériorer". Le groupe a par conséquent décidé de revoir à la baisse ses objectifs de croissance pour l'année en cours.

"Constatant un nouvel affaiblissement de plusieurs marchés publicitaires au quatrième trimestre, nous anticipons désormais une croissance interne du chiffre d'affaires comprise entre 5,5 et 6% en 2008" contre 6 à 7% auparavant, a déclaré Jean-Charles Decaux, président du directoire du groupe, cité dans un communiqué.

Le groupe a enregistré au troisième trimestre des ventes en hausse de 1,6%, à 495,6 millions d'euros, soit une croissance interne de 5,2%.

"L'état du marché publicitaire a continué à se détériorer au troisième trimestre, principalement dans les pays développés, tandis que les pays émergents ont été moins touchés", a expliqué M. Decaux. Pour 2009, le groupe a dit s'attendre à une "année difficile pour de nombreux secteurs".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de gemma
10/novembre/2008 - 11h56

Tant mieux, y en a marre de la pub.

Portrait de jamaissanscanal
9/novembre/2008 - 11h18

bah le voila le nouveau comique de la tele jc decaux qui decouvre la crise nous ca fais 6 ans que ca a commencer (arrive de l'euros) trop fort

Portrait de mazou
9/novembre/2008 - 10h50

:) AAaaah, voilà qui fait plaisir ! C'est pas qu'ils se gavent plus, ils se gavent UN PEU MOINS :s
Pourvu que la chute continue, car, en définitive QUI paie ces emm... ?
NOUS ! :mrgreen:

Portrait de RENAUD69
8/novembre/2008 - 22h39

Il se plaint de ne gagner que de la thune cette année alors que les années précédentes il gagnait de plus en plus de thunes chaque année.
On va vraiment pas chialer.

Portrait de Tolosa92
8/novembre/2008 - 19h01

Le modèle économique de la plupart des médias est conçu sur la recette publicitaire. Tant que la société de conso fonctionnait à plein, no pb pour remplir les écrans. Aujourd'hui, il y a une réelle lassitude sur ce gavage permanent des oies. Les valeurs changent, et un retour à plus d'authenticité devient de plus en plus la marque de nos sociétés, au détriment donc du futile et de l'éphémère. Aussi les annonceurs se montreront de + en + sélectifs, et sur des stratégies nouvelles de relation avec le consommateur. Les temps à venir seront donc plus douloureux pour un certain nombre d'acteurs médias, la TV notamment.
Les excès finissent tjours par se corriger: il n' y a qu'à regarder le monde de la finance. En attendant, certain(e)s en auront bien profité : ou comment le règne du superficiel et de l'éphémère aura donné des lettres de noblesse à de prétendus entrepreneurs qui ne laisseront aucune trace de leur piètre passage !

Portrait de alanlp
8/novembre/2008 - 18h07

croissance de la pub sur Internet + 24% en 2008
Heureusement que JC Decaux n'a pas les mêmes connexions au gouvernements que les majors de la musique et TF1 sinon, il aurait fait voté une loi pour sauvegarder son business model veillissant.

Portrait de Volques
8/novembre/2008 - 17h55

situation normale mon neveu !:roll:

Portrait de pollon
8/novembre/2008 - 16h32

ce sont les bénéficent qui baissent. mais donc y'a encore des bénéfices.
c'est un pleurnichage de riche.
ils viendront pleurer quand ils feront des pertes.

Portrait de mangeurtivi
8/novembre/2008 - 15h57

faut faire appel a de&caux!

Les plus vus